A114 – Enlèvement. Apocalypse. 4/4 Fin.

Toi, seras-tu enlevé ? Sais-tu que l’enlèvement va arriver très bientôt ? Ce qui se passe sous nos yeux, et ce qui va arriver au monde d’aujourd’hui, à la lumière du livre de l’Apocalypse.

 

(Message n°4) Ce message fait partie d’une série de 4 messages. Il est le dernier de la série.

C‘est en priant au début de la réunion ce soir que le Seigneur m’a montré sur quoi il fallait parler. Pour une fois, je n’ai pas reçu de message avant. J’allais dire, Seigneur, si tu veux qu’on fasse autre chose, on peut faire une soirée témoignages ou autre, et en priant, le Seigneur m’a dit clairement ; parle sur l’enlèvement de l’Eglise. Je ne vais pas être, sans doute, très long, je n’ai rien préparé sauf ce que le Seigneur a dans sa Parole ; alors nous allons parler sur l’enlèvement de l’Eglise. Et nous savons que cet enlèvement va se produire quand le Seigneur Jésus va revenir chercher son Eglise et nous savons que le retour du Seigneur est très proche parce qu’il nous a laissé des signes.

D’abord je vais ouvrir la Bible dans l’évangile de Jean, au chapitre 14, et aux versets 1 à 3. Juste avant d’être crucifié, le seigneur Jésus a donné un dernier message à ses disciples, et il leur a dit ceci :

« Que votre coeur ne se trouble pas ! (Autour de nous il y a beaucoup de choses qui se passent et beaucoup de gens sont troublés, mais nous qui sommes enfants de Dieu, nous dit le Seigneur ; que votre coeur ne se trouble pas !) Croyez en Dieu, et croyez en moi. (Cela veut dire restez dans la foi). Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, (voilà, la promesse du Seigneur – je reviendrai) et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi ».

Il y a presque 2 000 ans que le Seigneur parlait comme cela. Il est parti, il est monté au ciel, et depuis ce temps-là, il intercède pour nous, mais il est en train de nous préparer une place, des demeures. Des belles demeures que le Seigneur a préparées pour nous ; pourquoi sont-elles belles ? Pas seulement parce qu’il y a de l’or et des pierres précieuses, mais elles sont belles, parce qu’il y a Jésus. Il y a la présence de Dieu, et de Jésus manifestée. Nos yeux le verront, et il veut nous prendre avec lui. Le Seigneur n’a pas créé au départ, l’enfer, pour les hommes, il l’a créé pour Satan, le diable et les démons. Mais il va être obligé d’envoyer en enfer tous ceux qui ne croient pas en Lui, qui le rejettent et qui préfèrent le péché. Le Seigneur va envoyer en enfer tous ceux-là, mais il aurait bien voulu les prendre avec Lui, puisqu’Il est mort pour tous les hommes. Il ne va pas prendre ceux qui ne veulent pas de Lui, mais, ceux qui le veulent, ses disciples qui L’attendent.

Le Seigneur dit : « Je vous prendrai avec moi. » Il faut bien savoir dans quelle situation nous devons nous trouver pour pouvoir être pris par le Seigneur. Le Seigneur ne va pas prendre tous ceux qui se disent chrétiens, non, Il ne va pas les prendre. Il ne prendra que ceux qui sont prêts à partir. Quand tu pars pour un voyage, tu te prépares. Tu fais tes bagages, et le jour du départ tu es à l’heure. Ceux qui ne seront pas prêts resteront sur la terre et ce sera terrible pour eux.

Dans les Actes des apôtres, au chapitre 1 et aux versets 9 à 11, juste après l’enlèvement du Seigneur Jésus. Le Seigneur est le premier en tout ; Il a été enlevé au ciel et c’est de cette manière-là que nous serons enlevés aussi, quand Il reviendra nous chercher. « Après avoir dit cela, (Il leur a dit avant de commencer à évangéliser, attendez, le Saint-Esprit va venir sur vous pour vous remplir, et après, vous allez partir évangéliser le monde)-Après avoir dit cela (verset 9), Il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, (j’aurais bien aimé être là, moi ; on voit Jésus leur parler, tranquillement dans la paix, ils étaient sur la montagne des oliviers et tout d’un coup, ils voient Jésus monter et disparaître dans les nuages) et un nuage le déroba à leurs yeux. (Il est passé dans un nuage et ils ne l’ont plus vu). Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel, (ils étaient tous là, la tête en haut, en train de regarder pour voir s’ils pouvaient encore voir Jésus), voici deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, (deux anges leur apparaissent), et dirent : Hommes galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, reviendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. » Donc, Il va revenir et tous ceux qui sont prêts à partir le verront. Il va revenir, une trompette va sonner. Nous allons, si nous sommes prêts, lever les yeux, puisque ceux qui ne sont pas prêts, n’entendront pas la trompette. Nous allons voir là-haut, dans le ciel, Jésus, venant à notre rencontre dans les nuées du ciel, et à ce moment-là, par la puissance de l’Esprit, nous allons tous partir à sa rencontre, après avoir été changés en un clin d’oeil.

Je vais lire dans 1 Corinthiens, et puis dans 1 Thessaloniciens. Notre corps actuel ne va pas pouvoir monter, mais il va se passer quelque chose qui va changer notre corps actuel, et il va devenir un autre corps physique qui va monter. Ce n’est pas l’esprit qui va monter, c’est le corps, mais un corps changé. Les anges n’ont pas de corps physique, nous, nous en avons un. Ecoutons ce que Paul dit, dans 1 Corinthiens 15:50 « Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent pas hériter le royaume de Dieu, (notre chair et notre sang actuels ne peuvent pas rentrer comme cela dans le ciel), et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité. » Notre corps actuel est soumis à la corruption, cela veut dire qui si Jésus ne revient pas, avant notre mort, nous allons mourir et ce corps là va pourrir dans la terre, il va revenir à la poussière. Mais dans le plan du Seigneur, quand Il a créé l’homme au départ, il l’a créé esprit, âme et corps. Et le corps d’Adam et d’Eve n’était pas souillé par le péché au départ. C’était un corps physique, et s’ils n’avaient pas péché, ils ne seraient jamais morts. Ils seraient toujours restés vivants. Donc, le Seigneur, par sa mort nous a rachetés du péché, Il nous a aussi rachetés de la mort et de la maladie, dans son plan parfait, Il veut supprimer la mort et supprimer la maladie. Cela Il va le faire au moment de la résurrection des morts, et cette résurrection des morts, des morts en Christ, elle va se produire, au moment où Jésus va revenir chercher son Eglise.

Alors qu’est-ce qui se passe là ? Je le lis, au verset 51 : « Je vous dis un mystère ; nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, (quand un mort ressuscite, cela ne veut pas dire qu’il ressuscite en esprit seulement, cela veut dire qu’il ressuscite dans son corps, mais, cela devient un corps glorifié, un corps physique, mais un corps glorifié qui ne connaît plus la mort), et nous, nous serons changés. » Vous voyez ce qu’il dit au verset 52, c’est important, d’abord la trompette sonne, et les morts en Christ ressuscitent les premiers et ils ressuscitent dans un corps de chair mais une chair nouvelle qui ne connaît plus la mort, ce n’est pas seulement en esprit, c’est dans un corps de chair nouveau qu’il ressuscite et, à ce moment-là, « nous, nous serons changés. » Nous, c’est-à-dire ceux qui seront vivants au moment où Jésus revient,comme nous avons encore un corps de chair qui est corruptible, il faut que ce corps soit changé, donc nous allons connaître une résurrection vivante. Les morts qui sont morts en Christ, eux, ils vont connaître la résurrection, cela veut dire qu’ils vont sortir des tombeaux avec un nouveau corps. Maisles chrétiens, les vrais chrétiens, ceux qui sont en Christ au moment où Jésus revient, ils vont entendre la trompette et ils ne vont pas mourir, eux, mais ils vont sentir leur corps corruptible être changé instantanément en un corps incorruptible. Et les deux ensemble, ceux qui sont morts et qui viennent juste de ressusciter, et nous les vivants, qui allons être changés par la puissance de Dieu avec un corps nouveau, mais physique, nous allons monter au ciel, ensemble, à la rencontre de Jésus.

Dans 1 Thessaloniciens 4 : 13. Cela est vraiment important que tous les chrétiens sachent cela, d’une manière claire et précise, pour être prêts quand le Seigneur reviendra. 1 Thessaloniciens 4, verset 13 : « Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, (ça veut dire de ceux qui sont morts. Il y avait beaucoup de chrétiens qui ne savaient pas ce qui allait se passer, et Paul leur explique), afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont pas l’espérance. »

 

Un chrétien ne doit pas s’affliger à propos d’un mort chrétien. Bien sûr, il y a la tristesse humaine, quand on perd un parent, un ami, un frère chrétien, la séparation est triste, mais, plus que la tristesse, nous devons nous rappeler que celui qui est mort, s’il est en Christ, il est au paradis avec le Seigneur, et lui, il est dans un bonheur parfait. Donc, il dit : Il ne faut pas que vous soyez dans la tristesse, au sujet de ceux qui sont morts en Christ et pourquoi ? Parce que nous, nous avons une espérance, et cette espérance, c’est celle de la résurrection des morts. « Car si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec Lui ceux qui sont morts. » Il les ramènera où ? De la tombe au ciel. Leur esprit, quand ils sont morts, est sorti de leur corps pour aller au paradis avec Jésus. Le corps est allé dans le tombeau où il a pourri, mais ce corps-là, Jésus l’a racheté par sa mort. Il veut donc le remettre à la vie et, au moment du retour de Jésus, à la dernière trompette, le Seigneur nous dit : ceux qui sont en esprit dans le ciel, vont redescendre avec Jésus pour récupérer leur corps et ce corps qu’ils récupèrent est un corps incorruptible. Dieu va prendre les mêmes éléments qui sont là, mais il va leur donner la vie éternelle, ils ne seront plus soumis à la mort.

« Croyons que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, (pour le retour du Seigneur), nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. (Cela veut dire que nous ne serons pas les premiers à être ressuscités). Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, (la dernière trompette), le Seigneur descendra du ciel, (donc la première étape, c’est que Jésus attend le signal de son père, même Jésus ne connaît ni le jour, ni l’heure. Il connaît la période, il connaît peut être le mois, l’année, mais le jour et l’heure, c’est le père qui le sait, seul, et Jésus attend le jour et l’heure que le père va lui indiquer, et à ce moment-là, le père va donner un ordre à un archange qui va sonner la dernière trompette et à ce signe là, c’est Jésus qui descendra, le premier).

 

Le Seigneur descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. » Les faux chrétiens avec une étiquette de chrétien, mais qui passent leur vie à pécher, à mentir, et à voler et à faire toutes sortes de choses, ceux-là ne vont pas ressusciter.

 

Il se peut même qu’ils ne soient pas sauvés. Mais en tous cas, ils ne font pas partie de l’Eglise (l’Epouse) de Jésus-Christ. Mais les vrais chrétiens entendront la dernière trompette, leur esprit est avec Jésus, et au moment où Jésus descendra, il descendra avec eux. Et Jésus leur dit : vous allez être les premiers à récupérer un corps incorruptible. Il va dire à tous les esprits des chrétiens qui sont en train de descendre avec lui, il va leur dire : allez récupérer votre corps.

Et il est dit que les premiers, les morts en Christ ressusciteront les premiers. Leur esprit descend, leur esprit va récupérer leur corps mort. Même s’il est depuis 2000 ans ou 1000 ans dans la poussière, le Seigneur sait où il est. Même s’il est au fond de la mer, le Seigneur sait où il est, même s’il est réduit en poussière et réparti dans l’océan, le Seigneur va rassembler toutes les poussières et il va refaire un corps complet, mais il va lui donner la vie éternelle. Un corps qui ne meurt plus, un corps glorifié, mais un corps physique, et l’esprit de ces chrétiens va rentrer dans leur corps que l’Esprit du Seigneur a reconstitué. Et à ce moment-là, ils se tiennent debout sur leurs pieds comme une grande armée, cela va en faire des millions ! Et ils vont tous se trouver là ; rappelez-vous la vision d’Ezéchiel : dans Ezéchiel, chapitre 37, versets 1 à 14, quand Ezéchiel est dans une vallée pleine d’ossements, il prophétise et il voit sous ses yeux les os se rapprocher par l’Esprit du Seigneur qui arrive, et ensuite la chair se remet, les nerfs, les veines, tout se remet et puis la peau recouvre tout cela. Et ensuite, l’Esprit rentre en eux et ils se tiennent debout sur leurs pieds. Cela va se passer comme cela, le jour de la résurrection des morts.

Donc, les morts en Christ ressuscitent les premiers, ils se trouvent dans un corps physique nouveau qui n’est plus soumis à la maladie, à la vieillesse et à la mort, et ils se tiennent là, debout, attendant l’ordre du Seigneur.

Et à ce moment-là, nous, les vivants, je lis dans 1 Thessaloniciens 4, au verset 17 : « Ensuite, nous les vivants, (c’est-à-dire les vrais chrétiens vivants), qui seront restés, (vivants au moment où Jésus revient), nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur les nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous les uns les autres par ces paroles ».

Dans la première aux Corinthiens, je relis au chapitre 15 le verset 51, je le relis, parce que les deux sont tout à fait associés. « Je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, (là, il parle à ceux qui vont rester vivants au moment où Jésus reviendra), nous ne mourrons pas tous, mais tous (c’est-à-dire tous ceux qui seront restés vivants) nous serons changés, en un clin d’oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, les morts ressusciteront, (les morts en Christ, les premiers), et nous, nous seront changés ». Cela va être quelque chose de fantastique. Jésus redescend avec le sesprits des morts en Christ. Jésus reste là-haut dans le ciel, en attente de toute la troupe des ressuscités, il est là en attente. Les esprits des chrétiens descendent reprendre leur corps, le Saint-Esprit leur redonne un corps physique entièrement neuf, glorifié ; leur esprit, donc, redescend dans ces corps-là. Ils se tiennent debout, sur la terre, et juste après, nous, les vivants, nous allons être changés par la puissance du Saint-Esprit, en un clin d’oeil. Ceux qui ont, par exemple, 70, 80, 90 ans, qui sont chrétiens à ce moment-là, ils vont sentir en un instant leur corps changé, ils vont récupérer toute leur jeunesse, les rides vont partir, les cheveux vont se trouver en pleine forme, là, en pleine jeunesse, le poids superflu va partir, la graisse, tout va être parfait et ils vont être changés en un clin d’oeil, dans un corps incorruptible. Donc, c’est une résurrection vivante, les morts ressuscitent les premiers, mais les vivants en Christ ressuscitent vivants. Et nous allons voir à côté de nous l’immense troupe de ceux qui sont morts avant nous, des vrais chrétiens morts avant nous. Ils vont être là, à côté de nous, cela va être des millions sur la terre entière qui vont sortir des tombeaux et tous les chrétiens vivants, les vrais chrétiens transformés en un clin d’oeil, là, une grande troupe.

Et puis, nous allons tous ensemble nous voir monter, exactement comme ils ont vu Jésus monter le jour de l’Ascension, sur la montagne des Oliviers. Nous allons tous nous voir commencer à monter, tranquillement, et nos yeux vont évidemment se porter là-haut, et qui nous allons voir là-haut apparaître derrière un nuage ? Le Seigneur Jésus. C’est lui qui vient nous chercher pour nous amener tous avec lui, pour nous faire éviter les jugements terribles qui vont tomber sur la terre et qui ont déjà commencé d’ailleurs. Nous allons monter dans la joie, dans l’allégresse, en montant, on va dire :

« Tiens, regarde le frère untel, regarde la soeur unetelle, ou, regarde là, l’apôtre Paul est en train de monter avec nous, parce que lui aussi va redescendre chercher son corps. Les apôtres, les disciples, les martyrs, tous ceux-là, mais regarde-les, ils sont avec nous, ils montent avec nous. Ils ont ressuscité les premiers, nous montons tous ensemble, la grande troupe des ressuscités, à la rencontre de Jésus, pour être avec lui pour toujours. Et, nous ne redescendrons sur terre que 7 ans après, quand les cataclysmes auront fini sur la terre, quand l’Antichrist aura fini son travail épouvantable, après la grande guerre finale, au moment où Jésus va revenir régner pendant 1000 ans sur la terre. Il reviendra avec l’Eglise et tous ceux qu’il a amenés à la résurrection. C’est merveilleux ce qui va se passer. C’est cela l’espérance que Jésus a placée dans nos coeurs, et pour pouvoir entrer dans ce plan merveilleux, il faut être un vrai chrétien.

Alors, qu’est-ce qu’est qu’un vrai chrétien ? Un vrai chrétien, c’est celui qui est passé par la nouvelle naissance, dans son esprit. Ce n’est pas quelqu’un qui va dans une église chrétienne, ce n’est pas quelqu’un qui se dit catholique, ou protestant ou orthodoxe ou évangélique ou autre, ou qui a une belle étiquette sur le dos. C’est quelqu’un, qui, un jour, soit en lisant la bible, soit en écoutant un message, soit par un témoignage personnel d’un autre chrétien ou par une révélation directe du

Seigneur, comme Paul, c’est quelqu’un qui, un jour, a été placé en face de Jésus-Christ. Jésus lui a été révélé par le Saint-Esprit et Jésus lui a montré qu’il était un pécheur, et Jésus lui a montré qu’il n’y avait pas d’autre salut possible que par la foi en Jésus et dans l’oeuvre de la croix. A ce moment-là le Saint-Esprit a poussé cette personne à la repentance, le Saint-Esprit lui a montré que son coeur était noir de péchés. Même si c’était un brave homme jugé par les hommes brave et honnête, devant Dieu, c’est un coeur noir de péchés. Le Saint-Esprit donne une conviction de péché, et à ce moment-là, le Saint-Esprit nous pousse à nous mettre devant le Seigneur pour demander pardon de nos péchés et nous recevons par la foi en Jésus et par son sang, par la puissance de son sang, nous recevons le pardon de nos péchés qui sont effacés par son sang.

Je vais lire dans Actes 2 ce qui s’est passé juste après qu’ils aient été baptisés du Saint-Esprit. Pierre prêche avec puissance l’Evangile, il annonce Jésus-Christ, ressuscité. Il n’annonce même pas la repentance et le pardon des péchés, il ne dévoile pas tous ceux qui sont des pécheurs, mais il dit simplement ceci, dans Actes 2 et au verset 36 : « Que toute la maison d’Israël sache avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié ». Il annonce que Jésus est vivant maintenant, qu’il est ressuscité, que leurs yeux l’ont vu et que maintenant, Il est Seigneur et Christ, c’est-à-dire oint de Dieu, Seigneur de la terre et du ciel, oint de Dieu. « Après avoir entendu ce discours, ils eurent le coeur vivement touché », un vrai chrétien, c’est quelqu’un qui a eu le cœur profondément touché par Jésus et par son message, par sa croix, par sa mort et par sa résurrection. « Et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres : Hommes frères, que ferons-nous ? Pierre leur dit :

(Alors, voilà la clé de l’entrée dans l’Eglise) Repentez-vous, » demandez pardon de tout votre coeur à Dieu pour vos péchés, c’est cela se repentir, et soyez décidés à ne plus recommencer. Qu’est-ce qu’un chrétien qui dit pardon à Dieu et puis qui recommence tous les jours ? Ce n’est pas une vraie repentance, cela. Une vraie repentance, c’est une action profonde du Saint-Esprit qui nous montre que Jésus est mort pour nos péchés pour nous donner la vie, la vie éternelle. Quand Jésus dit à Nicodème :

« Tu ne sais pas que pour entrer dans le royaume de Dieu, il faut naître de nouveau, être une nouvelle créature » ; il ne savait pas. Et Jésus, là, nous annonce que ceux qui demandent pardon pour leurs péchés à Jésus-Christ, passent par le Saint-Esprit, ils passent par une nouvelle naissance spirituelle. « Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé (le mot grec baptisé veut dire plongé dans l’eau) au nom du Seigneur, pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du

Saint-Esprit (comme ils l’ont reçu, eux) car la promesse est pour vous, pour vos enfants, pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera ».

 

Alors je vais faire un rappel : pour faire partie de ceux qui vont être enlevés le jour où Jésus reviendra, il faut absolument faire partie de l’Eglise de Jésus-Christ, pas seulement des sauvés. Il est important, capital, si on veut participer à cet enlèvement, d’être sûrs que nous faisons partie de l’Eglise de Jésus-Christ, et pas seulement des sauvés de Dieu. C’est le jour de la Pentecôte que l’Eglise de Jésus est née, c’est là qu’elle est née. Alors, pour faire partie de l’Eglise, il faut connaître le Seigneur Jésus, il faut avoir une révélation de Jésus-Christ, il faut se repentir de ses péchés, et il faut passer par le baptême d’eau par immersion. Je sais qu’il y a beaucoup de chrétiens qui disent qu’il y a d’autres baptêmes qui sont possibles avec quelques gouttes ou bien d’une autre manière, comme le font les catholiques ou les orthodoxes, mais Jésus a bien dit que le vrai baptême chrétien, c’est un baptême où on est plongé dans l’eau, il faut absolument comprendre cela. Si on ne l’a pas compris il faut demander à Jésus qu’il nous le montre, parce que Jésus a dit : « Celui qui croit et qui sera baptisé sera sauvé ».

Que se passe-t-il quand un chrétien a été mal enseigné dans une église ? Qu’on lui a enseigné Jésus- Christ et la repentance, mais qu’on ne lui a jamais parlé du baptême de Jésus, du baptême comme c’est pratiqué dans les actes des apôtres ? Que se passe-t-il pour celui-là ? Moi, je crois que si c’est quelqu’un à qui on a annoncé qu’il devait se faire baptiser comme Jésus l’a demandé, c’est-à-dire par immersion et si c’est quelqu’un qui l’a refusé, son cas est sérieux devant Dieu, parce que Jésus dit bien dans l’Evangile de Marc : « Celui qui croit en moi et qui sera (plongé dans l’eau,) baptisé, celui-là sera sauvé ».

Mais celui qui n’a jamais entendu le message du baptême par immersion, il peut être très sincère, il a fait vraiment une conversion réelle, il a reçu le Saint-Esprit, il a reçu la nouvelle naissance, mais il n’a jamais été enseigné dans le baptême d’eau par immersion, moi je crois que celui-là, il sera sauvé mais je ne lui garantirai pas qu’il fera partie de l’Eglise de Jésus-Christ. Pour ma part, si vous voulez connaître ma pensée réelle, je suis convaincu qu’il ne fera pas partie de l’Eglise de Jésus-Christ. Tous ceux qui ont connu le Seigneur Jésus mais qui ne sont pas passés par le baptême d’eau ne feront pas partie de l’Eglise de Jésus-Christ. C’est ma conviction à moi. C’est vrai qu’il y a des églises chrétiennes où il y a une telle pression de l’enseignement qui est mauvais, que des âmes sincères, à qui on dit :

« Bon, tu as eu deux gouttes d’eau, ou on t’a mis un peu d’eau sur la tête le jour où on t’a baptisé, cela suffit, c’est comme cela que maintenant on le fait, c’est comme cela qu’il faut le faire, moi, je ne peux pas savoir s’ils sont sincères dans leur coeur ou pas, Dieu est seul juge du fond des coeurs. Mais ce dont je suis sûr, c’est que le Saint-Esprit va travailler dans le coeur de tous ceux qui ont écouté le message de Jésus, pour leur montrer qu’ils doivent passer par le baptême d’eau par immersion. Cela veut dire, que tous les chrétiens aujourd’hui qui sont passés par la conversion, la repentance, mais qui ne sont pas passés par un baptême d’eau par immersion, n’ont pas une paix complète au fond du coeur : c’est

Dieu qui le veut comme cela. Il y a quelque chose qui leur manque, et le Saint-Esprit veut absolument, absolument, leur montrer ce qui leur manque pour qu’ils soient prêts le jour de l’enlèvement, pour qu’ils reçoivent le baptême d’eau et le baptême dans le Saint-Esprit. Je relis le verset 38, c’est important, Actes 2, verset 38 : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit plongé dans l’eau, (baptisé, c’est cela que ça veut dire) au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; (croire, se repentir, et être baptisé) ».

Dans Colossiens 2 verset 12, Paul nous explique que c’est par le baptême d’eau par immersion que nous sommes plongés dans la mort de Jésus-Christ et dans sa résurrection. Le baptême d’eau par immersion est un signe de mort et de résurrection, donc c’est le baptême d’eau qui nous fait plonger dans la mort et dans la résurrection de Jésus, si, auparavant, nous nous sommes repentis et si nous avons cru en Jésus. Le baptême tout seul ne veut rien dire, vous pouvez baptiser les gens tant que vous voulez, s’ils ne sont pas repentis dans leur coeur et s’ils n’ont pas reçu le Seigneur vraiment comme leur sauveur, ça ne leur fera rien du tout. S’ils sont repentis et qu’ils ont connu le Seigneur Jésus, l’ordre de Jésus, c’est de les faire passer par l’eau du baptême immédiatement. Et vous pouvez lire les actes des apôtres, tous ceux qui acceptaient le Seigneur Jésus étaient plongés dans l’eau dans l’heure qui suit, même en pleine nuit ; dans l’heure qui suit. On ne faisait pas comme nous maintenant, en disant :

« Bon, on va attendre quinze jours, un mois, deux mois, trois mois ou le prochain service de baptême parce que cela fera un bon témoignage public ». A l’instant où ils se convertissent, ou le plus vite possible après, immédiatement après, ils sont baptisés. Et d’ailleurs, au verset 41 : « Ceux qui reçurent de bon coeur, sa parole furent baptisés ; (plongés dans l’eau immédiatement ; il y avait de l’eau à côté, ils l’ont fait), et ce jour-là, le nombre des disciples s’augmenta d’environ trois mille âmes ».

Donc, ils sont rentrés dans l’Eglise, et Pierre leur dit : « Et vous recevrez le don du Saint-Esprit quand vous aurez fait cela ». Quand Corneille le centurion romain, entend le message de l’Evangile, avec sa famille, il reçoit immédiatement le Saint-Esprit et il commence à prophétiser et à parler en langues. Pierre a vu que Dieu leur avait donné le Saint-Esprit et il a dit dans Actes 10:47 : « Mais maintenant peut-on refuser l’eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit comme nous au début ? ». Il ordonna qu’ils soient baptisés. Ce n’est pas simplement une invitation, c’est un ordre. Ils étaient les représentants du Seigneur Jésus, ils ont dit à Corneille et à ceux qui étaient là : « Vous avez entendu le message, vous vous êtes repentis, vous avez accepté le Seigneur, nous voyons bien que vous avez reçu le Saint-Esprit parce que vous êtes en train de prophétiser et de parler en langues ; on a compris, c’est comme pour nous au début, maintenant, l’ordre que je vous donne, c’est de passer immédiatement par l’eau », et en pleine nuit, ils ont été baptisés. Aujourd’hui, l’Eglise de Jésus ne fait plus cela. Les responsables chrétiens des églises qui ne font pas cela seront rendus responsables devant Dieu de ce qu’ils font. Je crois que si un pasteur ou si un responsable d’Eglise ne baptise pas immédiatement quelqu’un qu’il discerne avoir fait une vraie conversion, s’il ne le baptise pas immédiatement ou dans les heures qui suivent, enfin le temps de trouver de l’eau, il est responsable devant le Seigneur. Le Seigneur va lui demander d’en rendre compte, parce que si cette personne là mourait avant, ou que Jésus revenait avant, il serait responsable, lui, de ne pas avoir fait ce qu’il faut.

Il risque lui-même de ne pas être enlevé, parce qu’il n’a pas annoncé l’Evangile comme il le fallait. Alors, arrêtez pasteurs, arrêtez de faire attendre un an, six mois, parce qu’il y en a qui font attendre tellement longtemps que les gens se découragent, et ils s’en vont.

Si vous prêchez vraiment l’Evangile avec la puissance du Saint-Esprit, (c’est encore une condition), les coeurs seront touchés, vous le verrez parce que le Saint-Esprit va l’attester. Le Seigneur vous demande de baptiser immédiatement ces gens-là au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, comme le Seigneur le demande. Si on avait continué à enseigner comme c’est enseigné au début, on annoncerait d’abord Jésus avec puissance, parce que la vie de celui qui annonce Jésus serait une vie complètement transformée, complètement libérée des traditions des hommes et des églises et des dénominations.

Donc, celui qui annonce la parole l’annoncerait avec puissance, cela serait confirmé par le Saint-Esprit dans le coeur de ceux qui entendent, et ceux qui entendent recevraient dans leur coeur un message fort qui va les transformer, qui va les pousser à la repentance et qui va les pousser à accepter Jésus vraiment du fond du coeur. Et à ce moment-là, les disciples présents qui annoncent la parole, leur diraient : « Nous te donnons l’ordre de passer par le baptême au nom du Seigneur Jésus. C’est le Seigneur Jésus qui l’ordonne et nous te transmettons cet ordre ». C’est ce que je pratique, chaque fois que je parle de Jésus à quelqu’un et que cette personne se convertit vraiment, je lui dis : « Maintenant, viens, je vais te mettre dans l’eau, au nom du Seigneur ».

Ils priaient pour qu’ils reçoivent immédiatement le baptême dans le Saint-Esprit, cela doit se faire, là aussi, le jour même. C’est comme cela qu’ils faisaient au début. Le Saint-Esprit, nous le recevons à l’instant où nous acceptons Jésus comme notre Seigneur et Sauveur. Nous recevons une nouvelle naissance par le Saint-Esprit et nous recevons le Saint-Esprit dans nos coeurs. Mais le baptême du Saint-Esprit, ce n’est pas la même chose que recevoir le Saint-Esprit le jour de la conversion. Le baptême du Saint-Esprit, c’est le Saint-Esprit qui vient sur nous comme il est venu sur eux le jour de la Pentecôte, et qui les remplit à déborder et à ce moment-là il se passe un miracle. Ils reçoivent la puissance du Saint-Esprit pour témoigner. Et cela se traduit par le parler en d’autres langues comme le Seigneur leur donne de s’exprimer. Ce sont des dons gratuits que Dieu donne gratuitement à tous ceux qui acceptent Jésus comme leur Seigneur et Sauveur. Il ne faut pas se priver de ces dons-là, parce que

Dieu veut les donner en abondance. C’est seulement les mauvais enseignements des hommes et les traditions d’Eglise qui privent beaucoup de chrétiens de recevoir ces dons, et notamment le don du baptême du Saint-Esprit. Ce sont les mauvais enseignements des hommes qui privent les chrétiens d’entrer le plus vite possible dans la plénitude de ce que Dieu a prévu pour son Eglise.

Dans le premier chapitre des Actes, quand Jésus parle à ses disciples, et qu’Il leur dit : « Attendez, dans quelques jours, vous allez recevoir le Saint-Esprit ». Il parlait à ses disciples, donc à des gens qui croyaient en lui, et qui étaient déjà convertis. Les disciples étaient déjà convertis avant la Pentecôte.

Ils avaient passé trois ans et demi avec Jésus, ils avaient donné leur vie à Jésus, ils avaient été changés dans leur coeur par le Saint-Esprit. C’était sûr qu’ils étaient convertis, sauf Judas qui était un traître, mais quand Jésus est ressuscité, il leur dit Actes 1, verset 5 : « Jean a baptisé d’eau, mais vous dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit ». Et baptisé, c’est le même terme que pour l’eau. Baptisé, cela veut dire : plongé dedans. Cela veut dire que vous allez être tellement recouverts du

Saint-Esprit qui va venir sur vous, que c’est comme si vous étiez plongés dedans. Cela, ils ne l’avaient pas connu avant. Ils croyaient en Jésus, ils étaient disciples de Jésus, ils étaient convertis, ils étaient donc nés de nouveau, mais ils n’étaient pas encore baptisés du Saint-Esprit. Il leur dit au verset 8 :

« Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, en Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre ». Le baptême du Saint-Esprit n’est pas donné pour être sauvé, il est donné pour recevoir une puissance de Dieu pour être un témoin et pour parler de lui jusqu’aux extrémités de la terre, mais avec la puissance du Saint-Esprit.

Et, c’est ce qui s’est passé le jour de la Pentecôte, je le relis dans Actes 2, verset 1 : « Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans un même lieu (comme nous). Tout à coup, il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. (Le Saint-Esprit rentre dans la maison, et il remplit d’abord la maison). Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux. (Une langue de feu apparaît, se pose sur chacun). Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer ».

Voilà, ils commencent à parler dans des langues inconnues, ils descendent dans la rue et ils vont parler dans toutes ces langues inconnues à tous ceux qui les écoutent, et qui les entendent parler dans leur langue à eux. Cela ne veut pas dire que cela doit se passer toujours exactement de la même façon, qu’il y ait toujours une langue de feu, mais le schéma de base reste toujours le même. Celui qui s’est repenti, celui qui a accepté Jésus, reçoit la nouvelle naissance par le Saint-Esprit, là il doit passer par le baptême d’eau par immersion, et immédiatement après ou quelquefois immédiatement avant le baptême d’eau, comme dans le cas de Corneille, mais en général, c’est immédiatement après, on doit lui annoncer que Jésus veut le baptiser de son Saint-Esprit pour qu’il soit un témoin. On dit : « Seigneur Jésus, maintenant,baptise-le de ton Saint-Esprit pour qu’il soit un témoin puissant ». Et comme c’est la volonté de Dieu,Dieu le fait à ce moment-là. C’est reçu par la foi. Nous le recevons par la foi, et Dieu le manifeste parce don surnaturel du parler en d’autres langues, comme il le veut.

 

C’est ce que j’ai vécu personnellement, c’est ce que beaucoup parmi nous ont vécu aussi, je l’ai vécu quand on me l’a annoncé, quand un chrétien m’a dit : « Bon, tu as été baptisé d’eau, maintenant, ce qu’il te faut, c’est le baptême du Saint-Esprit ». Et le jour de mon baptême d’eau, j’ai reçu le baptême du Saint-Esprit, le soir même, au cours d’une réunion où quelques chrétiens étaient là, et j’ai dit :

« Mon Dieu, donne-moi, je ne sais pas ce que c’est, mais, donne-moi le baptême du Saint-Esprit ; pendant une demi-heure, on a prié et puis il ne s’est rien passé et puis encore une demi-heure et puis tout à coup, j’ai senti dans mon esprit, et sur mon corps, descendre le Saint-Esprit, me recouvrir, me remplir et j’ai commencé à parler dans une autre langue, inconnue. Je redevenais comme un petit enfant qui apprend à parler. Alléluia ! Mais il a fallu que je dise : « Seigneur, maintenant, tu fais comme tu veux », et j’ai commencé à parler un mot, deux mots, une phrase, deux phrases et plus je parlais, plus j’étais rempli su Saint-Esprit et j’ai su ce que c’était que la puissance, après. Après, mon témoignage a été complètement changé.

C’est cela faire partie de l’Eglise. Il faut revenir au modèle du début, laissons de côté tout ce que l’on nous a appris qui était faux, ou nos fausses idées qui ne sont pas bonnes. Revenons au modèle de la Parole du Seigneur. Ne nous contentons pas seulement du salut et de la nouvelle naissance en Jésus.

Quand je dis seulement, ce n’est pas péjoratif, c’est merveilleux ce salut que Dieu donne gratuitement, mais il y a encore plus que le salut et la nouvelle naissance, il y a toute la plénitude de Jésus-Christ pour nous. Cela commence par le baptême du Saint-Esprit, cela continue par les dons de l’Esprit, cela continue par le fruit du Saint-Esprit, par le caractère de Jésus en nous. Il veut nous transformer à son image et nous faire grandir comme lui. Et puis, quand nos yeux le verront, nous serons alors entièrement rendus parfaits, pour l’éternité.

Le message de ce soir, c’est : Soyons prêts le jour, l’heure et la seconde où Jésus reviendra. Il nous a promis qu’il reviendrait comme un voleur, au moment où personne n’y pense. Dans Luc 21, je lis quelques versets au chapitre 21 et au verset 7 : « Ils lui demandèrent : Maître, quand donc cela arrivera-t-il, et à quel signe connaîtra-t-on que ces choses doivent arriver ? » Ils parlaient de l’avènement du Seigneur et de la venue du Seigneur, on le voit dans Matthieu 24. « Jésus répondit :

Prenez garde que vous ne soyez séduits. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi, et le temps approche. Ne les suivez pas. Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement. Mais ce ne sera pas sitôt la fin. Une nation s’élèvera contre une nation, un royaume contre un royaume ; il y aura des grands tremblements de terre, et en divers lieux, des pestes et des famines ; il y aura des phénomènes terribles, et des grands signes dans le ciel. Mais avant tout on mettra la main sur vous, on vous persécutera ; on vous livrera dans les synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage ».

Un peu plus loin, il dit :

« Quand vous verrez Jérusalem investie par les armées, sachez alors que sa désolation est proche. Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront au milieu de Jérusalem en sortent, et que ceux qui seront dans les champs n’entrent pas dans la ville. Car ce seront des jours de vengeance, pour l’accomplissement de tout ce qui est écrit. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés captifs parmi toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis. Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre il y aura de l’angoisse chez les nations (tous ces signes, nous les voyons aujourd’hui, vous les voyez parfaitement aujourd’hui, l’angoisse, les phénomènes terribles, les cataclysmes et toutes ces choses)

 

De l’angoisse chez les nations qui ne sauront que faire, au bruit de la mer et des flots, les hommes rendant l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra pour la terre ; car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire. Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche ».

Il nous demande d’être prêts en tant que personne, d’avoir fait chacun personnellement cet acte de réelle conversion à Jésus, de baptêmes d’eau et du Saint-Esprit, pour faire partie de son Eglise et après, de marcher tous les jours dans la fidélité et dans l’obéissance au Seigneur, pour que nous ne soyons pas laissés de côté, quand Il viendra, mais que nous soyons pris comme nous l’avons dit, au jour de la dernière trompette. Et en attendant, tous ceux qui sont prêts, ont des signes qui leur permettent de voir que le moment approche et que la venue du Seigneur est vraiment imminente, imminente. Beaucoup plus proche que ce que la plupart de nous, pensons. La venue du Seigneur est toute proche. Ce n’est pas le moment de nous décourager, le mot de la fin, ce sera : « Fortifie-toi et prends courage », parce que le retour du Seigneur est proche. Cela doit être un sujet d’encouragement tous les jours. Vous avez sûrement des moments où vous êtes découragés et où vous dites : « Seigneur, je suis fatigué, vraiment, vraiment ; vivement que tu viennes, Seigneur, je suis fatigué des persécutions, de la lutte contre le péché, de la lutte contre les mauvais chrétiens, de la lutte contre les païens, de la lutte contre les démons, Seigneur, mais tu me renouvelles dans l’espérance et dans le courage que ta prochaine venue me donne ». Je suis renouvelé dans mon courage quand je sais que Jésus vient bientôt, qu’il est à la porte, qu’elle va bientôt s’ouvrir et que mes yeux le verront. Alors, prenez courage, faîtes, faisons tout ce qu’il nous demande de faire, avec ardeur, prenez courage, son retour est proche. Faisons partie de cette troupe qui va monter bientôt, à sa rencontre dans les airs, avec un corps nouveau et ressuscité. Alléluia !

Fin de la série de 4 articles : A111 – A112 – A113 – A114 de l’Alpha et l’Oméga. Correspondant aux C111 – C112 – C113 – C114 du site source de vie.

Source : C114 Source de Vie http://www.sourcedevie.com

© SdV – Toute reproduction autorisée et même encouragée mis le 10/10/2001 modifié le 30/01/2004

Ce texte est la mise par écrit d’un message donné oralement par Henri VIAUD-MURAT, message qui a été enregistré sur cassette audio. Afin de garder la spontanéité de ce qui a été donné, la mise par écrit a été faite en conservant l’intégralité de l’enregistrement oral, sauf quelques modifications mineures qui étaient nécessaires à la compréhension du texte écrit.

2 commentaires pour A114 – Enlèvement. Apocalypse. 4/4 Fin.

  1. Joy dit :

    Bientôt la trompette sonnera!
    Appliquons nos coeurs à plaire au Seigneur et à Lui obéir… Que sa Sainte Volonté Seul soit faite dans chacune de nos vies! Meilleurs voeux 2013 ma chère Flo!
    En Christ notre Seigneur! Biz! Joy

  2. Flo dit :

    Merci pour ton affection fraternelle !
    Sois bénie toi et les tiens, à bientôt. Flo

Laisser un commentaire pour l'édification commune.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :