A128 – De vous à moi, à nous

Chers lecteurs de ce blog, aujourd’hui cet article est un cœur à cœur.

Ceux qui me connaissent physiquement ou à travers mes blogs ou celui d’Henri, savent que ma traversée du désert depuis de longs mois m’a conduite à témoigner de mes chutes pour l’édification commune. Ce que le Seigneur m’a révélé au travers de tous ces moments d’épreuves, qui ne sont pas finis d’ailleurs, car il y a de puissants combats qui se livrent en ce moment même entre la chair et l’Esprit, m’ont inspirés à vous livrer ce que le Saint-Esprit m’insuffle, en toute simplicité de cœur et humilité. Bonne lecture…Car ce n’est pas contre la chair et le sang que nous avons à combattre, mais contre les principautés, contre les puissances, contre les princes des ténèbres de ce siècle, contre les puissances spirituelles de la méchanceté dans les lieux célestes. (Ephésiens 6:12)

 

Le Seigneur m’a donné de voir ces combats, comme si mes yeux spirituels pouvaient discerner leur présence. Je ne vois pas de formes, ni de couleurs (ma fille les voient elle) qui entourent les êtres charnels me révélant quel esprit les animent, comme j’ai pu lire dans certains témoignages de ceux qui disent avoir reçu le discernement des esprits, mais je vois la méchanceté dans les lieux célestes, les puissances spirituelles qui envahissent l’âme et le corps de ceux que Dieu me donne de rencontrer de près ou de loin. Cela me conduit en général à prendre position en Christ et même si je ne prononce pas la phrase type : « Au nom de Jésus » quand je le fais, c’est bien en son nom, par l’Esprit que je m’adresse à ces squateurs indésirables. Souvent, cela provoque des réactions troublantes chez l’individu, qu’il soit chrétien ou pas, car les personnes ont tendance à prendre les propos ou attitudes pour eux-mêmes (chair) alors que ce sont bien contre les principautés que nous avons à lutter désormais et pas au niveau humain.

 

Longtemps j’ai souffert de cela, car je ne savais pas que c’était un don de Dieu qui servirait son peuple. Comme j’ai reçu la vérité comme une grâce infinie et que je l’aime plus que tout, il m’arrive de ne pas éprouver le besoin spirituel de mettre des fioritures autour, afin que le message qui doit passer, soit authentique. Depuis que le Saint-Esprit m’a révélé, et que la parole m’a confirmé que ce don vient bien de Dieu, j’ai eu à cœur de devenir un contentant utilisable entre ses mains pour l’avancement de son œuvre. Nous qui sommes convertis et nés de nouveau, nous avons reçus les arrhes de l’Esprit. Parce qu’il vous est donné de connaître les mystères du royaume des cieux; mais cela ne leur est point donné. (Matthieu 13:11)

 

A l’époque, je ne savais pas répondre à un mail, et en deux jours, j’avais appris à créer un blog. Puis, l’inspiration m’a conduit à en créer d’autres et à apporter toute parole inspirée au travers d’autres selon :

Bien-aimés, plein de zèle pour vous écrire touchant notre salut commun, j’ai jugé nécessaire de le faire, pour vous exhorter à combattre pour la foi qui a été donnée une fois aux saints. (Jude 1:3)  

 

Pendant ces années de cheminement et de rencontres virtuelles, j’ai été mis à part par le Seigneur, me faisant lui-même sortir d’une assemblée dans laquelle je ne pouvais demeurer car il y régnait une odeur de mort.

Etant jeune convertie, je ne savais pas comment m’y prendre et je parlais en toute franchise de ce que l’Esprit me mettait à cœur, mais sans connaître à cette époque l’importance de garder cette attitude authentique certes, mais accompagnée d’un esprit de douceur.

Je n’avais pas encore été suffisamment façonnée entre les mains de mon maître pour cela, quelques semaines avant ma conversion j’étais encore une rebelle féroce, ayant vécu des traumatismes violents qui avaient développés une haine terrible envers l’être humain et tout le mensonge qu’il transpirait ! Alors quand j’ai vu ces mêmes choses se pratiquer dans l’église locale ou ailleurs dans le Corps de Christ, cela m’a profondément révoltée, j’étais encore très charnelle, mais avec un cœur entier pour le Seigneur et remplie de Son Esprit! Le sachant, IL m’a fait sortir afin d’éviter un massacre et aussi pour d’autres raisons.

Si les choses s’étaient passées aujourd’hui, j’aurais été en mesure de faire différemment, mais les temps de Dieu sont entre Ses mains, je ne peux revenir en arrière, seulement aller de l’avant !

 

C’est un véritable esprit de douceur qui m’anime aujourd’hui, même si je reste directe quand je suis convaincue dans l’Esprit au sujet de quoique ce soit car la vérité ne supporte pas le rognage. Cela ne plait pas au monde, ni aux biens aimés la plupart du temps, il en résulte souvent un rejet plus ou moins ferme et toujours douloureux pour la chair, c’est ma croix. Mais si elle me fut lourde à porter durant ces années de cheminement, elle devient ma gloire à venir dans le Seigneur, car tous ceux qui veulent marcher par l’Esprit ne font pas de compromis et risqueront de se retrouver souvent seuls. Car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l’Esprit par mesure. (Jean 3:34)

Ces derniers temps, Dieu m’a fait la grâce de me permettre de retrouver des chrétiens de mon ancienne assemblée, qui étaient tout aussi charnels que moi, et j’en vois qui cherchent la vérité plus que jamais à présent, grandissant en Lui, alléluia ! J’ai pu découvrir d’autres chrétiens rencontrés il y a plusieurs années par l’intermédiaire de nos blogs respectifs (HVM et les miens), quelle joie de pouvoir mettre une voix, un visage sur des biens aimés que l’on aime déjà depuis le premier jour où Dieu nous a fait nous rencontrer virtuellement ! Il m’a permis aussi d’en rencontrer de nouveaux, et même si je reste bien isolée par rapport aux attroupements que je vois dans les églises locales, toutes dénominations confondues, je ne suis plus seule dans la communion fraternelle, quelle grâce, alléluia ! Dieu nous met à l’écart mais IL ne veut pas que nous soyons isolés, ce qui est totalement différent. J’aimerai vous partager un passage que j’ai reçu comme des perles précieuses …

(Luc chapitre 9 du verset 10 à 17)

10

Les apôtres étant de retour, racontèrent à Jésus tout ce qu’ils avaient fait. Les ayant pris avec lui, il se retira à l’écart, dans un lieu solitaire, près d’une ville appelée Bethsaïda.

11

Le peuple l’ayant appris, le suivit, et Jésus les ayant reçus, leur parlait du royaume de Dieu, et il guérissait ceux qui avaient besoin de guérison.

12

Comme le jour commençait à baisser, les douze s’approchèrent et lui dirent: Renvoie cette multitude, afin qu’ils aillent dans les bourgades et dans les campagnes environnantes, pour se loger et trouver des vivres; car nous sommes ici dans un lieu désert.

13

Mais il leur dit: Vous-mêmes, donnez-leur à manger. Et ils répondirent: Nous n’avons pas plus de cinq pains et de deux poissons; à moins que nous n’allions acheter des vivres pour tout ce peuple;

14

Car ils étaient environ cinq mille hommes. Alors il dit à ses disciples: Faites-les asseoir par rangées de cinquante.

15

Et ils firent ainsi, et les firent tous asseoir.

16

Alors Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, et levant les yeux au ciel, il les bénit, et les rompit, et les donna aux disciples, pour les présenter au peuple.

17

Tous en mangèrent, et furent rassasiés, et on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restèrent.

 

Au verset 10, nous voyons que Jésus à pris les apôtres AVEC LUI et ensemble, ils se sont retirés A L’ECART, dans un lieu SOLITAIRE.

 

Le fait que ce soit Jésus qui nous retire volontairement d’un lieu fait parti du plan de Dieu pour nous, que nous le comprenions ou pas dans un premier temps. Quand cela se passe ainsi, IL nous emmène à l’écart dans un lieu solitaire, pour n’être qu’avec LUI à ce moment là, pour une bonne raison. IL va se charger lui-même de nous enseigner, par Sa parole vivante confirmée par Son Saint-Esprit, afin que nous puissions nous perfectionner en LUI en ne regardant ni à droite, ni à gauche. Nous sommes alors tout à fait conscients que c’est dans cette intimité avec LUI que nous trouverons tout ce dont nous avons besoin pour nous-mêmes et pour les autres Je suis le cep, et vous les sarments. Celui qui demeure en moi, et en qui je demeure, porte beaucoup de fruit; car sans moi, vous ne pouvez rien faire. (Jean 15:5)

Au verset 11, il apparaît clairement que le peuple a SUIVI Jésus et qu’IL les A RECU. Ce qui implique un choix, une action de la part du peuple entraînant une acceptation de la part du Fils de Dieu. C’est parce qu’ils ont choisi de LE suivre, qu’Il les a reçus. Ainsi, ce cheminement a permis que le maître puisse les bénir abondamment en leur parlant du royaume leur apportant en même temps les guérisons dont ils avaient besoin.

Nous avons tous soufferts de quelque chose, de multitude de choses devrais-je dire dans ce corps de chair, et nous avons tous besoin de guérison.

En Christ, toutes les guérisons nous ont étés offertes sur la croix au travers du sacrifice expiatoire de Jésus. Mais il était meurtri pour nos péchés, et frappé pour nos iniquités; le châtiment qui nous apporte la paix est tombé sur lui, et par sa meurtrissure nous avons la guérison.  (Esaïe 53.5). Il est écrit qu’il guérissait ceux qui en avaient besoin. Cela ne veut pas dire que certains pouvaient s’en passer, mais que ceux qui EN AVAIT BESOIN. Nous devons vouloir être guéris des blessures de nos âmes, de nos corps, pour recevoir cette guérison, car les esprits mauvais (démons) ne veulent pas guérir eux, ils devraient reconnaître que Jésus est le Roi et a vaincu le leur qui est son ennemi, ce qui reviendrait à le renier ce qu’ils ne peuvent faire !

Au verset 12, l’incrédulité des apôtres apparaît au travers de leur réflexion, ils n’ont pas encore saisi le rôle qu’ils avaient à jouer dans cette partition de cette douce mélodie de la vie de Jésus pour tous ceux qui sont à LUI et en LUI. Ils sont conscients qu’ils sont dans un désert et je crois que cela est noté de cette façon tout à fait à propos, car tant que nous avons une part d’incrédulité, nous sommes dans un certain désert de notre âme. Ce à quoi Jésus répond part une ordonnance précise : « Vous-mêmes, donnez leur à manger ».

Au verset 13, leur réponse révèle leur manque de foi et en même temps la réalité de leur conscience spirituelle. Ils sont pauvres à ce moment-là, leur richesse c’est Jésus, mais eux se sentent très pauvres, ils n’ont pas encore reçu le Saint-Esprit selon les Actes des apôtres au jour de la pentecôte, ils sont bien démunis avec leurs cinq pains et deux poissons ! Pourtant ils avaient déjà de quoi nourrir tout une multitude mais ils n’en étaient pas conscients. Jésus leur demande de faire asseoir le peuple.

Au verset 14, ils font asseoir les cinq mille hommes, ils ne les mettent pas à genoux ! Ils les font asseoir par rangée de 50. Et au verset 15, ils sont tous assis, bien alignés. La notion de rangée dénote l’importance d’un tri, non pas comme pour décider nous-mêmes de qui doit recevoir la nourriture ou pas, mais parce que nous avons besoin d’y voir clair et de procéder par étape pour en nourrir le plus grand nombre. Une fois l’ordre établi parce que notre Dieu est un Dieu d’ordre, il n’y a plus de résistance et une multitude peut s’asseoir pour recevoir. Comme Marie qui était aux pieds de Jésus alors que Marthe s’affairait ailleurs, n’ayant pas compris l’importance de s’asseoir.

Au verset 16, Jésus pris lui-même les poissons et les pains, mais pour les remettre aux apôtres qui se sont chargés de les présenter au peuple. Que devons-nous faire à présent que le Saint-Esprit est descendu sur nous, si ce n’est que de dispenser la bonne nouvelle sur toute la terre au Nom de Jésus ?

Au verset 17, TOUS EN MANGERENT et furent RASSASIES. Il en restait encore à emporter… Tous ceux qui sauront s’asseoir aux pieds de Jésus, recevront la nourriture qui rassasie, mais il en restera encore ailleurs qui auront faim et soif, qui va les nourrir ?

Est-ce que nous sommes sensés manger nous-mêmes pendant que les autres meurent de faim, ou bien, en tant qu’enfants de Dieu n’avons-nous pas reçu le pouvoir et le devoir de nourrir ceux qui sont affamés ? Comment le faire, si nous ne comprenons pas quel rôle nous jouons dans le corps de Christ ?

Biens aimés, cet article est un cœur à cœur, nous ne pouvons donner que ce que nous avons et si nous n’avons rien en apparence, en Jésus, nous avons tout reçu ! Arrêtons de nous toiser les uns, les autres comme si certains méritaient ou recevaient d’avantage que d’autre, c’est un mensonge inspiré par la chair ! (Paul aux Corinthiens 8:15) Selon qu’il est écrit: Celui qui recueillait beaucoup, n’en avait pas plus, et celui qui recueillait peu, n’en avait pas moins.

Nous ne sommes pas comparables à Jésus à cause de ce corps de chair dans lequel réside le péché, mais IL est notre exemple et celui que nous devons suivre pour tendre vers cette perfection qui est en Lui, afin qu’elle porte son fruit en nous, en Son Nom et pour Sa Gloire !

Quand nous sommes conscients que nous sommes misérables à cause de cette nature pécheresse, cela produit un fruit de repentance et de justice. Une fois convertis, nous devons nous soumettre les uns aux autres, afin que ce fruit donne sur les terres que nous avons semées. Il nous faut nous courber pour défricher, nous humilier pour recevoir toutes sortes de calamités en attendant de voir sortir les graines de terre, mais nous savons que c’est Dieu qui fait croitre, afin que toute la Gloire lui revienne ! (1Corinthiens 3:7) C’est pourquoi ni celui qui plante, ni celui qui arrose, n’est quelque chose, mais Dieu qui donne l’accroissement.

Quand nous essayons de nous protéger à outrance au lieu de faire confiance à notre Dieu qui est le rémunérateur de tout et de tous, nous empêchons l’œuvre du Saint-Esprit de s’accomplir en nous et porter son fruit autour !

Cela est valable dans le monde mais aussi dans le Corps. Quand vous confondez la vigilance avec le manque de confiance, vous vous leurrez vous-mêmes en incitant votre âme à juger votre semblable. Il y a des jeunes dans la foi et des plus anciens, mais les premiers ne sont pas meilleurs que les seconds et vice-et-versa !

 

(Matthieu 19.30)

Mais plusieurs des premiers seront les derniers; et plusieurs des derniers seront les premiers.

 

Quiconque reçoit cet enfant en mon nom, me reçoit; et quiconque me reçoit, reçoit celui qui m’a envoyé. Car celui d’entre vous tous qui est le plus petit, c’est celui-là qui sera grand. (Luc 9:48)  

Trop de chrétiens meurtris à cause des abus spirituels exercés au sein des institutions pourtant créées par Dieu à la base et détournées au profit de son ennemi aujourd’hui, confondent le jugement arbitraire et celui qui est né de l’Esprit, parce qu’ils ne savent pas se positionner eux-mêmes fermement en Christ !

Le peuple qui était assis dans les ténèbres, a vu une grande lumière; et la lumière s’est levée sur ceux qui étaient assis dans la région et dans l’ombre de la mort. (Matthieu 4:16)

Epître de Paul aux Ephésiens 1:3 : Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieuxlestes, par Christ;

Epître de Paul aux Ephésiens 2:6 : Et il nous a ressuscités ensemble, et fait asseoir ensemble dans les lieuxlestes, en Jésus-Christ;

Epître de Paul aux Ephésiens 3:10 : Afin que la sagesse de Dieu, infiniment diverse, soit maintenant manifestée par l’Église aux principautés et aux puissances dans les lieuxlestes,

Vous comprenez biens aimés, l’importance de s’asseoir ? C’est une position confortable, elle n’est pas difficile à adopter, il suffit de plier les genoux !

Certains ont tellement peur de cette retraite nécessaire dans le désert pour être enseignés par LUI SEUL qu’ils préfèreraient retourner dans des endroits où l’odeur de la mort se respire à des kilomètres, se laissant tromper ainsi par les ruses de l’ennemi qui veut les éloigner de cette position confortable pourtant déjà obtenue, si seulement ils acceptent de passer par le renoncement d’eux-mêmes et cela se fait avant de s’asseoir, en marchant par l’Esprit !

Quand vous avancez dans le Seigneur en LE suivant, vous rencontrerez des obstacles qui seront là pour vous éprouver, vous pourrez même trébucher, voir chuter pendant votre parcours: Car le juste tombera sept fois, et il sera relevé; mais les méchants sont précipités dans le malheur. (Proverbes 24:16). Ce n’est pas plaisant de tomber, car cela fait mal aux genoux ou ailleurs ! Mais tant que nous n’avons pas en permanence les yeux fixés sur Jésus, cela peut arriver à tout bien aimé quel qu’il soit, petit, grand, faible ou fort dans la foi ! Il suffit de détourner notre attention d’un instant et la loi de la gravité (du péché dans la chair) se manifeste, c’est vrai. Alors de grâces, en quoi cela vous donne le droit de juger arbitrairement votre prochain parce qu’il a un moment de faiblesse, au lieu de vous sentir pousser des ailes pour venir le secourir, n’êtes-vous pas un prolongement du bras de Dieu sur cette terre en tant que co-héritiers du trône ?

A cause de toutes ces fausses doctrines qui mélangent volontairement ou aveuglément la volonté de Dieu et celle de la chair au sein du corps de Christ, les confusions sont telles que là où il faudrait prendre position fermement pour dénoncer ouvertement, publiquement, selon la parole (voir les lettres de Paul aux Corinthiens) les péchés commis qui sont une abomination pour Dieu, chacun se met à faire son petit jugement personnel sur untel qui devrait agir comme ceci envers un autre plutôt que comme cela, se méfier d’un autre parce qu’il est faible dans la foi, à cause de cela, n’a-t-il pas plutôt besoin d’être entouré de plus d’honneur (1 Corinthiens 12)

 

22

Mais bien au contraire, les membres du corps qui paraissent les plus faibles, sont nécessaires.

23

Et ceux que nous estimons les moins honorables dans le corps, nous les entourons d’un plus grand honneur; de sorte que ceux qui sont les moins honnêtes, sont les plus honorés.

 

D’autres vont se mettre en retraite « spirituelle » en se servant des passages au sujet de la vigilance, pour ne pas se « mouiller », certains vont brandir la parole comme un drapeau pour manifester dans des endroits publics au nom de Jésus, alors qu’Il ne leur a jamais demandé de faire de telles choses ! Bref, qu’est-ce que tout ceci révèle au fond ? Ce n’est ni plus ni moins que l’Apostasie dans toute sa splendeur !

Tant que nous n’apprendrons pas à Aimer Dieu de tout notre Cœur et Aimer notre prochain comme nous-mêmes, à marcher par l’Esprit, sous la houlette et le bâton de notre Berger, nous redonnerons à la chair le pouvoir de nous contrôler au travers de nos émotions, de nos choix plus ou moins bien inspirés selon les épreuves par lesquelles nous passons, et nous ne ferons qu’attrister le Saint-Esprit au-dedans de nous.

Je sais que mes manquements ne sont pas permis par Dieu comme les églises l’enseignent surtout dans le milieu pentecôtiste, mais IL nous a donné le droit de choisir et IL nous laisse faire selon nos choix, afin de nous donner des convictions profondes qui viendront asseoir les premiers pour affermir en nous les secondes ! Il ne permet pas, ne croyez plus cela ! Nous serons jugé individuellement au sujet des choix que nous avons fait alors nous avons le devoir de choisir selon Sa Parole et Son Esprit, si nous voulons demeurer en LUI, afin qu’Il demeure en nous ! Mais parfois, il y a un temps entre notre volonté d’obéir et la manifestation de la puissance de Dieu qui accompli en nous le fruit de notre repentance, c’est là qu’il faut éviter de tenter de mettre de l’ordre par nos propres forces, on risquerait de passer à côté de Son Œuvre en nous.

Le Saint-Esprit de Dieu est profondément attristé par nos manquements. Mais IL nous laisse faire parce que si nous sommes vraiment à LUI, alors Il a confiance aux choix que nous feront pour nous en remettre à LUI et vaincre ce qui reste de chair non crucifiée en nous. Afin de nous sortir de nos faux pas. Ainsi, il nous donne la puissante victoire déjà acquise pour nous sur le bois, afin que nous demeurions assis dans les lieux célestes où Dieu nous a établit en Christ, alléluia !

Nous ne pouvons rien par nos propres forces, nous avons besoin de tout déposer en permanence au trône de Sa Grâce selon (Ephésiens 6:18)

Priant en tout temps par l’Esprit par toutes sortes de prières et de supplications; et veillant à cela en toute persévérance, et priant pour tous les Saints,

Ceci, pour ne pas risquer de porter à nouveau des fardeaux qui n’ont plus à peser sur nous. Comme le poids de la culpabilité. Certains sont dans la passivité, ayant bien compris leur impuissance face à la chair, mais n’ayant pas encore reçu la révélation de la puissance de la vie en eux par l’Esprit du Dieu vivant, ils vivotent en attendant toujours le secours d’ailleurs, alors qu’ils ont déjà tout reçu en LUI et sont emportés à tout vent de doctrine

Parce que j’ai choisi de me positionner fermement dès le début de ma conversion j’ai été rejetée encore plus violemment, par le reste du monde qui m’a vue passer de la mort à la vie sans compromis. Mais également par les chrétiens qui m’entouraient du fait que je venais à peine de donner ma vie à Jésus et que j’étais parfois maladroite certes, pour dire les choses, mais toujours avec un cœur pour le Seigneur et une volonté de connaître toute la vérité en LUI. Je me suis toujours soumise aux exhortations de mes biens aimés tant que j’ai pu discerner qu’elles venaient de l’Esprit, mais quand je vois des esprits autres qui s’insinuent dans leurs corps de chair, je prends position avec assurance, que cela plaise ou non, avec un Esprit de douceur et d’Amour sincère toutefois, que Dieu a mit dans mon cœur désormais pour tous les biens aimés, et pour mon prochain.

J’ai obéi à Dieu et non aux hommes, je l’ai suivi dès le début et me suis laissée conduire, en créant le blog pour l’édification commune afin que nous puissions ensemble nous perfectionner en LUI, et dans tout ce que ma main trouve à faire pour le servir dans le Corps ou dans le monde.

Je me suis aperçue que ceux qui ne voulaient pas recevoir la vérité pouvaient être vindicatifs pour tenter de me décourager et me faire perdre mes convictions, ce qui a failli fonctionner quand j’étais faible dans ma foi. D’autres, se sont mis à me voir comme … Je ne sais trop quoi… Cet esprit d’Idolâtrie qui est à l’apogée dans toutes ces églises charnelles, où l’on adule les pasteurs et autres, de peur d’être rejetés, a créé une confusion telle que les Brebis qui recherchent la vérité, passent souvent d’un piège à un autre sans même s’en apercevoir ! Elles comprennent qu’elles doivent marcher différemment, mais dès qu’elles constatent qu’une parole est juste, au lieu de louer Dieu qui a utilisé tel ou tel membre pour la diffuser (même si elles le font quand même heureusement) ne peuvent s’empêcher de donner une importance quelconque à ce membre qui n’a pas lieu d’être!

Devant Dieu j’ai confessé mes péchés, et aussi à mes semblables dans la Foi avec qui je partage une véritable communion fraternelle. Je l’ai fais parce que c’est ainsi qu’on obtient la victoire sur le sentiment de culpabilité qui n’a plus le droit de demeurer en nous désormais. Mais également pour l’édification commune, pour ces raisons, je suis allée plus loin en exposant certains éléments publiquement afin de chasser de manière plus efficace cet esprit d’idolâtrie que je voyais croître en certains. Mais l’ironie de cette histoire, c’est qu’une fois la vérité annoncée j’ai constaté que certains de ceux qui avaient étés d’abord séduits par un esprit Idolâtre, se sont laissé séduire par celui du mépris ou du dédain. Ils se sont mis à me juger arbitrairement et à se méfier de ce que je suis pourtant très clairement dans le Seigneur, pensant que puisque j’avais eu des faiblesses avouées, je n’avais plus mon discernement ou la capacité à être toujours utilisée efficacement pour l’édification commune par le Seigneur.

Je vois au sein du Corps un esprit de jalousie qui se révèle quand certains jugent charnellement de l’appel reçu par un semblable, se sentant comme démunis puisque n’ayant pas reçu forcément le même appel et désirant faire à l’identique, sans pouvoir s’en donner les moyens pour autant, ce qui crée un sentiment de frustration qui va accroître celui de jalousie inspiré dans la chair! Cela vient de la projection faite sur l’autre semblable, à cause de la non révélation de ce que le chrétien jaloux est pourtant capable d’accomplir lui-même, selon l’appel qu’il aura reçu, encore faut-il qu’il en soit conscient, le recherche…. Je reviens alors à 1Corinthiens 12 et insiste sur l’importance de le méditer tout entier, en décortiquant bien les versets et les mots un par un pour que l’Esprit puisse révéler à tous son utilité dans la Bible. Certains vont voir le positionnement d’un Frère ou d’une Sœur comme un excès de zèle, parce qu’en s’adressant aux autres, ils vont  utiliser la première personne. Alors je profite de l’occasion qui m’est donnée aujourd’hui de m’exprimer de manière globale, afin que personne ne puisse prendre cela personnellement, car j’ai déjà évoqué ce sujet oralement avec certains lecteurs de ce blog, pour être très claire sur mes convictions propres à ce sujet.

Quand j’étais dans la chair, je portais une attention particulière à « ils ». C’étaient tous ceux qui me persécutaient d’une manière ou d’une autre et dont je me sentais victime. Mais quand je me suis convertie à Jésus après qu’IL soit venu me chercher dans ma boue, IL m’a révélé combien j’étais une créature merveilleuse à Ses yeux et donc, combien tout le peuple de Dieu l’est, combien tous ceux qui sont perdus dans le monde le sont aussi, jusqu’au jour du Jugement ! Aujourd’hui plus que jamais, j’aspire à cette unité de l’Eglise selon Sa Parole : (Jean 17:21)

Afin que tous soient un, comme toi, ô Père, tu es en moi, et moi en toi; afin qu’ils soient aussi un en nous; pour que le monde croie que c’est toi qui m’as envoyé.

Il est difficile de se positionner, affirmer ses convictions personnelles, témoigner de la gloire de Dieu dans nos vies, sans utiliser de pronom personnel, cela deviendrait ridicule de manière orale surtout, et même écrite, bien que celle-ci permets d’utiliser d’autres substantifs. Tout ce qui sort de ma bouche n’est pas dit en mon nom propre, car de moi (ma chair), rien de bon ne peut sortir. Mais ce que je suis devenue en Christ, c’est le maillon d’une chaîne infinie, c’est un membre parmi tant d’autres au sein d’un SEUL et même corps, alors si j’utilise le pronom personnel pour exprimer une révélation reçue dans mon cœur, c’est parce que je ne peux pas parler au nom des autres membres de mon corps, ils n’ont peut-être pas reçu les mêmes révélations que moi, en tout cas, pas forcément au même moment.

Mais au Nom de Jésus, l’Esprit en moi s’adresse à ceux qui ont des oreilles pour entendre. Il n’est pas sage d’utiliser non plus cette formulation orale ou écrite, car cela deviendrait très lourd et ridiculiserait le message qui lui est important. Le bon sens fait que j’utilise les pronoms adaptés selon le message à faire passer. Mais il est vrai que cela peut révéler aussi une partie de chair non crucifiée si mon témoignage parle de ce que j’ai réussi à faire ou pas pour le Seigneur. Un exemple concret : il m’arrive de reprendre tous les fardeaux pourtant déposés à la croix, par mes propres forces, faute de renoncement, et cela vient de la chair et non de l’Esprit. Alors dans ces cas là, il serait bon que mes semblables spirituels m’exhortent avec un esprit de douceur qui produit le fruit de la repentance nécessaire en moi, car je ne suis pas exempte de me laisser tenter par telle ou telle séduction, même si j’ai reçu la victoire en Christ pour ne pas l’être au-delà de ce que je serais capable de la supporter comme tous semblables ! Je me suis rapprochée de toutes manières possibles de ceux qui étés à proximité de chez moi, les ayant invité à venir partager chez moi aussi pour que nous puissions vivre communément la vie de l’Esprit, mais combien ont répondu à cet appel ?

Les mille mètres qui me séparent de la ville la plus proche ont refroidi bien des gens, pourtant cela leur semblait tout à fait normal que je vienne à eux de mon côté, devant  laisser mes enfants encore petits à garder à des inconnus, puisque je n’ai pas de famille, devant laisser aussi mon mari non converti, pour qui cela aurait pu être une source de conflit, ma belle-sœur handicapée… Bref, il y a une hypocrisie au sujet de la façon dont les chrétiens vivent la communion fraternelle que je ne peux pas taire. Je ne citerai pas ce que j’ai fais de mon côté pour en rencontrer certains, parce que cela pourrait paraître de la vantardise, mais ceux qui l’ont partagé avec moi le savent, et Dieu le sait LUI, c’est ce qu’il y a de plus important. Mais il est difficile d’apprendre à se connaître pour être UN comme Christ est UN avec le Père sans avoir éprouvé nos épreuves, sans avoir porté les fardeaux des uns des autres dans la prière, être purifiés et sanctifiés à travers la prise de la Sainte-Cène, le partage du pain, parce qu’il permet de nous réunir pour nous réconforter, nous soutenir dans les prières d’intercession où l’Esprit peut manifester sa puissance si nous sommes plusieurs assemblés en Son Nom, car l’Esprit parle au sein d’une assemblée et Il peut révéler des sources intarissables d’eau vive!

 

Actes 2.42

Or, ils persévéraient dans la doctrine des apôtres, dans la communion, dans la fraction du pain et dans les prières.

 

Aujourd’hui, Dieu connaît mon cœur et Il ne m’a pas convaincue de devoir me remettre sous le joug de l’esclavage en rejoignant des assemblées dans les bâtiments appelés « églises », bien que je l’ais supposé pendant un court temps de découragement spirituel. Au contraire, m’ayant laissé faire cette démarche, IL m’a révélé encore plus puissamment qu’avant, combien ma place n’était plus dans ces lieux où le mensonge, l’hypocrisie, l’adultère et toutes sortes de fausses doctrines remplacent le dur et pourtant si salvateur message de la croix et de la marche par l’Esprit !

Je ne suis pas en train de vous dire de sortir de vos assemblées locales si elles correspondent à ma description, si vous n’avez pas reçu vous-mêmes une direction claire et précise de la part du Seigneur par Son Saint-Esprit à ce sujet, c’est qu’il y a une raison que je ne peux connaître.

Mais je sais que les Brebis du Seigneur entendent la voix de leur Berger et LE suive!

Si vous constatez des péchés tels que décrits dans 1Corinthiens chapitre 5 alors que ferez-vous ? Livrerez-vous cette (ou ces) enveloppe charnelle à Satan pour qu’elle soit sauvée au jour du Seigneur, ce que Paul préconise de faire, ou fermerez-vous les yeux ? Si on vous met des barrières à faire la volonté de Dieu en collant à la parole, continuerez-vous à fréquenter ces lieux ou l’on admet ces choses sous prétexte de ne pas heurter les âmes sensibles, de ne pas « juger » son prochain alors que c’est spirituellement que nous devons le faire et que dans ce cas, celui-ci est juste, ou vous soumettrez-vous à la volonté de l’homme (pasteur) ou des hommes (le reste des semblables) à la place ? Utiliserez-vous cette même exhortation pour condamner un bien aimé qui se laisse tenter à cause de sa chair alors qu’une fois l’Esprit le lui ayant révélé se repend et cherche le réconfort dans la communion fraternelle, ou l’aideriez-vous en utilisant le Fruit de l’Esprit et la prière du juste ? Laisseriez-vous ce semblable se faire rejeter par ceux qui se croient plus spirituels que vous et lui, et qui n’ont de chrétien que le nom ou le soutiendrez-vous de toutes les manières dont Dieu vous donnent de pouvoir le faire ?

C’est à vous de voir, je me suis positionnée, alors je m’assemble avec ceux qui veulent marcher par l’Esprit et suivre Jésus en Esprit et en Vérité.

Qu’ils soient à proximité ou ailleurs, Dieu me fait la grâce à travers internet de pouvoir en approcher certains que je n’aurais peut-être jamais rencontrés autrement ! Si la distance ne nous permet pas de fractionner le pain ensemble régulièrement, rien ne nous empêche de nous réunir par téléphone régulièrement, de prier les uns pour les autres, de confesser nos péchés, et nous sanctifier ensemble au travers de la Parole et du Saint-Esprit de Dieu, prenant même la Sainte-Cène à distance car rien ne nous y oppose, on peut jeûner ensemble d’un commun accord, il y a tellement de possibilités ! Mais je vais aussi attacher une importance capitale à me faire connaître de ceux qui sont à proximité, car ils sont mon église locale, et à ne jamais leur fermer ni la porte de mon cœur, ni celle de ma maison. Toutefois, je ne peux pas les forcer à partager ce qu’ils ne veulent pas vivre dans l’esprit avec moi. Mais la proximité révèle de nombreuses choses bien plus rapidement et efficacement que ce que la distance physique ne le permet. Au travers d’un regard, d’une gestuelle, on peut entendre bien des « maux » qui n’auront peut-être pas étés exprimés oralement. Quand l’Esprit nous en donne le sens, nous pouvons apporter toutes sortes de bénédictions à un bien aimé en difficulté. Encore faut-il que celui-ci décide librement de venir à nous et que nous venions à lui, même si au premier abord tout n’est pas toujours « tout rose ».

Ne vous leurrez pas biens aimés, vous allez être déçus et décevoir les autres à votre tour, car si votre esprit régénéré en Christ est parfait, votre âme et votre corps mortel sont loin de l’être jusqu’au jour du Seigneur ! Ce que je constate beaucoup ces derniers temps c’est que des Brebis qui recherchent la vérité il y en a, merci Seigneur, bien plus que ce qu’on pourrait le croire ! Mais elles ont étés tellement endoctrinées par les prédications des hommes plus que par celle de la toute suffisante parole de Dieu confirmée par l’Esprit, qu’elles se retrouvent totalement incapables de réagir par l’Esprit plutôt que par la chair, dès qu’un semblable ne se comporte pas comme elles l’auraient espéré !

Si vous faites des appels pour vous réunir avec des Brebis véritables, ne vous étonnez pas si ce que vous allez découvrir ne sera pas parfait, car la Brebis du Seigneur marche par l’Esprit, elle est dans une quête qui devrait être permanente de la vérité et conduite par l’Esprit, mais elle a aussi des parts de chair non crucifiée en elle. C’est par le contact des autres que cette œuvre va être façonnée entre les mains du potier qui conduit toutes choses lui-même et non d’un coup d’un seul ! Voilà pourquoi nous devons nous AIMER en Esprit et en Vérité, avant de vouloir nous exhorter ou faire quoique ce soit qui parait spirituel mais qui peut être inspiré par la chair à cause de ces endoctrinements passés, ne croyez-vous pas ? Quand on Aime un semblable de tout son cœur et qu’il n’agit pas bien envers nous, la blessure que cela provoque à notre chair doit immédiatement faire naître le fruit du pardon et de la compréhension de l’autre. Si nous restons cloitrés dans nos certitudes de déceptions face à l’autre, alors que nous le découvrons peu à peu, et cela peut prendre du temps pour vraiment le connaître, de nombreuses années même ; alors nous allons nous séparer de lui sans même avoir pu découvrir tous les trésors qu’il avait à nous offrir ! Ce n’est pas parce qu’on peut être faible dans un domaine que nous n’avons pas des perles précieuses à dispenser au sein du corps, mais sans pardon, pas de repentance possible, et sans repentance, pas de perfectionnement en Christ non plus !

Nous devons prendre soin les uns des autres et arrêter de nous regarder le nombril. Je ne suis pas meilleure que mon prochain et lui que moi, tout le monde le sait désormais n’est-ce pas ? Alors pourquoi attacher autant d’importance à ces blessures sentimentales qui ne sont que des mensonges inspirés par la chair, au lieu de tout remettre au trône de la grâce du Père et le laisser nous remplir totalement de Son Esprit ? A chacun de voir comment il veut se positionner puisque nous avons tous le choix. Je continuerai à être rejetée à cause de Son Nom, je le sais, mais je me réjouis de cela car ainsi, j’apprends à m’attacher toujours plus à celui qui est mon Sauveur.

Psaumes 23

1

Psaume de David. L’Éternel est mon berger; je n’aurai point de disette.

2

Il me fait reposer dans des pâturages herbeux; il me mène le long des eaux tranquilles.

3

Il restaure mon âme, il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom.

4

Même quand je marcherais dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne craindrais aucun mal; car tu es avec moi; c’est ton bâton et ta houlette qui me consolent.

5

Tu dresses la table devant moi, à la vue de ceux qui me persécutent; tu oins ma tête d’huile; ma coupe déborde.

6

Oui, les biens et la miséricorde m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison de l’Éternel pour l’éternité.

 

Ne craignez plus qu’on fasse du mal à votre corps, ce n’est qu’une enveloppe. Ni à votre âme, elle garde en souvenir une vie que vous avez crucifiée à la croix et qu’elle doit apprendre à oublier, depuis votre nouvelle naissance, jusqu’à votre aboutissement. Celui-ci vous sera donné à l’avènement du Seigneur et IL se chargera LUI-MÊME d’ôter ce qu’il y a en trop et de rajouter ce qui manque. Recherchez le Royaume de Dieu et Sa Justice et tout vous sera donné par-dessus ! (Matthieu 6.33).

Arrêtez de vouer un véritable culte aux hommes et à leur doctrines, plutôt qu’à Dieu, et cessez de croire que parce que vous n’allez pas être entourés d’un grand nombre vous serez seuls car les Brebis du Seigneur sont nombreuses, mais elles sont mis à part ! Vous n’avez plus besoin de prédicateur pour vous annoncer ce que vous devez savoir, mais il existe de très bons enseignants de la parole. Ceux-là sont à part aussi.

Quoiqu’il en soit, si vous avez une Bible, (de préférence Ostervald plutôt que la Louis Segond21 qui a retranché beaucoup trop de choses à mon avis, mais il y a d’autres versions, voir avec International Bible Association Box225646 DALLAS Texas 75222 (USA)) vous n’êtes jamais isolés pour apprendre à marcher par l’Esprit, les lettres de Paul sont des piliers, et où que vous soyez, Jésus est toujours avec vous, Il nous l’a promis en Matthieu 28.20.

Toute l’Ecriture est divinement inspirée, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour former à la justice ; afin que l’homme de dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre. (2Timothée 3.16 et 17)

Que la grâce et la paix de Dieu soient toujours dans vos esprits pour la Gloire de Son Nom, amen !

Votre dévouée en Christ, Flo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

29 commentaires pour A128 – De vous à moi, à nous

  1. Sophie M. dit :

    Wow ! Merci Flo pour ton partage qui rayonne de la bonne odeur de Christ. Beaucoup de choses, très riches en enseignement, que j’entends dans tout cela, que je reprendrai car une seule lecture n’y suffit pas ! Oui, je vois bien qu’Il est en train de guider ses brebis dans toute la Vérité comme Il l’a promis, et qu’IL nous a rendus parfaits à son image pourvu que nous le laissions demeurer en nous et que nous demeurions fermement en LUI !
    Je te bénis chère soeur, gardons les yeux fixés sur LUI ! A tout bientôt

  2. Flo dit :

    Chère Sophie,
    Oui gardons les yeux fixés sur Lui et Aimons-nous les uns les autres au lieu de nous perdre en conjectures, car dans ce deuxième commandement le premier y est induit et tous les autres s’en suivent… Je te béni également bien aimée, ne te laisse pas gagner par le découragement car pendant que tu chemines ma Soeur, tu avances, alléluia! Gloire à Dieu!
    Baisers fraternels, Flo.

  3. Melesville Maritza dit :

    Merci pour ce partage qui vient pour moi comme une confirmation de ce que le Seigneur a mis sur mon coeur. Sois grandement bénie!

  4. Flo dit :

    Sois bénie également Maritza! Bonne continuation dans ta vie avec le Seigneur. Flo

  5. Guylène dit :

    Ma bien-aimée Flo,
    j’ai lu ton article avec une grande attention. Je suis moi-même « isolée » même s’il m’arrive d’aller de temps à autre dans une assemblée où la Parole de Dieu est mis en avant. Depuis quelques jours, j’ai à coeur de que le Seigneur ouvre mon intelligence spirituelle et me remplisse de sa vérité. J’ai peu de contact avec de véritables chrétiens que ce soit à proximité de chez moi ou virtuellement, j’ai appris à ne compter sur le Seigneur, quel que soit le combat que je livre. Parfois, j’avoue que la communion fraternelle me manque terriblement. Malgré tout dans cette solitude, Dieu me façonne.
    Que Dieu te bénisse abondamment ma bien-aimée et qu’il te garde. Avec tout l’amour de Jésus

  6. Eric R dit :

    Salut très chère Flo.
    Il est évident après avoir lu ton post que Jésus est en train de créer une unité dans le vécu, c’est flagrant et même éblouissant (pour les yeux du coeur). Je suis très reconnaissant que tu m’aies invité sur ton blog. Je dis ça car je « nous » suis reconnu dans ton témoignage. Je rends gloire à notre grand « fou de Roi d’amour », à nous qui pensons être sages, qu’il t’ai inspiré cette mise à plat de ton vécu. C’est riche.
    Cependant, aussi étrange que cela puisse te paraître, Jésus m’a engagé envers les traînards dans la foi à être ferme comme il l’ était, et à ne pas baser mon attitude sur des comportements manipulateurs et poussant à un humanisme langoureux, surtout quand il y a complaisance dans le péché, avec toutes les déviances qui en découlent. Quand je suis face à une brebis qui joue à s’égarer pour attirer l’ attention sur elle, par amour pour le Père en priorité sur l’ amour pour cette brebis, je suis poussé naturellement à l’ avertir franchement et simplement, puis comme pour les enfants, marquer les limites.
    Pour être simple, quand nous sommes guidés par l’Esprit, nous déroutons très vite ceux qui s’ accrochent à la chair, mais c’est le but ! détourner, dérouter de la voie large. Peu importe les oppositions temporaires. Joseph d’ Arimathée, qui a pris soin d’ensevelir le corps du futur ressuscité, n’était-il pas pharisien, ne s’est-il pas vu tancer par les avertissements abondants de Jésus ?
    Et je trouve les meilleurs exemples parmi mes intimes, à qui j’ai parlé parfois très vivement, mais qui aujourd’hui sont reconnaissants d’avoir prix gout à la voix étroite et tortueuse, celle où on danse dans les hauteurs de la liberté., certes parfois dans un état de déchirement intérieur violent, mais où Jésus ne nous reproche rien, au contraire. Pourtant la chose dont j’ai le plus à me plaindre c’est de mes coups tordus face à Dieu (Ils ne se voient pas aux yeux des hommes car le zèle dont je suis animé peut tromper les idolâtres)
    Je ne sais pas si je suis compréhensible, car je te connais peu. mais le peu que je connais me laisse entendre ce battement intérieur que j’aime entendre : Jé-sus, Jé-sus, bom-bom. le salut m’ a rendu fou, de cette folie uniquement contrôlable par celui qui en est l’auteur.
    Mes choix cruciaux et tous les tournants choquants que j’ai pris dans la vie m’ont amené des désapprobations, souvent j’en ai souffert à cause des épreuves nécessaires et difficiles aux yeux des hommes, amenant critiques, jugements et moqueries. Mais les victoires gagnées sont éclatantes comme des sons de trompette ! dans les souffrances ma chair en a pris pour son compte ! Et c’est parfait ! Les victoires ? je les dois uniquement à celui qui les avait préparé d’avance.
    Quand je dis ça je pense à Lazare. Quel frère épatant !
    Sommes-nous forts ? Pour ma part je sais bien que non, je souffre tellement de ne pas être spirituel que Jésus me prends en pitié, et me pousse dans la direction qu’ il a choisie. Peut-être ai-je perdu le fil parfois, certainement, je me le verrai signifier au tribunal de Christ. La seule chose que je puisse faire de bon, et qui ne vient pas de moi, est d’écouter ses doux conseils, ses merveilleuses recommandations, ses décrets plus que justes. Je pleure souvent de voir certains de mes frères et soeurs se cacher derrière des apparences trompeuses et passer à côté de la paix sans condition que procure la victoire dans l’obéissance..
    pour résumer, ma chair aimerait que Polnareff ait raison, mais mon esprit admire la justice de notre Roi.
    Bien à toi. Pardonne-moi si je suis un peu « brut », n’hésite pas à reprendre ce qui te semble devoir l’être.
    Pein d’ affection fraternelle.

  7. Flo dit :

    Chère Guylène,
    Je suis heureuse de te lire et ainsi, avoir de tes nouvelles fort encourageantes! C’est vrai que c’est dans la communion intime et personnelle avec Dieu, que nous sommes le plus enseignés car nous ne dépendons que de LUI, alors nous remettons tout entre Ses mains en permanence et ainsi, restons plus attentifs à la Voix de Son Esprit. Mais il y a aussi des moments de découragements où l’ennemi se sert de la moindre faille pour tenter de nous distraire ou nous faire culpabiliser, chuter… Alors la communion fraternelle est vraiment un appui très important pour l’édification commune. N’oublie pas que nous n’avons rien mérité et que les semblables que tu es amenée à rencontrer seront peut-être plus charnels que toi ou le contraire, mais nul ne sera meilleur ou pire, tu saisis ? Demande à Dieu de faire croître Son Amour dans ton coeur pour tous, et tu lutteras dans l’Esprit efficacement contre l’Apostasie. Les temps de Dieu sont entre Ses mains, tu as raison de LUI faire confiance, car quand il sera venu le moment pour toi de ne plus être seule physiquement, IL te donnera des semblables qui veulent vraiment grandir en LUI pour vous fortifier mutuellement. Ne cesse de prier pour cela, surtout quand cette solitude te pèse, et tu verras Sa Gloire car IL répondra au-delà de tes espérances! Que le Saint-Esprit te conduise dans toute la vérité et que ton âme soit et demeure en paix au-dedans de toi bien aimée du Seigneur, je te béni!
    Flo

  8. Flo dit :

    Cher Eric,
    Merci pour ton affection fraternelle et ton authenticité. Je ne reprendrai rien selon ce que tu as écris, car cette lettre ouverte est un coeur à coeur et les commentaires qui s’en suivent sont forcément inspirés par le même esprit. Chacun exprime selon ses propres convictions et ce qu’il a envie de donner ou pas. S’il y avait des paroles choquantes, ce serait différent mais ce n’est pas parce que tu es direct que tu choques, pas personnellement en tout cas. Tu as dis que je pouvais trouver étrange que tu es à coeur de pousser un peu certains selon ce que l’Esprit t’insuffle, mais au contraire, je pense que c’est une grâce! Je crois sincèrement que tout chrétien né de nouveau apprenant à marcher par l’Esprit sera conduit un jour ou l’autre à parler sans mesures comme je l’ai cité dans cet article selon : Jean 3.34.
    Dieu nous parle tantôt d’une manière et tantôt d’une autre. Dans Sa Miséricorde et Son Amour, quand nous n’entendons pas bien la première fois, IL confirme toujours par une deuxième qui sera peut-être sur un autre ton, mais cela est bon, même si cela implique que la première était subtile et douce et la seconde directe et ferme.
    Pour te donner un exemple, j’ai mis en place quelque chose récemment pour des besoins professionnels et je n’ai pas pris la peine de prier dans ma communion intime avec le Père, car il n’y avait apparemment rien de mal qui m’apparaissait le faisant. Mais en pratiquant, il y a quelques jours, je me suis sentie mal à l’aise et cela m’a conduit à avoir des pensées que j’ai chassé sur le champ car elles ne venaient pas de Dieu!

    Toutefois, cette fois-ci j’ai prier pour demander confirmation au lien de cause à effet.
    Mercredi, j’ai eu l’occasion de le confesser à une de nos Soeurs en Jésus et elle m’a répondu avec fermeté. Elle m’a dit qu’elle ne ferait pas cela et m’a dit pourquoi. En l’écoutant, j’ai saisi que contrairement à ce que son rictus de dédain m’a témoigné je ne devais pas « tout stopper » car nous cheminons différemment mais en allant dans le même sens toutefois, en tout cas, je devrais procéder différemment pour la suite en cela la révélation était reçue. Le Saint-Esprit m’ayant convaincue que la sagesse voulait que je sois plus modérée dans mon choix, j’en ai parlé avec mon époux qui lui aussi, sur le moment ne voyait pas « le mal ». Mais quand je lui confirmé que le conseil de ma Soeur me semblait sage, j’ai vu combien il a apprécié mon attitude. Grâce à la communion fraternelle, Dieu a validé ce que j’avais vu à cause de mon mal aise, en me l’ayant dit une deuxième fois bien différemment, ce qui a ancré une conviction dont j’avais besoin pour savoir comment me positionner dorénavant. Gloire à Dieu! Si cette Soeur avait gardé cela pour elle, le Saint-Esprit n’aurait pas pu l’utiliser pour me reprendre et IL l’aurait fait différemment, mais c’est tellement bon de voir Dieu agir en nous et pour notre bien à tous, pour la Gloire de Son NOM!

    Notre Père ne nous laisse jamais très longtemps nous leurrer si nous sommes ancrés en LUI et recherchons la vérité. Parfois nous nous éloignons un temps soit peu à cause de certaines failles dans notre chair, et là, IL laisse faire, nous emmenant lui-même dans le désert pour que nous ayons à nouveau faim et soif de LUI et de Sa Parole vivante qui nous maintient en vie, alléluia!
    Toutes les personnes que j’ai exhortées à un moment donné selon 3.34 et que Dieu m’a donné de revoir, celles qui sont des Brebis, ont béni le Seigneur de m’avoir utilisé comme IL l’a fait à ce moment-là et se sont repenties de m’avoir rejeté à cause de cet amour de la vérité que Dieu a ancré en moi dès le début. En revanche, elles ont souvent du mal à me la dire, car elles ne sont pas habituées pour la plupart à trouver une attitude réceptive, et je constate que cela les mets elles-mêmes dans un combat contre leur chair et leur esprit à cause de leurs émotions.

    Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu. Je choque parfois car je ne fais acception de personnes, alors je suis toujours disponible pour les biens aimés en priorité, mais aussi pour le monde et je ne rejette personne car je ne sais comment Dieu va m’utiliser pour eux, c’est en cheminement que je reçois les directions de serrer les rangs ou les libérer. C’est un Amour incommensurable qui m’anime pour mes semblables, mais il peut se traduire par des paroles qui vont crucifier quelque chose en eux et si je suis dans l’Esprit, rien ne m’empêchera de le faire. Mais ce qui est comme du miel à ce jour, c’est l’autre aspect que je n’avais pas du tout avant… Celui de la douceur, la tendresse que je peux éprouver pour un bien aimé qui est en train de me juger à cause de sa propre chair, parce qu’il est encore faible dans la foi, ou qu’il fait preuve d’orgueil spirituel, ou encore couvert de couches d’institutions qui l’enveloppent si serré qu’il n’arrive pas à s’en débarrasser! Quand ma bouche reste fermée là où avant je l’aurais ouverte sous prétexte que je devais dire la vérité, simplement parce que Dieu m’a montré quel(s) esprit(s) anime un semblable qui est confus, c’est encore plus fort dans mon coeur, une fois les fruits portés de les voir jaillir sans même que les personnes concernées puisse s’apercevoir de ce qu’il m’a fallu remettre au trône de la Grâce du Père pour le laisser agir LUI entièrement, quelle grâce!
    Je serais intarissable sur tout ce que l’Esprit me met à coeur pour les uns et les autres, mais je vais arrêter là en te bénissant toi et ta maison, que Dieu te garde bien caché en LUi.
    Fraternellement, Flo.

  9. Eric R dit :

    Merci Flo, tes eaux vives sont belles.
    Continuons comme tu l’évoques de toutes manières, à recentrer nos yeux sur l’ auteur de notre salut, victoire ou chute passées. Je vois bien Jésus à la tête de son cortège triomphal te brandir comme un trophée :  » Voici Flo, elle est à moi, je l’ai gagnée par mon sacrifice et par mon sang, j’en suis fier et heureux ! « Peux-tu prier pour mon épouse, Véro, elle a perdu de sa joie par beaucoup d’épreuves et de souffrances dans le combat. Et pourtant elle aime ça le combat, mais je sais que Satan veut la priver de sa joie.
    Merci, je suis tellement reconnaissant de communiquer avec des soeurs comme toi, Caroline, et les frères du blog.
    Passe un bon week-end en famille, transmets à chacun plein d’ affection de la Bretagne.

  10. Flo dit :

    Cher Eric,
    Oui bien sûr que je veux prier pour Véro, si le Seigneur me met une parole à propos pour elle je te la donnerai. Tu (vous) peux déposer tout sujet de prière à la page de mon blog réservée à cet effet (voir accueil, les différents onglets du haut), on pourra suivre l’évolution ensemble pour l’édification commune dans ce cas. Mais elle est déjà sur mon coeur pour mon culte intime avec le Seigneur, et je crois qu’Il a déjà répondu! N’hésites pas à prendre autorité au Nom de Jésus pour chasser tout esprit de tristesse, nostalgie ou découragement, car ce sont des envoyés de Satan pour voler ce qu’il n’a absolu aucun droit d’approcher d’aucune façon que ce soit! Je proclame la victoire en notre Sauveur pour tous les semblables qui passent par les mêmes épreuves dans leur vie, dans leur foyer, et que la JOIE et la PAIX du Seigneur soit manifestes dès maintenant pour tous, pour aujourd’hui, demain et éternellement! Merci encore pour ton affection fraternelle et ta spontanéité, ces échanges vivants sont fortifiants pour les Brebis du Seigneur, que Son NOM soit loué!
    Flo

  11. Eric R dit :

    Merci encore, madame Flo !
    Je n’avais pas pensé à chasser ces esprits de mort. Je vais tâcher de le faire intelligemment Moi aussi je suis un peu cabossé !

  12. Flo dit :

    Cher Eric,
    c’est mieux comme cela tu as raison, j’enlève le R désormais! Je pense à Jésus sur le chemin de Golgotha, il devait souffrir le martyr et il a eu compassion de Cyrène au passage, maintenant nous devons tous porter notre croix! Alors oui le chrétien sera cabossé en cours de route, mais Jésus a vaincu pour lui et c’est en vainqueur que grâce à LUI, nous viendrons tous debout le rejoindre et nous laisser prendre le jour de l’enlèvement. Cette pensée à elle seule doit redonner toute la Joie qui doit être la nôtre désormais, et ne plus nous quitter pour ne plus laisser l’ennemi se jouer de nous. Il n’a plus beaucoup de temps, alors il tape de plus en plus fort, mais ceux qui résisteront verront la Gloire de Dieu et seront à Ses côtés pour l’éternité, alléluia! Tu es réparé, tu peux repartir :-) Bonne soirée, Flo.

  13. Eric R dit :

    Oui je suis réparé, et je viens de faire le plein ! pour aller me reposer…bonne nuit.

  14. Guylène dit :

    Merci pour ton amour fraternelle ma bien-aimée en Christ. Comme tout le monde, il m’arrive de me décourager mais le Seigneur me relève à chaque fois et me donne toute l’énergie nécessaire pour repartir de plus belle. Dernièrement j’ai été attaqué violemment par un esprit impur dans mon sommeil au point de me sentir oppressée, je me rappelle que j’ai crié au Seigneur Jésus et cet esprit s’est soudainement volatilisé. Je me suis réveillée pour prier et lire ma bible, et à travers cela, le Seigneur m’a fait comprendre que j’occupais une place d’autorité en Lui sur les puissances des ténèbres. Ma soeur, depuis s’est comme si mes yeux s’était ouvert sur une réalité que je connaissais mais dont je ne faisais aucun cas. Gloire à Dieu !!! Ta prière m’a aussi fait beaucoup de bien et on peut dire que je me l’a suis appropriée à moi-même puisque je l’ai fait à haute voix dans ma chambre. Je t’aime de tout mon coeur ma soeur et je demande souvent au Seigneur de me donner d’aimer mes frères/soeurs comme il m’a aimé car SANS LUI je ne peux rien faire. Je t’envoie mes plus chaleureuses et affectueuses pensées en Christ.

  15. Flo dit :

    Amen Guylène!
    Je me souviens de pas hésitants lors de nos premiers échanges et je vois une Guylène bien affermie qui grandit en Christ, quelle joie! Persévère bien aimée du Seigneur, comme tu le fais et réjouis-toi en toutes circonstances, tu as Christ en toi alors tu as l’espérance de la Gloire! Je te renvoie également mes pensées chaleureuses en Jésus, sois bénie! Flo

  16. Flo dit :

    Cher Eric,
    Tu trouveras dans l’onglet « Pensées » en haut de mon blog à la page d’accueil, une pensée JOYEUSE à partager à Véro, si le Saint-Esprit te confirme de devoir le faire toutefois. Je l’ai reçu pour elle aussi (car elle est valable pour tous chrétiens) tout particulièrement aujourd’hui. Bonne suite, Flo.

  17. Guylène dit :

    Oui c’est vrai ma soeur Flo, je n’osais pas trop aller vers les autres… Je suis de nature prudente et avant de me lancer, j’observe, j’écoute… je recherche la compagnie de frères/soeurs qui aiment le Seigneur par dessus-tout, car j’ai été déçue par des bien-aimés qui avaient constamment des paroles d’amour dans la bouche mais qui m’ont montré leurs vrais visages lorsque je dénonçais certaines pratiques et qui m’ont tout simplement rejeté. Sur le coup, ça fait mal (soyons honnêtes) mais par ces expériences le Seigneur m’a davantage affermit en Lui. Je lui rends grâces pour tout car j’accepte bien mieux de souffrir maintenant que par le passé. Alléluia ! Ho oui je me réjouis toujours dans le Seigneur quel que soit le chemin par lequel je passe car c’est mon bouclier, mon refuge, ma forteresse, mon secours et ma force. Avec tout l’amour de Jésus.

  18. Eric R dit :

    Merci Flo, as-tu lu ma petite demande après l’enseignement sur la place de la femme dans l’ église ?

  19. Flo dit :

    Cher Guylène,
    C’est notre manque d’Amour qui nous freine d’aller vers les autres. Mais c’est bien de le faire avec prudence dans l’observation. Tu pourras être encore déçue et décevoir à ton tour dans ta quête de rejoindre un groupe de biens aimés, car ils sont comme toi, sur le chemin. Ne recherche pas la perfection en eux, elle n’existe que dans leur esprit régénéré en Jésus, mais leur corps et leur âme peuvent encore être dans un combat de cette puissance de chair qui peut les faire se tromper par moments. C’est là qu’il faut discerner la volonté du Seigneur et l’état de ton coeur, de ton amour pour eux, pour savoir si tu peux persévérer à leurs côtés ou non. Sois bénie, à bientôt. Flo

  20. Flo dit :

    Oui Eric et j’y ai répondu sur cette page.

  21. mariet P. dit :

    Ma chère soeur en Christ Flo,
    Merci encore pour l’article que je viens de lire attentivement…et des larmes me sont montés car le peuple de Dieu a si soif, si faim…mais qui peut nous enseigner ?…mais qui ?…l’apostasie est là, grandissante et mon coeur souffre et mes yeux pleurent car le monde est rentré dans les assemblées….et la crainte de l’Eternel a disparu.
    Le peuple de Dieu périt, faute de connaissance…voila pourquoi je viens ici, car je suis si affamée…
    Tes enseignements sont réellement inspirés par le Saint Esprit…Béni soit le Seigneur Jésus qui t’inspire et qui t’enseigne pour que tu puisses à ton tour nous enseigner…
    Je vais aussi sur le site du frère Henri Viaud-Murat…lui aussi, est une sentinelle, tout comme toi, qui alerte, qui enseigne, qui corrige…Mais toute la Gloire revient au Maître, a Jésus-Christ de Nazareth, qui nous a racheté par Son Précieux Sang…
    Ma chère Flo, tu as un ministère bien spécifique, pour le bien du peuple de Dieu et pour la Gloire du Dieu d’Israel..
    Soit béni richement, toi, ta famille…Je salue également d’un baiser fraternelle, tous mes frères, toutes mes soeurs qui viennent régulièrement sur se site, pour partager, pour apprendre et continuer a avancer par la foi en Jésus.
    Soyez tous bénis en Christ!
    Marie.

  22. Flo dit :

    Chère Soeur Marie,

    Tu soulèves beaucoup de questions qui le sont pour tout le peuple, aujourd’hui plus que jamais! Mais tu as déjà les réponses… « Qui peut nous enseigner ? » JESUS par son exemple et Son Esprit, au travers de Sa Parole vivante! Dieu ma Soeur, c’est Dieu lui-même qui t’enseigne car qui connait le Fils connait le Père et Jésus dit : je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne peut venir au Père que par moi (Jean 3.6)
    Oui l’apostasie est là, mais elle s’est déjà installée depuis de nombreuses années, ceux et celles qui en souffrent sont aussi ceux qui désirent apprendre à marcher par l’Esprit pour ne plus laisser les mensonges de l’ennemi les perdre, alors si tu te poses ces questions, réjouis-toi bien aimée! C’est que tu es sur le bon chemin! C’est vrai que la crainte de l’Eternel a disparu pour les chrétiens charnels, mais ceux qui veulent avancer dans la purification et la sanctification le craignent aujourd’hui plus que jamais à cause de l’Amour de LUI et de son sacrifice sur la croix!
    Mais cela ne veut pas dire qu’ils sont parfaits et devenus irréprochables! NON!
    Au contraire, ils seront encore plus tentés que les autres, et certains pourront trébucher voir chuter s’ils n’ont pas mis toutes les armes de Dieu (Ephésiens 6) en action et s’ils ont cessés d’êtres affermis dans leur foi! Mais avec la tentation, Dieu nous donnera les moyens d’en sortir. Tant de fois le juste tombera, tant de fois le bras de Dieu le relèvera!
    Cela ne veut pas dire qu’un chrétien spirituel peut s’amuser à faire n’importe quoi et pécher, NON!
    Mais si il pèche, à cause de cette puissance de péché qui vit dans ses membres, il faut qu’il se repente immédiatement, sincèrement, et qu’il décide d’abandonner son péché, même si cela doit le faire passer par le brisement!

    Cela, c’est la démonstration de l’Amour Incommensurable de Dieu qui connait chacun et qui sait comment agir en tous pour les amener à la perfection en Jésus, pour l’avènement du Seigneur! Mais ne nous leurrons pas ma Soeur, nous devons tendre à cette perfection et ne jamais prétendre y être parvenus, car notre Esprit est saint, car il est l’esprit de Jésus vivant en nous, mais notre âme et notre corps ne parviendront à la perfection que par la main même du potier, afin que toute la gloire lui revienne! Alors si le peuple périt faute de connaissance, il faut qu’il se rapproche de LUI toujours plus près, coûte que coûte! Si tu es affamée ma Soeur, prend ta Bible et dévore-la! Demande au Saint-Esprit de te conduire lui-même dans toute la vérité en la méditant avec un coeur entier pour le Seigneur, et tu pourras mieux t’apercevoir de la position que Jésus t’as acquise pour l’éternité dans les lieux célestes et le louer.
    Mes enseignements n’existent pas bien aimée! Je te le dis dans l’amour de Jésus, je ne suis pas enseignante et ne souhaite absolument pas m’accaparer un ministère qui ne m’appartient pas! Je suis une âme sauvée par Grâce, comme toi.
    J’ai chuté, ces derniers temps je passe par le brisement, je suis attaquée de toutes parts et là où par l’Esprit, Dieu m’a donné les moyens de saisir toutes les victoires, j’ai écouté les mensonges de ma chair et je me suis faite retournée comme une crêpe par l’ennemi faute de piété, de foi, de faim et de soif et mon état actuel est pitoyable ma Soeur! Du moins je devrais dire l’était.
    J’ai tout remis au trône de Sa Grâce et me suis laissée conduire entièrement par LUI. Quand je n’ai pas trouvé la force de combattre, Dieu m’a convaincu qu’IL combattait lui-même pour moi et durant ces épreuves, IL s’est servi de mes faiblesses pour parler à mon époux comme jamais je n’aurais pu le faire si je m’étais crue debout. Aujourd’hui, lui et moi venons de traverser une épreuve commune qui lui a permis de constater ce que je prêche depuis ma conversion (pas à lui directement mais dans ma vie consacrée) et aujourd’hui, le Seigneur m’a révélé qu’Il avait vu ma foi et qu’Il m’a rétablie pour pouvoir brandir la victoire par la foi devant mon époux. Ainsi, parce que Dieu est à mes côtés, il va pouvoir constater une fois de plus la puissance du Seigneur dans ma vie, et aussi, dans la sienne, alléluia! Le fait d’avoir proclamé la victoire au moment de ma faiblesse glorifiera Dieu bien plus fort et comme notre Père connait le coeur de mon époux, IL a déjà commencé son oeuvre pour lui, alléluia!

    Je béni le Seigneur de m’avoir donné un esprit authentique pour témoigner dans la force comme dans la faiblesse, car je n’ai rien mérité et tout ce que j’ai c’est par grâce que je l’ai reçu comme nous tous, alors je le donne pour la gloire de Son Nom! Pendant que je viens apporter les pierres précieuses que Dieu me donne à partager, je mène le combat par l’esprit que je n’aurais jamais du quitter, car en me tenant sur la brèche pour mes biens aimés, je ne me morfond pas sur mon sort, mais j’écrase la tête de Satan encore plus fort! Il veut m’atteindre dans l’orgueil de ma chair et comment se vanter de quoique ce soit quand on est misérable ? Mais misérable ne veut pas dire perdu, tu saisis ?
    Oui je suis une sentinelle, c’est ce que Dieu m’a révélé à ma conversion. Le Frère Henri est un enseignant qui marche par l’esprit et qui se donne pour le Corps tout entier et il enseigne de se rapprocher toujours plus près de Dieu, de SA Parole vivante et de suivre Jésus notre exemple, notre Pâque.

    Ne te décourages pas bien aimée et écarte-toi du péché, ne tente pas l’ennemi car il est comme un lion qui cherche qui il va dévorer car il n’a plus beaucoup de temps pour agir et il le sait! Quand on a péché après avoir connu la toute puissance de Dieu, il est encore plus difficile de se laisser relever par LUI car si LUI nous aime, nous on se déteste, à cause de cette chair puante. Mais quand Dieu nous pardonne il ne faut plus revenir sur ce que nous lui avons abandonné dans la repentance et le laisser agir en décidant simplement de renoncer à tout ce qui lui est en abomination pour ne pas lui déplaire. C’est lui qui se charge du reste pour la Gloire de Son Nom alors il ne faut pas laisser la culpabilité nous gagner, sinon Satan envoie ses traits enflammés et le combat peut être extrêmement douloureux. Voilà pourquoi Dieu nous apprend à nous tenir, savoir ce que nous faisons qui lui plait et ce qui peut lui déplaire, pour peu à peu nous laisser vider entièrement afin de n’être plus remplis que de Son Esprit, alléluia!
    Sois bénie, reste aux pieds de la croix, crois et réjouis-toi et ne laisse personne te faire douter de la créature merveilleuse que tu es dans les lieux célestes même si sur cette terre, tu peux te sentir parfois bien misérable. Ta récompense est aux cieux et Dieu te l’as déjà acquise en Jésus, alléluia!

    Bien fraternellement en Jésus, Flo

  23. mariet P. dit :

    Bonjour chère soeur en Christ Flo,
    Ta réponse, ta longue lettre répondant a la mienne, a déclenché une crise de larmes.
    Ma chère soeur, des torrents de larmes coulent de mes yeux, de mon coeur.
    Ma tete, mon coeur ressent tout ce que tu me dis avec une force. Je partage avec toi, ta souffrance, ton combat..je partage avec toi ta douleur, ta joie.
    Le Saint Esprit me remue les tripes et le coeur, tu seras dans mes prières journalières, toi et ton époux. Tu es dans mon coeur en tant que soeur, non de sang, mais, née de nouveau en Christ, par la puissance de Dieu.
    Le Seigneur Jésus attirera le coeur de ton époux a Son coeur et le sauvera avec puissance, comme Il l’a fait pour toi, pour moi, pour tant d’autres. Crois seulement et lorsque le temps sera venu, tu verras de tes yeux, l’oeuvre de Sa main.
    Réjouis-toi! Réjouis-toi ! Réjouis-toi!
    Souviens toi, lorsque les feuilles et les bourgeons commencent à paraîtrent on peu dire que le printemps s’annonce et que tout ce qui étaient cachés, en préparation s’ouvre au jour, croît et mûrit….
    Je te le dis, réjouis-toi !
    Ma chère soeur, si tu savais combien,le Seigneur Jésus me parle au travers de ta lettre. J’ai tant et tant de réponses a mes questions que je comprends soudainement beaucoup de choses.
    Sans le savoir, le Seigneur Jésus c’est servit de toi, afin de me parler directement et de répondre aux très nombreuses questions que je ne cesse de Lui poser.
    Tu es tombée.
    Je suis tombée aussi, si bas, mais si bas…………
    Le Seigneur Jésus t’a vu, a saisi ta main et t’as remise debout par Sa grâce.
    Le Seigneur Jésus m’a vu, a saisi ma main et m’as remise debout par Sa grâce.
    Tu l’as dis ma bien aimée Flo, je me sent bien souvent si misérable.
    Mais rejetons cette culpabilité qui n’a plus lieu d’être car par le repentir, le Seigneur Dieu a jeter nos péchés au fond de la mer, les as oubliés, et nous a revêtus de Sa justice a cause de Son Sang !!!
    Sans n’ est assez que l’accusateur nous maltraite et se moque de nous.!!!
    Revêtons l’armure !
    Veillons sur notre sentier et serrons la Parole de Dieu sur notre coeur afin de ne pas ( plus ) pécher contre Lui.
    Merveilleuse créature que tu es toi aussi ma soeur Flo, revêtu du précieux Sang du Seigneur Jésus, et c’est uniquement a cause de Son sang que nous sommes purifiées et justifiées.
    A Lui seul soit toute la Gloire.!!!!!
    Tu m’as parlé franchement, authentiquement, avec douceur et amour et dans le partage..je t’ai répondus a mon tour en te parlant avec mon coeur.
    Restons vrais peuple de Dieu, vrais et authentiques, aimons nous passionnément les uns et les autres,partageons nos fardeaux, nos joies, nos peines, glorifions le Seigneur Jésus par nos vies.
    Mais avant tout, partageons notre coeur avec le Maître, comme le dis Flo, ne cessons jamais de nous jetez au pied de Jésus, de lui ouvrir notre coeur et de Le laissez nous conduire et nous instruire et nous construire à Son image..
    Aspirons a la sainteté et à la pureté. Gardons nos pas dans les pas de Jésus, car comme le dis ma bien aimée Flo, le diable, le lion cherche qui dévorer et lorsqu’il y parvient, il déchire et met en pièces …
    Veillons et prions peuple de Dieu!
    Je béni l’Eternel pour toi Flo, ma soeur bien aimée ,je béni l’Eternel pour ton époux, pour ta famille, pour ce site, pour ces frères et soeurs qui viennent ici, chercher et partager leur foi!…Je béni l’Eternel car Il nous garde sous Ses ailes et nous rassemble.!!!!
    MERCI SEIGNEUR JESUS.
    Je t’embrasse bien fraternellement ma chère soeur Flo.
    Marie.
    PS : MERCI FLO.

  24. Flo dit :

    Chère Soeur Marie,
    Ô Combien je loue l’Eternel pour Son Amour ineffable qui dépasse notre entendement! Si tu savais combien j’avais besoin de voir un véritable élan d’Amour vers moi au lieu d’exhortation ou mieux de rejet catégorique! Quand un membre souffre, tous souffrent mais faut-il savoir encore souffrir aux côtés de ceux qui souffrent au lieu de les abandonner pour que la Gloire de Dieu paraisse d’avantage encore! Son Commandement renferme tous ceux que nous devons avoir pour marcher par l’Esprit ; Tu aimeras ton Dieu de toute ton âme et de toutes tes forces, et le deuxième qui est inclus dans le premier et tu aimeras ton prochain comme toi-même! Il n’a pas dit tu jugeras ton prochain comme si tu étais en mesure de pouvoir le faire, sans même mener le combat à ses côtés!
    Il y a des Soeurs à qui j’ai confessé mon péché qui m’ont porté dans la prière avec larmes et en me gardant les bras ouverts et je sais que pour celles-là le combat fut rude, mais elles sont demeurées à mes côtés par l’Esprit et dans leur témoignage même réservé car pour certaines ce fut très douloureux de me savoir en si mauvaise posture sachant qui je suis en Christ!
    Comme je te l’ai dis dans le commentaire précédent, j’ai proclamé la victoire avant même de la voir se réaliser dans mon corps, alors que je me traînais encore dans la boue, car je l’ai détenu par la Foi!
    Même si vous n’avez été que deux ou trois à intercéder pour moi dans l’Amour véritable, celui qui ne juge pas mais qui place sa confiance en l’Eternel, alors le Père a répondu à SA promesse que là où deux ou plusieurs se tiennent assemblés en Son NOM (c’est-à-dire dans l’unité de Son Esprit) Il est avec nous! Après plusieurs jours de douleurs comme celles de l’enfantement, de repli dans le lieu secret et, j’en suis convaincue, grâce à votre soutien à vous ces quelques biens aimés qui se sont tenues sur la brèche, Dieu m’a montré qu’IL en avait terminé avec l’oeuvre de purification et de sanctification que je lui ai supplié de faire lui-même en moi! Je l’ai supplié car j’aurai pu me relever plus vite, mais j’ai refusé de le faire par mes propres forces, j’ai compris qu’Il voulait m’enseigner dans ce sens et ce fut très douloureux pendant au moins trois jours pleins! Mais ainsi, Il a vaincu pour moi et j’ai écrasé la tête de Satan en le lui proclamant pendant que j’étais livrée entre ses mains, pour ne plus risquer de recommencer à me battre par mes propres forces et que mon Dieu soit encore plus glorifié!
    Ma décision fut ferme, je l’ai proclamé à mon mari encore incrédule hier soir, mais lui est toujours dans ce combat et il pensait que nous allions devoir subir encore ensemble plusieurs jours cela mais là, j’ai pris position pour la Gloire de Dieu et je lui ai confessé que j’espérai qu’il pourrait s’en sortir lui aussi par la foi. Il a bien du mal à croire, m’ayant vu à terre que je puisse d’un coup être à nouveau debout, rien qu’en saisissant la victoire par la Foi, et en le lui ayant dit. Mais même s’il n’ose le reconnaître, il a vu comment Dieu m’a délivré de plusieurs dépendances en moins de six mois à ma conversion, alors il ne pariera pas non plus le contraire, je peux te le dire!
    Ce matin, tout esprit impur qui pourtant me malmenaient depuis des jours, des semaines même, avaient disparu!
    Je me suis éveillée après une dernière nuit de lutte pendant laquelle je n’ai pu dormir, car encore attaquée par des esprits nocturnes, mais en paix à mon réveil. J’ai su au fur et à mesure de ma demi-journée que les tentations que l’ennemi me proposent n’ont plus aucun effet sur moi, je le confirme, je me sens totalement nettoyée, délivrée et à nouveau sereine, car je sais que j’ai totalement abandonné mon péché, mieux encore, j’ai donné un témoignage puissant à mon mari et ce n’est que le début, car il va le voir de ses yeux ce soir, les jours suivants…
    Mais à présent, qu’au travers de ce brisement nous avons pu conversé dans l’amour sans qu’il soit heurté pour tout ce que j’ai du lui révéler par rapport à ma foi, pour qu’il puisse comprendre pourquoi je me sentais bien plus mal que lui pendant cette traversée du désert, j’ai vu combien il avait reçu ces paroles favorablement là où il me les auraient jeté à la figure il n’y a pas si longtemps! Voyant sa propre misère dans ce combat que je n’ai plus à livrer pour moi-même désormais puisque Dieu m’a délivré, il est obligé de se rendre compte que ce n’est pas par nos propres forces que nous parvenons à être relevés mais, j’espère qu’il va vraiment laisser le Saint-Esprit le convaincre, c’est vraiment par la vie de Jésus en celui qui croit, alléluia!
    Aucun péché ne mérite que nous nous y arrêtions et encore moins que nous y demeurions, mais dans SA Grâce infinie et Sa toute Souveraineté, Dieu nous amène lui-même dans les sentiers, dans les déserts, et nous en fait ressortir victorieux pour que nous puissions glorifier Son Nom et être façonné à Son image, comme Il le veut pour notre plus grand bien et celui de nos familles! Quelle Grâce!
    Mon âme le loue pour tout ces mystères qui sont révélés à ceux qui gardent le coeur comme un enfant, tout en acceptant de recevoir la nourriture solide qui rassasie! Merci encore bien aimée pour ton affection, elle a pansé bon nombres de mes cicatrices qui s’étaient ré-ouvertes pendant cette traversée et ce rejet des autres, sois bénie au centuple bien aimée. Je vois ton coeur et je loue notre Seigneur pour tous Ses bienfaits pour toi et les tiens!
    Reçois toute mon affection en Jésus, Flo

  25. mariet P. dit :

    Ma chère sœur en Christ Flo,
    Je suis réellement heureuse que ces quelques phrases, ces quelques mots échangés t’aient fait du bien.
    Mais c’est a Jésus-Christ que reviens toute la Gloire, et c’est a Lui que je dédie mes joies, car tout nous vient de Lui.
    Le Seigneur au travers d’une parole que j’ai prononcé t’as fait du bien, alors, la victoire est a Lui.
    Que le Dieu d’Israël te fortifie et te donne paix et joie parmi les tiens.
    Notre Dieu est merveilleux, je ne peux que le redire et le redire….et je le redis encore…!!!!
    Reprends courage ma sœur bien-aimée, tu es une grande dame avec un grand cœur…authentique et aimante envers les tiens, envers ceux que tu connais de loin ou de près, envers ta famille spirituelle et ce que tu es devenue à présent, seul Jésus-Christ a pu le faire dans ta vie, et cela suffit à me faire louer le Seigneur pour Sa Grâce et Son Amour envers toi et son peuple.
    Sois assurée de toute mon affection sincère en Christ.
    Tu es passée par des épreuves, des douleurs, des rejets, mais vois à quoi cela t’as servi…a ressembler de plus en plus a Jésus.
    Voila, le vrai but d’un disciple de Christ. Ressembler a son Maître.
    Voila ce que moi aussi j’ai appris de toutes ces traversées du désert…mais il se trouve qu’il y a toujours des oasis dans ces déserts, un sourire d’une sœur, une parole dite à propos, une main qui prends la tienne, un coup de téléphone…voila les clins d’œil que fait le Seigneur lorsque tu te sent seule….Mais Lui n’est jamais loin.
    J’ai toujours été surprise de l’histoire de Moise.
    40 ans de formation dans le désert pour être apte au service…Qui mieux que ce serviteur a connu le désert, au propre comme au figuré…mais quel serviteur !
    Que notre Père te bénisse abondamment Flo, ma sœur bien aimée, toi, ton époux et tes enfants.
    Dans toutes choses, a Jésus soit toute la Gloire.
    Je t’embrasse bien affectueuse en Jésus Christ.
    Marie.

  26. Flo dit :

    Amen Marie!
    Je t’ai remercié non pour te glorifier, mais pour glorifier celui qui vit en toi.
    Oui c’est à Dieu que revient toute la gloire! Mais quand un semblable sait écouter Sa Voix et être doux dans le Seigneur envers un autre quand celui-ci à un genou à terre, le remerciement est une marque de reconnaissance envers Dieu, et de tendresse envers le ou la bien aimée. Nous ne portons pas de fruits par nous-mêmes, seulement si nous sommes attachés au Cep. Témoigner à un bien aimé de sa tendresse et de son affection n’a rien d’une flatterie, mais c’est un élan vertueux. Si nous décortiquons même la moindre marque d’affection pour la simplicité qu’elle représente, il va être bien difficile de devenir UN en LUI comme IL est UN dans le Père, ne crois-tu pas ? J’ai commencé à louer l’Eternel avant de m’adresser à toi, le reste me semblait en découler, alors ne prends rien pour toi puisque tout lui revient à LUI nous sommes d’accord, mais je n’ai pas l’impression d’avoir flatter ton égo pour qu’il fut nécessaire de l’avoir noté comme un rappel « Mais… » alors si cela n’était pas clair, je précise : merci à toi pour ton affection, que Dieu t’a mise dans le coeur pour ta Soeur en Lui.
    Je me suis épanchée dans le commentaire précédent, parce que mon âme était encore déchirée au-dedans de moi, et mon émotion était encore palpable. La paix est revenue en moi, en mon corps et mon esprit. J’en ai fini avec cette douleur et avec les mensonges que l’ennemi avait réussi à me faire croire ces derniers temps, pour lesquels j’ai eu besoin d’aide et où Dieu est intervenu puissamment lui-même.
    Sois bénie toi et les tiens aussi, bonne continuation, je t’embrasse aussi affectueusement en Jésus-Christ notre Sauveur. Flo

  27. mariet P. dit :

    Ma chère soeur en Christ Flo,
    Flo ma sœur, pardonne moi.
    Pardonne moi de ne pas avoir su être dans la simplicité.
    Peux être ne me suis je pas bien exprimer dans mon texte, et n’ai je pas bien su écrire ma pensée.
    Tu as raison ma chère sœur, tu n’as rien dit qui puisse flatter mon ego.
    Tout ce que je voulais dire, c’est que Jésus-Christ, c’est Lui qui a tout les honneurs, quoi que l’on fasse et quoi que l’on dise.
    J’ai manqué de simplicité et d’humilité et je n’ai pas su prendre tes mots simplement;
    Je me suis montrée maladroite, mais crois moi Flo, mon affection est bien réelle et ce que tu as vécu me tiens à cœur et je te porte dans ma prière journalière, toi et ta famille, et cet élan dans mon cœur, je sais que c’est le Saint Esprit qui me l’as mis et cela depuis bien longtemps, car je suis venue quelques fois t’adresser des messages, et tes réponses chaleureuses, claires et sensées, m’ont encouragé a revenir.
    Je trouve ici, du dialogue, des échanges, je ressent tellement de chaleur et d’affection vrai au travers de tes réponses, au travers des différents écrits échangés par un peuple qui souhaite suivre et marcher dans les pas du Seigneur Jésus que pour moi ici, c’est :  » un pays ou coule le lait et le miel… »..
    Flo, ma sœur bien aimée, je viens sur ce site car je  » mange bien « , la nourriture y est excellente ( chez le frère Henri aussi ) et les échanges verbaux, vrais et chaleureux. Je trouve ici ce que je ne trouve pas dans l’église ou je vais. Vous, je ne vous connais pas, toi je ne te connais pas de visu, mais je sais ce que le Saint Esprit me dit et me met sur le cœur.
    La vérité Flo, c’est que je suis seule, je n’ai personne avec qui parler des merveilles de la Parole de Dieu ou tout simplement  » discuter « , échanger, partager, se réjouir et même pleurer.
    On peut être dans une église ou il y a du monde et se sentir très seule, complètement inexistante et mise à l’écart. J’aimerai tellement et si fort, que cette église soit :  » un pays ou coule le lait et le miel.. » ou la nourriture y est bonne et ou l’on puisse être rassasiés.
    Ca c’est un vrai sujet de prière pour moi. Prières et larmes.
    Tu vois, le Seigneur Jésus, m’as conduit ici. Je le crois, car une de mes prières est de rencontrer d’authentiques disciples.
    Je te parle avec mes mots, avec mon cœur.
    Sois bénie ma bien aimée, ainsi que toutes les sœurs, et les frères qui viennent ici, converser, se soutenir et donner Gloire au Dieu Vivant et Vrai pour ce qu’Il a fait dans nos vies et dans la vie de ceux que nous aimons.
    Je remercie de tout mon cœur l’Eternel parce qu’Il a agit puissamment dans ta vie Flo, dans ton corps et dans ton esprit. Merci Seigneur Jésus.
    Je t’embrasse Flo, ma sœur en Christ.
    Marie.

  28. Flo dit :

    Chère Soeur Marie,
    ne t’en fais pas, je n’ai pas à te pardonner puisque tu ne m’as pas offensé. Parfois, il m’arrive de reprendre certaines propos comme je l’ai fais à ce sujet, c’est aussi et surtout, pour la bonne compréhension générale. Les commentaires des uns, servent aussi, j’en suis convaincue, à l’édification des autres car nous sommes plusieurs en un. J’ai précisé dans ma réponse des choses, comme mon épanchement, pour donner des explications qui pourraient éclairer certains qui se poseraient des questions au sujet de ce déballage, car ce n’est pas mon habitude de m’étaler de la sorte. Pour ceux qui ne me connaissent pas encore par l’Esprit, je tiens à être tout aussi authentique qu’avec les premiers, mais le plus concise possible, et je n’étais pas sûre de l’avoir été pendant ces jours de tumultes. Je vois aussi ton coeur bien aimée, et je comprends très bien de quoi tu parles en rapport à la froideur des échanges que tu peux avoir au sein de ton église locale. Je te contacte en privé bientôt chère Marie. Pour l’heure, je dois prendre la route, reste dans la confiance et dans la paix car c’est ainsi que tu entends plus efficacement les réponses à tes prières. Continue à mener le combat pour eux ainsi et préserve-toi en restant simplement accrochée à la Parole de Notre Père en serrant bien fort la main de Jésus.
    Je t’embrasse bien fraternellement, sois bénie douce Marie et réjouis-toi, ton Roi te voit et Il sourit. ;-) Flo

  29. mariet P. dit :

    Bonsoir ma chère soeur en Christ Flo,
    Ou que tu sois, ou que tu te trouves en ce moment même, que la grâce et la paix te soient données en Jésus Christ.
    Je te remercie du fond du coeur, du fait que tu me proposes de me contacter en privé.
    Ce sera avec grand plaisir et avec une grande joie que de  » discuter  » avec toi, de partager des sujets qui construisent, qui édifient et qui glorifie et élève le Seigneur Jésus dans nos vies.
    Merci ma soeur bien aimée, sent toi libre de me contacter lorsque tu le pourras, lorsque tu le voudras, si ton emploi du temps te le permet et surtout si cela n’empiète pas sur ta vie de famille.
    Frères et soeurs du site, je vous salue d’un baiser fraternel et vous encourage a garder votre main dans la Main du Maître, notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ.
    Je t’embrasse toi aussi Flo, sois bénie du Père, toi, ton époux, tes enfants ainsi que vos familles respectives.
    Marie.

Laisser un commentaire pour l'édification commune.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :