A18 – Les pièges de la domination

(commentaire d’un frère sur un blog)

Comment vivre l’église dans une perspective biblique, sans tomber sous une domination injuste ?

Tu poses une grave question à laquelle il faudrait toute une vie pour répondre!

Pour avoir passé 20 ans dans une secte « chrétienne » avant d’avoir la grâce de connaître la bonne nouvelle de l’Évangile, je peux te dire par expérience que sans une communion vivante avec le Christ, il est difficile de ne pas tomber dans ces pièges que l’adversaire de nos âmes a placé sur les bord du Chemin.

Les abus de pouvoir existent effectivement dans les milieux chrétiens. Particulièrement dans les milieux évangéliques et charismatiques qui ne se sont pas libérés des schémas mentaux pyramidaux du système romain. Ce n’est pas pour rien que l’apôtre nous met tous en garde:

« C‘est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. » (Gal. 5: 1.)

Celui qui se convertit parvient effectivement à la liberté en Christ, mais il va devoir combattre pour entrer et rester dans cette position spirituelle victorieuse. Il lui faudra aussi prendre garde de ne pas se laisser entrainer dans une dépendance servile à ceux qui prétendront être les nouveaux médiateurs entre Dieu et les hommes.

L’Écriture Sainte regorge d’excellentes armes pour rester vainqueurs contre les autorités abusives, mais pour les avoir bien en mains, il est nécessaire de faire tomber certains « verrouillages » spirituels et mentaux. Le Texte cité plus haut en est un exemple, ainsi que celui que Paul adresse à Timothée:

« Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus–Christ homme » (1 Tim. 2: 5.)

Personne à part Dieu, ne peut se prétendre le « directeur de conscience » de l’autre, car nous sommes tous frères et chacun aura à rendre compte devant Dieu pour lui-même. Les véritables serviteurs de Dieu ne prennent pas le pouvoir sur leurs frères (Marc 10: 42-45.), car ils savent que le but de tous ministère et d’amener le Corps entier à l’était d’adulte en Christ (Ephésiens 4: 11à16.)

Il y a différentes raisons au fait que des autorités abusives puissent se mettre en place et dominer dans des groupes de chrétiens. L’origine première étant spirituelle et liée aux pratiques occultes. L’Écriture nous apprend en effet que l’idolâtrie, l’invocation des esprits et les dialogues avec les personnes décédées amènent un jugement divin sur ceux qui s’y livrent et qui ne s’en repentent pas. Car ce sont des pratiques que Dieu qualifie d’« abominables »

« Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne, tu n’apprendras point à imiter les abominations de ces nations là. Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel; et c’est à cause de ces abominations que l’Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. Tu seras entièrement à l’Éternel, ton Dieu. » (Deut. 18: 9-13.)

Ces pratiques réprouvées mettent ceux qui s’y livrent sous la dépendance d’autorités abusives:

« On consultera les idoles et les enchanteurs, Ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir. Et je livrerai l’Égypte entre les mains d’un maître sévère; Un roi cruel dominera sur eux, dit le Seigneur, l’Éternel des armées. » (Es. 19: 3-4.)

De plus, les commandements divins nous apprennent qu’il y a une malédiction qui poursuit jusqu’à « trois ou quatre générations » ceux qui invoquent et se prosternent devant un autre que Dieu (toutes les idolâtries et les pratiques magiques sont visées dans ce Texte):

« Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements. » (Ex. 20: 4-6.)

On peut donc comprendre que ceux qui ont pratiqué la magie, l’idolâtrie et les invocations à d’autres qu’à Dieu, sont sous le jugement Divin, qui les soumet à des maîtres abusifs et tyranniques ainsi que leur enfants, et jusqu’à leurs arrière-petits-enfants. A la lecture de ces Textes, on saisit mieux pourquoi les prophètes Daniel et Jérémie confessaient non seulement leurs fautes, mais également les fautes de leurs pères. Pourquoi aussi les convertis d’Éphèse ont voulu se démarquer clairement des pratiques occultes auxquelles ils s’étaient livrés avant de connaître le salut en Christ (Actes 19: 18-20.). Les émeutes qui ont suivis ces confessions publiques libératrices, nous montrent combien étaient grands le dépit et la colère des puissances mauvaises irritées et dépitées de perdre ainsi leur pouvoir de domination sur les âmes.

A cause des abus du système romain, et en réaction contre lui, les milieux protestants/évangélique ne sont pas à l’aise avec la pratique de la confession des péchés et passent malheureusement à côté des bénédictions qui en découlent. Il serait bien de prendre le temps d’étudier sérieusement ce que la Bible nous enseigne sur ce sujet, car il y a des victoires et des libérations importantes qui en dépendent.

Pour en venir a des aspects pratiques, je connais une personne qui avait voulu connaitre le sexe de son premier enfant avant la naissance, en employant une technique de divination qui consiste à pendre au dessus du ventre une alliance ou une épingle suspendue au bout d’un fil, et à interpréter les oscillations, différentes selon qu’il s’agit d’un garçon ou d’une fille. Elle avait ainsi pu apprendre qu’elle accoucherait d’un garçon, ce qui s’est avéré exact.

Des années plus tard, ce couple avec leurs enfants ont été séduits et sont entrés dans ce qui s’est révélé assez rapidement une secte. Cette mère a pu s’en échapper toute seule au bout de quelques années, mais le reste de la famille, malgré les violences exercées, restait sous le pouvoir abusif du Gourou, sans réelle volonté de s’en échapper. C’était comme si des liens invisibles les retenaient sous son pouvoir.

Il a fallut que cette femme assiste à une conférence du pasteur Maurice Ray qui mettait en lumières les conséquence néfastes de ces pratiques occultes, pour qu’elle se souvienne des techniques de divination qu’elle avait employées pendant sa grossesse. Un conversation avec ce pasteur lui a fait comprendre qu’elle avait à confesser ces pratiques réprouvées par Dieu. Et c’est à partir de ce moment que son fils aîné a pris la décision de s’échapper de la secte… suivis plus tard par le reste de la fratrie…

J’ai personnellement souvent constaté que beaucoup de conduites addictives (dépendances au sexe, à l’alcool, au jeu, etc…) viennent de ces malédictions, et qu’il y a une véritable libération lorsque ces choses sont mise en lumière et confessées. Il y a aussi beaucoup de schémas mentaux pervers ou inadaptés qui ont leur origine dans ces pratiques mauvaises et qui ont besoin d’être abandonnés et transformés par la puissance de la Parole de Dieu. Selon ce qu’en dit Paul:

« Ne vous conformez pas au monde présent, MAIS SOYEZ TRANSFORMÉS PAR LE RENOUVELLEMENT DE L’INTELLIGENCE, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait. » (Rom. 12: 2.).

Pour rester dans la liberté en Christ, il est donc nécessaire de demeurer « en Lui » dans une communion sans cesse renouvelée. C’est de cette manière, par sa Présence vivante dans nos vies, qu’une véritable libération peut s’établir fermement.

Ce qui précède est un commentaire de Jean-Luc B pris sur le site blogdei http://www.blogdei.com/12725/mauvaise-et-bonne-gouvernance/#comment-55672

Publicités

2 Responses to A18 – Les pièges de la domination

  1. Nadine DHERBEY dit :

    Bonjour frères et soeurs,

    Ce matin, nous avons étudié avec mon mari 1 thessaloniciens 2 des versets 1 à 12. Dans ce passage des Saintes Ecritures, nous
    pouvons voir que l’apôtre Paul était un exemple parmi les frères
    et soeurs et qu’il ne cherchait pas sa propre gloire. Bien au contraire ! Notre attitude face à cela devrait être la même car
    bien souvent, il n’en est pas ainsi…. Merci Père pour cette
    exhortation à ne pas dépendre des hommes mais à ne dépendre
    que de toi en premier et apprends-nous à DISCERNER ceux qui sont VRAIMENT TES SERVITEURS pour le perfectionnement et l’édification de ton corps.
    Soyons plus que prudents et rusés !!!
    Bonne journée à vous tous. Nadine.

  2. Flo dit :

    Amen Nadine!
    Reçois toute mon affection fraternelle. Je pense souvent à toi même si actuellement j’ai peu de temps pour écrire ou téléphoner. Je tenais à ce que tu le saches car il est bon de dire les pensées bienveillantes que nous avons pour ceux qui sont nos Frères et Soeurs bien-aimés en Jésus-Christ! Je t’embrasse, portez-vous bien toi et les tiens! Bises, Flo

Laisser un commentaire pour l'édification commune.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :