A140 – Page de partages pour femmes chrétiennes

Chères Sœurs en Jésus,

Depuis de longs mois de traversée du désert où j’avais mis volontairement mes blogs en suspens, Dieu a bâtit des ponts là où d’autres avaient érigé des murs dans la communion fraternelle sincère que je vis avec la plupart d’entre vous.

IL nous a fait la grâce de pouvoir nous rencontrer via nos blogs respectifs, ou celui commun d’Henri Viaud-Murat où j’ai fait des rencontres édifiantes et multiples. Celle de nous rencontrer physiquement avec certaines, de dialoguer régulièrement par téléphone avec d’autres, d’échanger nos expériences de vies, nos talents et nos manquements respectifs aussi… Au fil du temps, j’ai beaucoup appris de nos différences au travers de nos échanges plus ou moins réguliers, ma compassion pour chacune d’entre vous n’a fait que croître, au point même de décider en mon âme et conscience, jusqu’à recevoir la confirmation du Saint-Esprit pour ces aspirations là, que je pouvais faire des kilomètres pour vous rencontrer physiquement, ce que Dieu a déjà permis et qu’Il permettra encore, j’en suis convaincue, merci Seigneur !

Ce périple dans l’amour fraternel m’a inspiré aujourd’hui à vous mettre en relation les unes, les autres, au travers de cette page réservée aux femmes chrétiennes . J’ai partagé mon inspiration avec celles que j’ai eues initialement à cœur, en rapport à nos différences respectives, qui sont autant de fleuves d’eau vive pour notre édification commune. Ce petit groupe de base , sont autant de « caractères » différents, de cultures, d’expériences de vies avant le Seigneur et de transformations effectuées par LUI ensuite,  d’où nous pouvons communément retirer de plus amples enseignements de part leur nature diverse.

Ce sont toutes des Sœurs qui aiment Jésus de tout leur cœur et de toute leur âme, qui ont compris pour certaines ce qu’est la marche par l’esprit, qui cheminent dans ce sens pour d’autres, selon leur avancement spirituel, main dans la main avec le Seigneur. Elles ont toutes quitté un jour les lieux communs pour apprendre du maître Seul.
Certaines continuent à fréquenter des églises locales, car Dieu les a conduites ainsi pour apporter du fruit autour d’elles, tout en apprenant à ne pas cautionner ce qui n’est pas conforme à la parole dans ces lieux communs.
D’autres vivent leur foi uniquement accrochées à la Parole Vivante de Christ et se nourrissent de tout ce que Dieu leur met à cœur et sur leur chemin.
D’autres encore sont parties le temps d’être enseignées dans le désert pour pouvoir à nouveau rejoindre des structures, afin de devenir un soutien pour des Brebis moins affermies dans la foi. Certaines autres cherchent encore leur direction, en apprenant d’ors et déjà à ne s’en remettre qu’à Jésus-Christ, pour ne pas être emportées à tout vent de doctrine. D’autres encore, souffrent d’un certain isolement spirituel et n’aspirent qu’au partage dans une véritable communion remplie de l’Amour de Dieu. Certaines enfin, sont mariées à des chrétiens, d’autres à des non convertis et certaines sont célibataires.

Toutes ces différences sont autant de richesses à partager. Ce noyau de base ne demande qu’à s’étendre, ce qui sera édité ici, sera sous la seule conduite du Saint-Esprit.  Je ne joue que le rôle d’intermédiaire, je n’appliquerai que ma responsabilité d’administratrice pour les modérations, selon le discernement que Dieu me donne dans ce sens.

Les messieurs ne sont pas exclus, malgré le caractère féminin de cette page, car dans nos vies de femmes chrétiennes nous sommes aussi liées à nos Frères par l’Esprit, nous avons des vies d’épouses, de mères qui nous unissent au sexe masculin bien naturellement. Si les messieurs jugent bon d’intervenir pour le perfectionnement en Christ qui est notre aspiration commune, dès lors qu’ils seront conduits par le Saint-Esprit pour leurs interventions, ce sera une joie pour moi de modérer leur propos. Mais cette « réservation » féminine est nécessaire pour nous femmes chrétiennes, afin de nous édifier plus précisément dans certains domaines que nous ne pouvons que partager entre nous, du fait de notre sensibilité, et de nos fonctions qui sont différentes que celles des hommes dans bien des domaines de la vie pratique courante.

Je ne peux pas tout contrôler, et je refuse de le faire pour demeurer dans la liberté de l’Esprit, c’est ce pourquoi je ne modèrerai pas les liens de blogs de ces Sœurs que je commence à bien connaître pour la majeure partie. Ni de celles qui viendront nous rejoindre dans nos partages. Si vous souhaitez faire référence à vos blogs dans nos partages, j’accepte de vous servir de médiateur afin de vous mettre en contact selon un accord commun, pour que vous puissiez les partager entre vous en dehors de cette page en privé. Il en va de même pour des propos qui auraient un caractère bien trop intime et personnel, car cette page comme toutes celles de mon blog est ouverte à tout public. Cette décision est prise pour éviter l’éparpillement et rester dans le discernement spirituel. Je vous remercie d’avance de votre compréhension.

Pour finir, sachez que cette démarche n’est que le début d’un projet qui vise à s’étendre sur l’ouverture d’un forum. Là-bas, les échanges seront d’avantage personnalisés, il y aura un mur privé, une messagerie privée en plus de la page commune, pour vous permettre d’aller plus en avant dans vos relations, si vous le désirez. Tout ceci sera défini en fonction de la fréquentation de cette page au fil du temps, Dieu nous le montrera lui-même.

A chaque jour suffit sa peine… Laissons-nous porter par la puissance du Saint-Esprit, grâces soient rendues au Seigneur d’être notre conducteur spirituel, notre si précieux ami et confident, notre bien aimé le plus précieux !

Que la paix et la grâce soient sur nous, nos esprits, que la sagesse nous guide dans nos échanges, pour l’Amour de Notre Dieu et pour la SEULE Gloire de Son NOM, amen !

Votre dévouée en Christ, Flo.

 

 

 

 

 

 

98 commentaires pour A140 – Page de partages pour femmes chrétiennes

  1. Claire L dit :

    Bonjour ma chère sœur Flo
    Et oui me revoilà aussi !
    Longue traversée du désert , spirituellement surtout ! Je n étais pas encore morte à moi même, accrochée encore à certaines choses du monde ! mon Sauveur m a ouvert les yeux également sur des mises en garde que tu m avais faites que je n avais pas comprises à l’époque ! Pas de compromis ou de négociation possible avec la parole de Dieu ! Je l ai acceptée entièrement et je me prépare au combat (si je puis dire) dans ce temps ou la prophétie se réalise à toute vitesse !! Sois bénie ma chère Sœur ! Claire

  2. Flo dit :

    Chère Claire L,
    quelle joie de te retrouver ici! Tu sais, nous passons toutes par des vallées, des déserts spirituellement, c’est aussi cela la marche par l’Esprit. Ce sont nos épreuves et ce que nous en faisons qui nous font avancer dans notre foi sur ce chemin étroit vers lequel Jésus nous conduit pour le rejoindre en LUI. Il est écrit que c’est en Son Nom que nous souffrirons mais que nous n’avons rien à craindre des coups que nous pouvons recevoir en cours de route, car c’est LUI qui les a reçu pour nous et qui les a vaincus au bois! C’est tout cela que nous apprenons chaque jour à Ses côtés et entre nous, dans l’édification commune que la véritable communion fraternelle nous enseigne. Alors ne crois surtout pas être seule face à ses questionnements, tes manquements aussi, car nous sommes toutes dans la même barque secouée par la tempête de la vie ici-bas, mais Jésus a continué à se reposer malgré le tumulte et IL nous invite à le faire en LUI pour ne pas craindre ses souffles violents. Je t’encourage à persévérer dans cette direction qui t’a été insufflée par le Saint-Esprit, mais si tu devais te voir affaiblie dans ta foi au fur et à mesure que tu avances, n’oublies pas que tu as une multitude de Soeurs qui passent peut-être en ce moment même par les mêmes épreuves, ou qui viennent d’en sortir. Elles pourront t’aider à les surmonter si elles sont conduites par le Saint-Esprit, tu le verras car il n’y aura pas de jugement arbitraire déguisé sous le terme « exhortation », mais seulement des paroles édifiantes, une compassion sincère, un soutien dans la prière bien plus efficace que certains mots, etc…Gloire à Dieu pour Ton Amour! Sois bénie et fortifiée, reçois toute mon affection en Jésus, Flo

  3. Flo dit :

    La pensée de bâtir des ponts au lieu d’ériger des murs est un sujet qui me tient à coeur plus fort de jour en jour. Il y a 136 versets dans toute la Bible comprenant le mot bâtir (version Ostervald). J’y vois une importance capitale dans nos pensées du quotidien, car nous étions poussière et nous retournerons à la poussière (ou pas) mais entre temps, qu’avons-nous fait de nos mains ? Avons-nous construit des édifices, lesquels ? Tout ce que nous bâtissons ne se fait pas avec de la matière uniquement, tout commence par une pensée, une disposition de coeur. Nos pensées peuvent bâtir les fondations de nos relations, solidifier nos communions fraternelles, mais elles peuvent également les détruire, les anéantir même parfois, ou simplement créer des fossés d’incompréhension. Ne croyez-vous pas ?

  4. JosianeT dit :

    Bonjour Soeur Flo, je te remercie pour ta réponse d’hier. Je préfère te tutoyer et espère que tu n’y vois aucun inconvénient. Si tel était le cas, n’hésites surtout pas à m’en faire part et je reprendrai alors avec le vouvoiement. Ce désir de bâtir des ponts est aussi présent dans ma vie au quotidien depuis que j’apprends par la foi à mettre en oeuvre la marche par l’Esprit telle que notre cher Frère Henri l’enseigne. Dans cette construction, je m’attache à utiliser comme matériaux ceux éprouvés par le Seigneur notamment : l’amour, l’humilité, la charité,…c’est un ouvrage qui prend forme petit à petit et qui me donne tellement d’occasions de glorifier le Père, en me réjouissant en Lui et avec Lui de mes paroles, de mes pensées et de mes actes renouvelés par son Esprit. Dans le même temps, les murs que j’ai pu ériger ou qui se sont dressés devant moi, tombent eux aussi petit à petit par la grâce de Dieu. J’aime à penser qu’ aucun mur de séparation, d’obstacle, de division,… ne peut rester debout lorsque des ouvrages sont bâtis avec les bons matériaux donnés par notre Seigneur. Journée bénie pour toutes les bâtisseuses de ce blog. Josiane

  5. Béréenne attitude dit :

    Bonjour à toutes,
    Merci Flo pour cette initiative. Est-elle ouverte aux femmes sans enfants par exemple ? Ou encore célibataire ?
    Oui, Dieu a bâtit des ponts là où d’autres avaient érigé des murs dans la communion fraternelle … être appelé hors de coupe forcement des ponts souvent bien malgré nous.
    Jésus envoyait les disciples deux par deux, il a instauré l’église (les rassemblements) en parlant de 2 ou 3 assemblées … plus loin pour prier ensemble, Jésus a parlé de 2 personnes qui sont unies pour demander la même chose, 2 personnes ……… pas 2000 ni 3000 ni même 15 mais 2 … j’avais été très interpellée par ces passages et pour travailler, pour servir, pour bâtir, en regardant en arrière, nous sommes rarement plus que 2 ou 3 à servir en étant uni dans une même direction. Dans l’accueil des non-chrétiens par exemple, être plus n’est d’ailleurs pas forcement ‘utile’.
    Mon petit apport pour ce matin est ce passage-ci
    Philippiens 3:15-16
    Soyez toutes bénies et guidées dans une même direction ! :)

  6. Flo dit :

    Chère JosianeT,
    Oh oui pour le tutoiement, tu me réjouis car j’ai failli te répondre directement ainsi, mais comme tu m’avais vouvoyé je voulais rester polie. Ceci étant dit, je partage ton point de vue au sujet des matériaux de base qui sont l’amour, l’humilité, la charité… Il y a toutes les autres vertus dont Dieu nous fait disposer en Lui, mais déjà avec ces éléments là nous avons l’essentiel en main pour y parvenir et nous pouvons le vérifier chaque fois que nous le mettons en pratique dans nos vies. Les murs que j’avais érigés autrefois tombent chaque jour d’avantage de mon côté aussi, voilà pourquoi je suis tout à fait d’accord avec toi à ce propos. Il reste encore pas mal de travail, de finitions mais c’est déjà un bel ouvrage que Dieu nous a donner de construire en LUI, alors qu’IL en soit béni et glorifié, amen! Flo

  7. Guylène dit :

    Merci ma bien-aimée Flo pour cette belle initiative.
    Je suis moi-même isolée « spirituellement » parlant et il m’arrive de ne pas tenir la distance. Je manque de persévérance, et j’ai besoin de communion fraternelle (même virtuelle) pour être édifiée et exhortée. Le Seigneur a déjà opéré de grand changement en moi, à Lui soit toute la Gloire !!!! Pour le forum chère soeur, si tu as besoin d’aide, n’hésite pas à me solliciter.
    Bonne journée à toutes dans la Paix, la Grâce et la Joie du Seigneur.

  8. Flo dit :

    Chère Sourire,
    Oui bien sûr que cette page est ouverte à toutes les femmes, quelle que soit leurs conditions.
    Je pense aussi que c’est dans la proximité, la simplicité, le minimalisme que l’on peut faire de plus grandes choses. Car plus le nombre est grand, plus les responsabilités le sont aussi et cela peut être un manque d’humilité que de croire qu’on peut être attentif aux uns et aux autres dans une telle multitude avec la sincérité qui est nécessaire pour établir de vraies relations de confiance qui seront durables et fructifieront bien d’avantage. Selon Philippiens 3.15/16 oui, allons dans la même direction, courons vers le but comme nous l’enseigne Paul et demeurons sur ce chemin étroit où Jésus nous invite chaque jour à avancer pas à pas, à notre rythme, car Il est le seul guide qui sache comment nous conduire efficacement, amen! Bonne suite à toi, Flo.

  9. Flo dit :

    Chère Guylène,
    sois la bienvenue parmi nous. Pour le forum, je te remercie pour ta proposition, je n’hésiterai pas à faire appel à toi, si le besoin devait s’en faire ressentir. Sois bénie bien aimée, et fortifiée dans toutes tes voies.

  10. Paris Marie dit :

    Bonsoir Flo, hermana mia,
    Que la grâce du Dieu Tout Puissant repose sur toi et sur vous mes soeurs ( et frères ) qui venez souvent ici pour partagez et vous rafraîchir…! Et pour celles qui se rajouteront…amen !…Voila une nouvelle page qui ira loin, très loin par la grâce du Très Haut et par Sa main qui ne cesse de bénir, de conduire, d’instruire Son peuple…Je me réjouis Flo.
    Ce que tu mets en route sur ton blog, cette nouvelle page, sous la direction du Saint Esprit, me réjouit.
    Je suis dans la joie à cause de toi Seigneur Jésus, car ta bonté pour nous, tes enfants est au delà de ce que l’on peut penser et imaginé…
    Je vous embrasse affectueusement mes soeurs en Christ et soyez bénies du Père. Flo, toi de même, soit bénie hermana. Que la grâce et la paix te soient données en Jésus. A bientot.
    Affectueusement.

  11. milliearuna dit :

    Bonjour Flo,
    Ton initiative m’apparaît comme un large horizon arc-en-ciel.
    Il reflète l’espoir d’un avenir plein d’espérance et de fraternité. Il y a tant de thèmes dans lesquelles les femmes peuvent avoir leur mot à dire. Je suis moi-même tellement en recherche de ce que le Seigneur désire pour moi et pour chacune de nous. Je sais, il y a beaucoup de versets qui nous concernent, chacune à notre place, selon l’appel individuel du Seigneur. J’attends beaucoup de fruits de ces échanges, et je m’en réjouie d’avance. Combien nous pouvons entrer dans cette mission « féminine » (non pas féministe, n’est-ce pas !) pour pouvoir être au service du Dieu Vivant, en sachant que sans lui nous ne pouvons rien faire.
    Sois bénie ma chère Flo, ainsi que toutes celles qui participeront à cet échange, ainsi que tous ceux qui en seront les heureux bénéficiaires.

  12. Nadine Dh. dit :

    A qu’il est doux pour des frères (soeurs) de demeurer ensemble !!!
    Le lien entre nous tous (toutes) est si fort dans la famille de Dieu qu’il ne peut pas être détruit.
    Ephésiens 4 verset 16 dit : « de qui tout le corps, bien coordonné et étroitement uni, par le concours de toutes les jointures, tire son accroissement, selon la force assignée à chaque membre, afin qu’il soit édifié lui-même dans la charité »
    Que ce partage dans cette nouvelle rubrique, Flo, soit pour nous une aide dans notre perfectionnement dans notre marche personnelle avec le Seigneur. Je vous aime.

  13. Flo dit :

    Chère Paris Marie,
    Merci à toi de ne accompagner dans cette communion fraternelle qui va nous permettre de nous édifier mutuellement encore et toujours plus accompagnées par l’Esprit de Dieu pour conduire nos partages et nos vies, amen! Dieu nous connait, Jésus sait par où nous passons toutes et combien nous avons besoin de l’Amour de nos semblables pour nous exhorter, nous réconforter, nous soutenir dans nos épreuves, nos manquements aussi. Mais grâces soient rendues à Notre Père, pour l’adorer et le louer ensemble d’une même voix, car notre marche est semée et le sera de plus en plus d’embuches, c’est normal puisque c’est au Nom de Jésus que nous souffrons! Chaque épreuve est une occasion de regarder dans le rétroviseur de nos vies et de nous apercevoir aussi du chemin parcouru, même s’il reste encore des miles jusqu’à Son retour. Sois bénie Marie, bien aimée du Seigneur, merci d’avance au Saint-Esprit pour toute la nourriture que tu nous partageras ici comme toutes les autres Soeurs qui se joignent à nous, que Son Nom soit béni, amen!

  14. Flo dit :

    Chère milliearuna,
    J’entends ton soupir dans cette phrase :
    Il y a tant de thèmes dans lesquelles les femmes peuvent avoir leur mot à dire. Je suis moi-même tellement en recherche de ce que le Seigneur désire pour moi et pour chacune de nous. Je sais, il y a beaucoup de versets qui nous concernent, chacune à notre place, selon l’appel individuel du Seigneur. J’attends beaucoup de fruits de ces échanges, et je m’en réjouie d’avance.
    C’est justement ce qui m’a motivé en grande partie à créer cette page, afin de donner un lieu commun aux femmes chrétiennes que je connais à présent un peu plus, de près ou de plus loin. Cette nourriture abondante dont Dieu veut que nous disposions en LUI au travers d’une communion fraternelle bénie est nécessaire pour notre équilibre spirituel. Je sais combien toutes les participantes de base, ainsi que celles qui viennent peu à peu se rajouter au nombre des biens aimées assoiffées de vérité, d’amour et de justice, ont besoin de cette eau-vive qui coule de l’Esprit de Dieu qui vit en nous et qui agit au travers de nos échanges!
    C’est devenu une souffrance à laquelle j’ai finis par être convaincue de devoir dire STOP une bonne fois pour toutes! Trop de nos semblables qui se retrouvent isolées, jugées, bannies même parfois, souffrent inutilement et secrètement, alors qu’elles ne sont que des enfants de Dieu comme toi, moi, nous toutes sans distinction aucune aux yeux du Père!
    Tout ceci pourquoi? Il y aurait de multiples raisons que je ne juge même plus utiles d’évoquer tellement elles sont plus charnelles les unes que les autres, au lieu de les vomir, je préfère laisser le Seigneur se charger lui-même du jugement qui suivra cette vague d’apostasie dans les coeurs et apporter le mien comme une offrande au trône de Sa Grâce, ainsi qu’à vous mes biens aimées Soeurs, avec qui nous avons tant à partager! Sois bénie millie… A très vite

  15. Flo dit :

    Chère Nadine,
    Amen! Merci pour ce verset d’Ephésiens 4.16 qui nous rappelle combien notre union est forte, indéfectible, qu’on le voit ou pas! C’est une réalité spirituelle que nous devons saisir par la foi, et mettre en pratique dans la volonté de notre coeur, afin que Dieu la mette en action lui-même dans nos vies! Voilà pourquoi il ne faut pas nous juger en nous arrêtant à ce qui nous déplait de ce que nous voyons chez les autres. Nous ne savons pas toujours par quelles épreuves nos semblables passent, et à quoi nous pourrions leur servir.
    Si nous nous arrêtons à ce que nos yeux voient, l’action du Saint-Esprit dans nos membres ne pourra pas suivre, et nous risquons de devenir des pierres d’achoppement plutôt que des ciments d’amour et de paix. Pourtant, c’est ce à quoi nous sommes devenus contraints non par une obligation arbitraire et humaine, mais parce que nous sommes devenus prisonniers de Christ dans la liberté qu’IL nous a acquise en LUI sur le bois. Cette image que Paul nous partage est le symbole de la prison que la chair et ses pensées nous inspire, dans lesquelles nous pouvons nous rendre esclaves si nous y aspirons ; alors qu’en Jésus-Christ, il ne peut y avoir que des pensées d’amour, de compassion, et de charité qui sont autant de libertés pour l’âme et pour les liens du corps mortel même! Merci pour ton Amour, chère Soeur, j’ai appelé Colette mais je suis tombée sur la messagerie… Transmets-lui toute mon affection, bises.

  16. Virginie R. dit :

    C’est beau ce que tu as écrit, Flo. Bises.

  17. Flo dit :

    Merci Virginie,
    mon coeur déborde d’amour pour mes semblables, de plus en plus, je loue Dieu pour cela!
    Reçois toute la reconnaissance de mon âme Eternel de m’avoir donné une famille qui comme moi est imparfaite dans la chair, mais parfaite en toi, car née de Ton Amour. Celui que tu nous a offert en ton sacrifice sur le bois! Sois bénie Virginie, je t’embrasse aussi, à bientôt, Flo

  18. Nadine Dh. dit :

    bonjour bien-aimées du Seigneur Jésus,
    Hier après-midi, nous sommes allées sur le site de Raymond Bourgier pour écouter un de ses enseignements et je vous le conseille vivement « chrétiens blindés, chrétiens blasés ». Je vous remercie de prier car nous devons rencontrer jeudi après-midi un pasteur qui vient chez ma mère. Des réunions ont lieu 2 fois par semaine là où elle habite et nous voulons, dans un premier temps, faire connaissance avec lui.
    Je vous aime et vous garde sur mon coeur.

  19. Flo dit :

    Bonjour Nadine,
    Je suis si heureuse de savoir que vous allez être d’avantage entourées par la visite de ce pasteur, merci Seigneur! Nous aussi on vous aime, j’ai été ravie du partage que j’ai eu avec Colette et de vous voir vous soutenir dans l’épreuve comme vous le faites, sois aussi fortifiée bien aimée, j’irai voir le lien que tu nous propose ici et je te dirai mon avis là-dessus dès que ce sera possible, à bientôt. Flo

  20. Virginie R. dit :

    Chère Soeur Nadine,
    j’ai été très contente de découvrir le site du pasteur Bourgier que tu cites, dont l’enseignement est très vivifiant. En revanche, comment accéder à l’enseignement « chrétiens blindés, chrétiens blasés » ? Est-ce à partir des 3 rétroliens qui sont donnés sur son site ? Amitiés en Christ, Virginie

  21. Flo dit :

    Chères Soeurs,
    J’ai recherché et visionné les vidéos du Pasteur Raymond Bourgier que j’ai trouvé fort édifiantes, merci Nadine de nous avoir partagé cette information. Vous les trouverez sur l’article A137 pour l’édification commune. Soyez toutes bénies en Jésus, je vous embrasse bien fraternellement.

  22. Béréenne attitude dit :

    Bonjour à toutes,
    Comme nous ne nous connaissons pas toutes entre nous, je propose que nous présentions un peu dans les grandes lignes notre parcours. Je me permets de commencer en vous présentant le contexte historique dans lequel j’ai évolué. Je me réjouis de vous lire chacune bientôt ! :)

    Je suis née dans un état protestant. Les congés sont en fonction de Jésus uniquement, il n’y a aucune statue dans les rues, campagnes alentour, chaque village à une ‘chapelle’ protestante en son milieu, et les villes en ont plusieurs. Il y a des 1oène de petites assemblées dans les villes et les campagnes qui ne sont ni catholiques ni protestantes. Dans les petits villages isolés des montagnes, beaucoup de chrétiens avaient fuit les persécutions catholiques ET protestantes et trouvé refuge dans des endroits où rien ne pousse. Ces familles se sont épaulées entre elles, et n’avaient qu’un livre à disposition, la Bible. Plusieurs générations ont passé, la Bible se transmettant de père en fils, souvent, une seule Bible par famille, et ces chrétiens là, l’ont étudiée souvent chaque soir (Il n’y avait pas la télévision ! :) ) Depuis l’ouverture des voies de communication, les routes, depuis les voitures, ces 50 dernières années, et déjà depuis le 19ème siècle qui a donné à ces personnes, souvent venues d’ailleurs la possiblité d’être citoyens, le paysage de la ‘chrétienté’ a évolué, les chrétiens se sont parfois regroupés, ils ont pris différents noms de dénomination, tout en restant entièrement autonome, mais de plus en plus se sont regroupé autour des fédérations évangéliques. Une grande partie croit au salut définitif. Tous ces mouvements suivent depuis ces 50 dernières années, les ‘modes’ actuelles de près ou de loin. Certains ont découvert la psy, et ont ‘fonc’ dans la relation d’aide, d’autres par exemple, ont vécu un miracle et foncé dans le pentecôtisme, en France, la famille de Jean Peterschmit était une famille de réfugiés anabaptistes, c’est à dire mennonites, qui après un miracle a vu un nombre impressionnant de conversion et qui est maintenant une des plus grande église du Plein Évangile de France : Porte-Ouverte. Cette assemblée a grandi, grandi sans jamais faire de collecte, sans jamais prêcher sur la dîme, il y avait uniquement des ‘troncs’ au fond de la salle, et il fallait les chercher pour les trouver. Pourtant, l’assemblée nourrissait 7 pasteurs et a pu agrandir ses murs, etc, etc

    C’était avant ….

    Avant les modes actuelles ….

    Beaucoup, beaucoup d’assemblées ont le même ‘vécu’. D’autres mennonite se sont rapprochés des protestants et les pasteurs font depuis peu ‘théologie’, alors qu’auparavant, ils n’avaient qu’un seul enseignant : La Bible. Plusieurs ont foncé dans la psy, et la relation d’aide a prit soudain une place très importante dans ces assemblées. D’autres ont vécus aussi un ou deux miracles et ont foncé dans le pentecôtisme … d’autres ont laissé parler les femmes … (L’Armée du Salut par exemple, qui n’est pas tout à fait une église mais qui est une oeuvre ouvre tous les postes indifféremment aux hommes et aux femmes, depuis 1860 environ) ..
    Les modes ont apporté plusieurs ‘couleurs’ et si parfois, une assemblée entière entrait dans une mode, souvent, une partie de l’assemblée souhaitait suivre la mode mais l’autre moitier, plus ‘conservatrice’ ne le voulait pas. Ce qui a provoqué passablement de divisions .Par exemple, les pro-Torronto se sont séparé des contre-Torronto, parfois en douceur, parfois avec fracas. Et là au milieu, plusieurs chrétiens ni ‘conservateurs’, c’est à dire à cheval sur quelques principes : nous avons toujours fait ainsi etc ni ‘illuminés’ : wouaouuuuuu, moi, j’ai eu la révélation x et y, j’ai tout compris par cette expérience, pas comme ces chrétiens tièdes, etc

    Donc des chrétiens ni conservateur ni illuminé ni ‘intellectuel’ ni encore ’emporté à tout vent de doctrine’ de mode, que ce soit la psy-chrétienne, la louange, les ‘oeuvres de charité’ etc mais de chrétiens peu attachés aux ‘bonnes veilles habitudes’, peu attachés aux formes, mais très attachés à … Jésus priaient …

    Se sont eux qui apportaient la paix, l’amour, souvent des personnes très âgées et depuis que plusieurs ‘ministres de la prières dans le secret de leur chambre’ ne sont plus là (est-ce l’unique raison ?), il semble souffler comme un feu de ‘beaucoup de choses’ mais est-ce bien celui de Dieu ? Entre la philosophie, la psy, l’idolâtrie envers des personnes, beaucoup passent maintenant d’un prophète à l’autre, d’un grand serviteur à l’autre, recherchant comme un ‘Jésus sur la terre’ …

    Les ministres prennent soudain une importance démesurée, certains chrétiens les assimilent parfois même aux ‘prêtres catholiques’ et en font des papes. Il y a une course au ministère, et à nouveau deux ‘niveaux’ de chrétiens qui s’est mise en place ces dernières années, auparavant, les anciens étaient vus comme ‘des hommes normaux’ et surtout comme ayant de lourdes responsabilités et personne ne cherchait à devenir ancien dans ces petites assemblées, voyant ce service comme une charge, un travail et non pas en tant que ‘promotion’. Tous travaillaient en dehors, etaucun n’étaient payé pour enseigner.

    Je suis souvent choquée en voyant combien la dépendance envers les responsables, envers ‘le message du responsable’ a pris une place énorme dans la vie de beaucoup. Beaucoup ont besoin de passer par un intermédiaire pour prier, pour méditer, pour se tourner vers Dieu, pour comprendre la foi chrétienne. Alors que les responsables apprennent eux, à la fac de théologie, comment ne pas répondre aux questions. Si, si, ils prennent des cours pour apprendre à ‘ne pas répondre’ ! Je pense que c’est la plus grande manipulation de ces dernières années, avoir rendu dépendant des milliers de chrétiens, en les persuadant petit à petit qu’ils avaient besoin d’intermédiaire entre eux et Dieu. C’est un retour au catholicisme, mais d’une autre façon. Ceux qui ne proviennent pas d’une famille catholique à la base, semblent moins touchés par ce phénomène d’idolâtrie et de besoin d’intermédiaires entre soi et Dieu. Souvent cela va avec un besoin d’organisation et de fonctions et un besoin de définir les rôle, etc, etc. Bien que plusieurs sont tout autant attachés à leurs habitudes ! :) Et la deuxième manipulation qui a pris une importance démesurée ces dernières années : minimiser la Bible. Soit en persuadant plusieurs qu’étudier la Bible nous éloigne de Dieu !!! Ce qui est FAUX. Soit en poussant tellement loin son analyse qu’elle en devient un livre d’histoire … ou plutot de fables. Persuader les chrétiens qu’ils ne pouvaient pas comprendre eux-mêmes la Bible, soit qu’ils n’avaient pas ‘le ministère’ ou la révélation pour, soit qu’ils ne connaissaient pas l’exégèse (le grec, etc) sauf que les questions de traductions ne relèvent pour la plupart par d’exégèse mais de croyance a été largement dépendu et plusieurs en sont convaincus ! Les jeunes chrétiens ont perdus petit à petit l’habitude de comprendre la Bible par eux-mêmes, ce qui était le premier but des protestants et plus encore des anabaptistes (ceux qui ont refusés les états catholiques et protestants lors de l’avènement du protestantisme dans les années 1500 et des poussières)Avant eux, les Vaudois avaient déjà traduit la Bible en langues vernaculaires (en langues parlées et comprises de tous). Plusieurs mouvements ont réussis à créer à nouveau deux sortes de chrétiens : le clergé et les laïcs … ce qui n’existe pas dans la Bible.

    Beaucoup de chrétiens ont donc été ‘bercés’ par plusieurs de ces mouvements, par plusieurs modes, et ont parfois découvert un ‘truc extraordinaire’ … d’autres prient depuis des années et demandent à Dieu que faire, d’autres agissent … d’autres ont soudain été poussé à ‘ne plus agir’ ……. personnellement, j’ai été stoppée net il y a bientot 8 ans avec une injonction : va dans le secret de ta chambre lire ta Bible et prier. J’ai mis 3 ans pour ‘croire’ que c’était juste, etc car j’avais été enseignée ‘dans le sens contraire’ et j’ai dû être comme ‘lavée’ de beaucoup de choses que je pensais être chrétienne, que je pensais être biblique … la toute première, ne pas prendre un verset ici où là dans la Bible pour lui faire dire une chose. En lisant la BIble en suivant, j’ai découvert tant de fois « le verset d’après », c’est à dire, j’avais été enseignée par exemple sur un petit passage et en lisant le chapitre en entier, j’ai pu remettre dans son contexte le passage mis en avant outre mesure … j’ai dévorer la Bible et appris, appris, appris et surtout, j’ai perdu l’ensemble de mes ‘croyances’, celles qui m’avaient été enseignées, et souvent j’avais presque peur … combien de fois, j’étais prise entre les deux : dans la Bible j’ai lu ceci et pourtant, j’ai appris le contraire, qui a raison ? Je suis tellement petite, est-ce que je peux prétendre comprendre la Bible toute seule ? Il y a eu des déclics, des étapes. Souvent j’ai dû penser que oui, c’était bien le but de nos ancêtres protestants : que tous comprennent la Bible tout seuls. Les premiers protestants ont appris à lire à beaucoup. Ils ont souvent écrit pour la première fois une langue parlée pour donner la Bible dans la langue de tel ou tel peuple …

    Entre temps, j’ai fait partie d’un forum chrétien composé de ‘toutes les sortes de chrétiens’ de beaucoup de pasteurs, et j’ai appris, appris en quelques semaines, ce que je n’avais pas appris en plusieurs années d’assemblée … mais en lisant la Bible, j’ai appris, appris encore bien plus qu’en lisant ‘des commentaires’ sur la Bible, ou en écoutant des messages qui ne comportent souvent qu’un ou deux versets mais beaucoup de commentaires. Mais ce forum m’avait donné quelques clès comme voir plusieurs versions, ouvrir une strong, etc.

    Soudain, j’ai découvert que nous sommes beaucoup à avoir été ‘stoppé net’ et à avoir été conduit ‘dans le secret de notre chambre’ . Je n’ai toujours pas lu Violat, car je ne souhaite pas suivre Violat mais Jésus.

    Soyez toutes bénie ! :)
    (Mes enfants viennent d’arriver, heureusement pour vous, comme cela je termine :) )

  23. Flo dit :

    Chère Sourire,
    merci pour cette tranche de vie que tu nous livres pour pouvoir apprendre à mieux te connaître, voir quelles sont tes aspirations… Elles sont très claires, être toujours plus guidée main dans la main par le Seigneur lui-même, alléluia! Je crois que c’est notre point commun à toutes ici, mais je ne peux parler au nom des autres.

    Je les invite d’ailleurs à venir s’exprimer librement comme tu l’as fais, cette page est là pour cela. Mais que chacune fasse selon son coeur et surtout selon la confirmation reçue à travers la Parole et le Saint-Esprit.

    Pour ma part, je n’ai pas grandi dans le milieu religieux, quel qu’il soit. J’en ai plutôt été volontairement écartée par mon père. Je me retrouve dans ton parcours, car j’ai du quitter l’ADD dans laquelle j’ai fais mes premiers de foi à ma conversion, j’en ai été bannie à cause de mon attitude trop directe quant-à ma soif de vérité. Ainsi, je me suis retrouvée inspirée à rechercher des chrétiens vivant par la foi, et non par la religiosité, et suis allée de blogs en forums qui m’ont parfois édifiés, mais plus souvent amenée à me disperser.

    Finalement, après avoir ouvert mon premier blog et découvert au travers d’un commentaire celui d’Henri Viaud-Murat, je me suis contentée de continuer à nourrir les miens pour lesquels j’avais reçu un appel très clair de Dieu, ainsi qu’à me consacrer pour l’édification mutuelle à celui de HVM dans lequel je reconnaissais la vie de l’Esprit à laquelle j’aspire tant.

    Je continue à me tenir au courant par soucis de fidélité de ce qui se partage chez Henri, mais je ne me sens plus obligée de devoir y venir pour m’abreuver comme si tout mon perfectionnement en Christ en dépendait absolument, comme ce fut le cas au début. Je sais que c’est aussi un piège d’idolâtrie dans lequel il est facile de tomber, j’ai été avertie à ce propos par le Saint-Esprit. Je suis convaincue que Dieu nous donne des « supports » utiles pour notre perfectionnement, mais même les personnes les mieux éclairées pour nous aider comme je crois que c’est le cas d’Henri, ont aussi besoin de voir nos progrès, même s’il ne se permettrait jamais de nous le demander directement. Cela par exemple, en nous voyant nous détacher peu à peu de lui pour mieux nous attacher à Jésus, ce qui serait une plus belle récompense pour témoignage de l’efficacité de son travail. Je me suis aperçue par exemple, que sous prétexte d’avoir une légitimité de suivi de son blog, je postais parfois des choses qui n’apportaient rien de plus dans l’intérêt commun et le faisant, je lui donnais un travail supplémentaire de modération qui n’était pas utile. Par respect pour lui, j’ai compris que c’était de notre devoir d’apprendre à ne pas envahir son blog, sous prétexte qu’on y participe pleinement, car ce monsieur met son coeur et sa science au service de Dieu et donc des biens aimés, mais son but n’est pas de voir une grande fréquentation de SON blog, mais de nous aider à apprendre à nous rapprocher toujours plus près de Dieu. Ce n’est pas en nous précipitant à vouloir absolument lire et répondre aux commentaires que nous parviendrons à nous libérer de la déformation légaliste dont nous avons tous et toutes été plus ou moins imprégnés un jour, de ce qu’est le véritable enseignement de Dieu.

    Quand je ne parviens pas à mettre la Parole Vivante de Dieu en pratique dans ma vie, car je suis dans le tumulte des ténèbres qui grandissent autour de nous comme beaucoup de mes semblables, je compte sur LUI et ma communion fraternelle sincère avec les quelques biens aimés qu’IL m’a donné de rencontrer pour être soutenue spirituellement. Je sais que Sa Grâce me suffit et si je viens à en douter, c’est qu’il est temps pour moi de revenir à une communion plus intime avec Mon Dieu pour recevoir vraiment de LUI les directions à prendre. Dieu nous parle et nous conduit tantôt d’une manière, tantôt de l’autre, si nous recherchons trop à vouloir nous identifier aux autres, nous risquons de passer à côté de ce qu’Il veut faire en nous et avec nous, c’est ce que je crois.

    A bientôt pour un prochain partage… Bonne suite à toi et à toutes les autres Soeurs, je vous aime en Jésus, Flo.

  24. vivi amie d'israel dit :

    je suis très contente de découvrir cette initiative qui pourra nous exhorter, nous édifier, nous enseigner, nous informer, nous consoler et prier dans l’amour et la paix du Seigneur! Et apprendre à nous connaitre! cela me réjouis! à très bientôt vivi amie d’israel

  25. JosianeT dit :

    Bonjour à toutes,
    Je vous remercie pour vos témoignages que je reçois comme un beau cadeau de votre part et comme une grâce donnée par notre Père.
    Je suis née dans une famille de religion catholique et j’ai tout naturellement suivie mes parents en allant à l’église catholique. Ma relation à Dieu depuis l’enfance jusqu’à il y a deux ans,  » se limitait » aux temps de présence à l’église, soit pour participer à la messe, soit pour participer aux séances de prières animées par le Renouveau Charismatique. Je garde un souvenir agréable de ces séances avec le renouveau charismatique, la louange, l’adoration m’ont toujours particulièrement touchée.
    Je suis mariée à un catholique pratiquant et nous avons l’immense bonheur d’avoir des enfants.
    Le Seigneur il y a quelques années, a mis sur ma route, un couple ami totalement consacré à Lui, un couple chrétien qui a eu la grâce de sortir du milieu de la religiosité pour entrer dans la lumière de la foi en Jésus et en son Père. Ce couple m’a à plusieurs reprises, parlé de Dieu sous un angle totalement inconnu de moi, et m’a remis différents enseignements, brochures, enseignements audio/vidéo. J’ai en cachette de mon époux, et de ma famille, commencé à lire et à écouter tout ce que ce couple ami m’avait remis. Petit à petit, mes yeux se sont ouverts, et mes oreilles aussi. Par la suite, j’ai eu un témoignage d’une amie qui avait eu la joie immense de vivre un moment fort et béni avec le Seigneur. C’est à partir de son témoignage que ma vie spirituelle a pris un tournant décisif et « salutaire »! Je me suis baptisée par immersion d’eau et à l’annonce de ce baptême, mon entourage immédiat a vivement réagi et n’a pas du tout compris ma démarche. Cette période a été très douloureuse pour moi. Avec le recul, je trouve que cette épreuve m’a rendue plus forte, ma foi en est sortie grandie.
    Il y a quelques mois, j’ai perdu mon emploi suite à un désaccord avec ma hiérarchie. J’ai très mal vécu cette situation pendant quelques mois et j’ai crié à Dieu afin qu’Il m’aide à l’accepter, qu’Il m’aide à bénir ceux et celles qui avaient pris cette décision qui me faisait tant souffrir. Le Seigneur, dans son Amour infini a répondu à ma prière et a enlevé ce poids que j’avais sur le coeur. Aujourd’hui, je suis toujours à la recherche d’un emploi, je suis dans une grande sérénité et une totale confiance envers mon Dieu. Je suis convaincue de ce que je trouverai un emploi formidable, lorsque le moment sera venu pour Dieu de me l’accorder.
    Aujourd’hui, je savoure ce moment de pause professionnelle et mets ce temps à profit pour les choses célestes et pour ma famille (mes enfants et mon mari). Le temps ne m’a jamais paru passer si vite… mes journées sont bien remplies et s’articulent autour du Père et de la gestion de la vie de ma famille. Je lis beaucoup la bible, je ma dévore et chaque fois que je la lis, j’ai toujours plus faim et soif de la Parole, c’est formidable. Je prie aussi tous les jours avec mes enfants, mon mari participe aussi mais ne dit mot pour le moment pendant la prière, mais est très demandeur de ces moments où nous nous retrouvons tous ensemble, devant notre Père pour lui rendre grâce, le louer, le prier, etc.
    Le Seigneur m’a permis de connaître des soeurs et des frères en Christ qui sont à différents endroits dans le monde, avec lesquelles je partage beaucoup. Je rends grâce à Dieu pour cette famille céleste qu’il m’a donnée. Je me sens tellement proche de cette famille, nous nous exhortons les uns les autres.
    En plus, j’ai découvert l’existence de frères et soeurs, au travers du blog de HVM et sur ce blog, j’ai lu plusieurs commentaires de la soeur Flo qui m’ont remplie de paix, de joie et j’ai voulu la suivre de plus près en venant sur son blog.
    Voilà à peu près ce que je souhaitais vous dire.
    Bon week-end à chacune et à chacun. Que Dieu vous bénisse! JosianeT

  26. Flo dit :

    Chère JosianeT,
    merci pour ton témoignage. Je trouve merveilleux que tu puisses partager avec toute ta famille, même si c’est différemment pour le moment en rapport à la révélation de foi de ton mari, par rapport à la tienne. Dieu fait toutes choses merveilleusement bien mais en SON Temps, qui n’est pas forcément le même que la vision que nous en avons. Tu m’inspires à te partager une bribe du mien, car je me retrouve dans une tranche de vie en rapport à cette disponibilité spirituelle que la cession d’activité professionnelle procure. J’ai passé quelques années pour des raisons que je ne peux exposer ici, sans travailler. Pour résumer : une partie obligatoire = longue maladie, un court temps de chômage qui a suivi jusqu’à la décision inspirée par mon époux de ne pas rechercher de travail et donc de supprimer mes droits pour assumer ce choix, restant à la seule charge de mon époux. Je me suis convertie entre temps et nous avons eu deux garçons ensemble que j’ai pu élever, contrairement à ma fille que j’ai assumée seule jusqu’à ce que je le rencontre. Depuis l’an passé j’ai repris une activité professionnelle car il semblait être venu le temps pour moi, afin d’apporter de l’eau au moulin du foyer, que je retravaille. Cette décision a été prise également en rapport à une grande détresse ressentie d’avoir tout donner de moi pour ma belle-soeur handicapée et mes enfants que j’ai eu très rapprochés. Je me suis totalement oubliée pour servir mon foyer et tous ceux que Dieu m’a mis à coeur de pouvoir aider au travers de ma disponibilité, sur mes blogs également, et ce fut merveilleux tant que c’était LUI qui était aux commandes. Mais en accumulant les missions, car j’ai toujours pensé qu’on peut toujours faire « 1 km de plus », je suis tombée dans l’épuisement, n’ayant de mon côté que très peu de soutien ni familial, ni spirituel. Depuis que je travaille, ma soif et ma faim se sont affaiblies et je ressens un grand besoin de me « couper » du monde pour retrouver mon zèle qui semble être parti, bien que je sois toujours une amoureuse de Jésus invétérée et que j’aime mes semblables de tout mon coeur, que je les connaisse physiquement ou pas. Alors pour moi, le fait de ne pas travailler est une grâce pour la vie spirituelle d’une femme, et je suis en train de me remettre en question, devant le trône de la grâce du Père, pour savoir si je dois persévérer dans cette voie ou revenir à ma situation précédente pour me consacrer à nouveau comme je pense que je devrais le faire aux besoins du Royaume qui sont le tout pour nous.
    Grâce à ton témoignage je te connais un peu mieux à présent, j’espère que le mien te permettras également de mieux me connaître, car le support virtuel nous permet de grandes choses, de rencontrer de part le monde des multitudes, mais il est aussi un outil qui incite à la distance bien plus qu’au rapprochement. Je crois que c’est à nous de décider de vouloir nous rapprocher ou pas par l’Esprit, et je suis certaine que nous pouvons le faire même au travers du virtuel, pourvu que nous n’en restions pas là. La suite nous le dira!
    Bonne suite dans ta vie, sois bénie toi et les tiens, Flo

  27. JosianeT dit :

    Chère soeur Flo,
    je te remercie pour cette tranche de vie que tu as bien voulu partager avec moi, avec nous. Je suis si épanouie dans cette pause professionnelle car elle a contribué à me faire grandir dans ma vie spirituelle. Quand je suis appelée pour des entretiens en vue d’une éventuelle embauche, je me dis : ce n’est déjà pas la fin de cet échange si profond, si nourri avec le Père…Alors, je le prie en lui disant Seigneur : je ne veux qu’une chose c’est faire Ta volonté. Si le temps est venu pour Toi de me faire retourner au monde professionnel, je le ferai mais je t’en prie mets sur mon lieu professionnel au moins une personne avec laquelle je pourrai parler de Toi; je ne peux après des moments aussi riches et aussi forts passés avec Toi, passer à un rythme spirituel moins intense.
    Ton témoignage me permet en effet d’un peu mieux te connaître et je souhaite que le rapprochement en Esprit s’opère. De mon côté je pense qu’il a déjà commencé… je développerai ce point une prochaine fois.
    Douce nuit à toutes, restons bien dans le creux des bras de notre Seigneur, sans oublier ceux de nos conjoints :)

  28. Flo dit :

    Amen JosianeT! Sois bénie en cette journée, qu’elle te soit douce et remplie de la fraîcheur qu’est la source d’eau-vive qui nous vient du Saint-Esprit.

  29. Flo dit :

    Chères Soeurs biens aimées du Seigneur, je vous salue!

    Comme vous avez pu le constater, ou prendre connaissance des motifs qui ont inspirés mon choix, quelques modifications ont été apportées sur l’article de référence de cette page.

    Grâce aux échanges que j’ai eu en privé avec la plupart d’entre vous, de très bonnes choses sont ressorties pour la suite à donner à ce mouvement que nous mettons en place communément.
    J’ai proposé et … vous avez disposé.

    Nous commençons à créer ici, en nous servant de ce blog que je mets simplement à disposition à travers cette page, un groupe de Soeurs qui aspirent au partage, à la communion fraternelle, à l’édification mutuelle et à tout ce qui peut nous être utile à toutes dans notre perfectionnement en Christ. Ceci afin de pouvoir tisser des liens entre nous qui nous permettrons par la suite, de dépasser le mur glacial du virtuel et de nous fortifier au contact les unes des autres. Beaucoup sont isolées physiquement et spirituellement, et c’est ce qui a été le moteur de cette initiative pour apporter de l’eau à ce moulin.

    Le but est ensuite d’exporter ce projet devenu commun, vers un support virtuel qui sera bien plus interactif, par la mise en place d’un forum. Mais il faut que nous nous donnions le temps, les unes, les autres, de mettre tout ceci en place sous la conduite du Saint-Esprit (et pas la mienne par exemple, je précise cela en rapport à certains points qui ont besoin d’être éclaircis d’après ce que j’ai constaté en privé).

    Je me positionne simplement comme médiateur entre les parties, je suis participante à temps plein en tant que modératrice de ce blog pour des raisons pratiques, d’outils tout simplement. J’ai besoin de vos partages pour ma propre édification spirituelle, bien évidemment.

    Il me semble nécessaire de vous partager notre vision commune, celle que nous avons eu avec un petit noyau de Soeurs, à qui j’ai soumis ce projet commun selon l’inspiration que j’avais reçue, et qui ont décidées d’y adhérer spirituellement. Il ne s’agit pas d’instaurer un nouveau mouvement institutionnel d’aucune sorte, je reviendrais sur ce point plusieurs fois si nécessaire, qui est de pouvoir, grâce à l’unité que nous allons créer ensemble, au travers de nos échanges réguliers, nous édifier mutuellement dans tous les domaines de la vie courante qu’une femme chrétienne peut être amenée à vivre dans son foyer et dans le Corps de Christ.

    J’insiste sur le fait que nous avons toutes reçues des talents respectifs, certaines en ont de multiples et variés, d’autres en ont un visible ou invisible à l’oeil, mais bel et bien réel dans la foi, et ce sont ces différences qui font notre richesse commune dans ce Corps qui est le nôtre. Que nous en ayons un ou plusieurs ne fait pas de nous des plus grandes ou plus petites Soeurs! Je suis convaincue qu’il y a un besoin urgent de dépasser ces « impressions », « sentiments » pour que nous puissions avancer dans le bon sens toutes ensemble.

    Il ressort souvent au travers de nos échanges publics ou privés certaines habitudes issues du légalisme religieux dont il est nécessaire d’apprendre à nous détacher, chacune autant que nous sommes, et pour nos raisons respectives! Mais c’est ENSEMBLE que nous y parviendrons le mieux, j’en suis convaincue! Cela ne se fera pas en un jour.
    Mais à chaque jour suffit sa peine… Faut-il encore accepter de « peiner » le temps nécessaire. Il ne faut surtout pas nous inquiéter si tout ne se met pas en place du jour au lendemain aussi facilement qu’on aimerait, ce serait insensé de le croire. On ne bâtit pas des ponts avec du vent ou des humeurs, mais avec des matériaux solides, éprouvés et testés pour qu’ils résistent aux intempéries et aux feux de joies!

    Un constat qui revient souvent par exemple, c’est que lorsqu’une personne est en charge d’un blog comme c’est mon cas, elle est caricaturée et placée dans une sorte de case, comme si elle différait de l’ensemble des membres du Corps, c’est faux! C’est un membre de celui-ci aussi utile, ni plus ni moins, que n’importe lequel autre dans le Corps de Christ!

    Dans le Seigneur il n’y a pas de grands ou de petits, mais une multitude de dons et de talents dispensés par le Saint-Esprit à chacun comme Il l’a voulu, dans l’intérêt commun.
    C’est ce que j’ai vraiment à coeur que nous apprenions à vivre naturellement dans nos échanges, les unes, les autres, car je vois trop de confusions dans les esprits et beaucoup trop d’offenses qui sont vécues par certaines là où il ne devrait pas y en avoir. Ce sont des aspirations de la chair que nous devons apprendre à crucifier une bonne fois pour toutes pour aspirer à la charité de Dieu et la liberté que nous avons reçues en LUI, sinon nous continuerons à nous mettre nous-mêmes sous le joug de l’esclavage par une forme de religiosité qui n’édifie pas!

    Personne ne peut se glorifier de ce qu’il ou elle a reçu, car nul n’est parfait, nous avons tous péché et avons été sauvés par grâce! Nous n’avons rien mérité de ce que nous avons, nous ne devons jamais l’oublier pour nous garder dans l’humilité. Mais nous avons aussi une responsabilité envers Dieu de ce que nous faisons de ce que nous avons reçu. Il n’est pas sain par exemple d’avoir envie des autres. Si nous regardons à l’autre plutôt que de nous concentrer sur ce que Dieu nous a donné individuellement, nous risquerions d’en diminuer la puissance et son efficacité, car même si on ne le sait pas encore ou qu’on a pas encore confiance en cette vérité par manque de foi, on a forcément quelque chose d’utile pour servir Son Royaume et Sa Justice, vu que nous sommes tous et toutes les pierres vivantes de l’édifice de Dieu!

    J’espère que vous êtes d’accord avec moi sur ce point, car il est essentiel qu’il soit une vision commune à toutes pour établir les bonnes bases de notre relation fraternelle, à mon sens.

    Pour finir, voici ce qu’une Soeur m’a partagé car elle a compris le sens de ma démarche initiale et veut y apporter sa contribution :

    « Je suis prête, personnellement, à laisser tomber mon blog pour n’avoir qu’une seule mission sur le net, celle de ce nouveau lieu d’échange, que nous co-administrerions en partenariat avec d’autres Soeurs. »

    Quand le forum sera créé, il y aura plusieurs Soeurs qui se chargeront de l’administrer, et non une seule personne comme c’est le cas sur les blogs. Ceux-ci ont un caractère personnel, alors qu’un forum est mieux adapté aux échanges et aux rencontres, donc à la diversité. Cette page A140 est un support virtuel qui sert de démarrage, car c’est en éprouvant sa fréquentation et les fruits qu’elle porteront, que nous pourrons mieux discerner les unes, les autres, ce que nous serons à même de pouvoir apporter dans ce forum par la suite.
    Il faut tenir compte de l’appel que Dieu met sur notre coeur en premier lieu et en recevoir une pleine conviction, mais nous devons prendre encore d’autres paramètres au sujet de nos disponibilités spirituelles et personnelles. Cela passe par un temps nécessaire d’adaptation, de mise en route, de recul aussi, qui se fait par ici.

    Nous sommes tous et toutes en « chantier », nous devons prendre le temps de construire les fondations de notre édifice pour la Gloire de Dieu si nous aspirons à le voir tenir debout. Ne précipitons rien, apprenons à communiquer librement, même si le discernement nous conduit à le faire d’avantage en privé que publiquement dans un premier temps, car certains réglages sont parfois nécessaires avant de mettre en moteur en route. C’est en apprenant à communiquer que nous allons vraiment apprendre à nous connaître, et à tenir compte des sensibilités des unes et des autres. Mais si nous gardons jalousement pour nous ce qui « coince » quand cela arrive, parce que ça arrive et ça arrivera, vu que nous sommes en marche, alors nous ruminerons et laisserons l’ennemi nous mentir et peut-être même partager nos mensonges par rapportage plutôt que de mettre à plat les choses dans l’intérêt commun. L’autre pourrait aussi en être édifié qui sait ? Ce que nul et certainement pas Dieu ne doit nous empêcher de faire selon : Matthieu 18.15, Luc 17.3, mais que nous avons tant de mal à mettre en pratique!

    Apprenons, grandissons et tout ceci ne peut se faire que dans l’Amour insondable de Dieu qui ne se voit pas à l’oeil de la même façon que celui du monde, alors ne soyons pas surprises quand les choses n’apparaissent au premier coup d’oeil, mais apprenons à éprouver les esprits et la fidélité de nos semblables dans les petites comme les plus grandes choses, et notre victoire sera plus grande encore, alléluia!

    Je vous aime en Jésus, vous souhaite une excellente journée, semaine et vie entière, chères Soeurs bien aimées du Seigneur!
    Flo

  30. milliearuna dit :

    Bonjour,
    Chère Flo, je me réjouis de la tournure que prend ce fil.
    Je prends donc la plume pour éclairer mes soeurs sur qui je suis :

    J’ai 65 ans, mariée depuis 1972, nous avons deux filles, et trois petits-enfants. J’ai encore ma maman (de 9O ans). Donc mes diverses fonctions familiales sur cette terre sont : fille, cousine, épouse, belle-soeur, mère, belle-mère, grand-mère, tante.
    J’ai rencontré le Seigneur en 1994, en même temps que mon mari. Nous avons un appel en couple, tel celui de Priscille et Aquilas dans le nouveau testament. Nous sommes sortis des bâtiments d’église évangélique depuis 2005.
    Nous vivons depuis notre foi en couple, en famille (nous co-habitons sur le même terrain avec une de nos filles et son foyer, chacun chez soi).
    J’ai gardé des amitiés fraternelles initiées dans les différentes églises évangéliques où nous sommes allés. Certaines mêmes font partie de notre cercle.

    Je vous salue très fraternellement toutes et vous bénis.
    Aline (pseudo milliearuna)

  31. Flo dit :

    Chère Aline,
    merci pour ton témoignage et ta présentation. Je me réjouis également de constater de jour en jour l’intérêt que portent les biens aimées à ce fil, qu’elles commentent directement dessus, ou par des questionnements qui nécessitent un dialogue privé dans un premier temps. Nos Soeurs sont en marche et nous avons toutes à coeur d’aller dans le même sens, chacune à notre façon, mais ensemble, et je trouve que c’est une grâce merveilleuse que Dieu nous accorde!
    Toutes ces années où nous n’avons échangé que par bribes de ci, de là, nous ont donné à toutes une faim et une soif de communion fraternelle digne de celle que nous pouvons vivre avec les gens que nous côtoyons à proximité. Il s’avère que peu sont entourées spirituellement et celles qui le sont, ont bien du mal à ressortir édifiées des partages qu’elles ont. L’apostasie frappe un grand coup, et la meilleure rétorque à mon sens, c’est l’Amour véritable aussi difficile soit-il parfois à vivre, avec ses hauts et ses bas!
    Je t’aime en Jésus bien aimée, je suis très heureuse de ta démarche qui me fortifie dans cet Amour insondable qui nous vient du Très Haut. Nous ne nous sommes jamais encore rencontrées, mais depuis tant d’années, nous savons que nous nous connaissons bien mieux que ce qu’il pourrait paraître dans ce monde virtuel où certains se cachent derrière leurs ordinateurs pour donner une image toujours meilleure d’eux, sans jamais oser franchir le pas d’aller plus loin vers l’autre, de ne surtout pas lui révéler son péché quand celui-ci vient s’incruster dans la vie d’untel, bref, souvent une belle hypocrisie dont beaucoup en ont assez!
    Ces faux ponts ont endurcis le coeur même des plus aimantes et des plus disponibles dans le Seigneur, au point que les Brebis même affermies, finissent par revenir à la mamelle pour boire le lait spirituel qui les nourrissaient confortablement avant, de peur de ne trouver d’herbe verte dans de nouveaux pâturages! Mais notre Berger veille, et IL ne laisse aucune sur le côté! Si l’une sort du troupeau, il va laisser les autres paître en paix pour la chercher, la retrouver, panser ses blessures et la ramener dans la bergerie. Il mettra son bâton et sa houlette à son service pour la garder des attaques des autres qui ont des comportements parfois agressifs au sein d’un troupeau. Il laissera se rapprocher d’elle celles qui sont plus sages, car leurs contacts lui sera bénéfique et aux autres aussi par conséquent, une fois sa paix rendue et son pas assuré pour continuer à transumer!
    Que Dieu est bon! Il est Notre Papa et Il nous aime tant! Quelle tristesse quand nous n’arrivons pas à saisir l’ampleur de Son Amour pour nous, car nous risquons de revenir à ce que nous avions vomi en nous laissant gagner par le découragement. Que de temps, d’énergie, de bénédictions perdus alors! Merci Père de nous relever chaque fois que nous confessons nos fautes et que nous trouvons la sécurité à l’abri sous tes ailes en attendant de nous voir totalement rétabli(es) pour la Gloire de Ton NOM!
    A bientôt Aline, que Dieu te garde toi et les tiens biens cachés en Jésus, Flo

  32. Flo dit :

    Chères Soeurs et Frères bien aimé(e)s du Seigneur, je vous salue!
    Je reviens de mon séjour en Alsace où j’ai pu retrouver certains biens aimés qui m’ont fait l’hospitalité durant ce séjour, d’autres que j’ai rencontré pour la première fois physiquement alors que nous nous connaissions depuis de longues années via le blog d’Henri ou les miens, d’autres que j’ai découvert pour la première fois alors qu’elles me connaissaient de leur côté de par mes posts virtuels… Quelle grâce merveilleuse que Dieu m’a faite au travers de tous ces partages, qu’Il soit béni Notre Bien Aimé!
    Le culte de dimanche que nous avons partagé avec certains à la maison Tabor fut béni. J’ai reçu des confirmations de la part du Saint-Esprit au sujet des enseignements d’Henri depuis que nous les connaissons, et que nous essayons de les mettre en pratique. De le retrouver fut aussi une très grande joie!
    J’ai été tout particulièrement touchée par ma rencontre avec Claude une dame venue là, inspirée par le Saint-Esprit alors qu’elle ne connaissait ni Henri, ni les Frères et Soeurs présents à la pension… Une dame qui a attendu 10 ans pour faire le pas d’aller vers ce lieu dont elle n’avait pour indice que le nom qui résonnait en elle et qui a semble-t-il, a trouvé un grand réconfort au travers de l’enseignement mais aussi des rencontres qu’elle a faite. Je suis persuadée que Dieu a guidé tout ceci et tout particulièrement une de nos Soeurs bien aimée à venir ce jour-là tout particulièrement pour elle, car je sais combien elle va pouvoir en étant dans la même région, lui apporter tout le soutien dont elle a besoin, notamment pour les délivrances que Dieu veut lui donner à travers elle, j’en suis convaincue!
    Ma rencontre avec mes trois Soeurs africaines fut un élan d’Amour et de Joie qui a ravivé mon coeur de mille couleurs! Je vous béni toutes les trois et vous remercie pour votre affection fraternelle qui m’a émue au plus profond de mon coeur! Dieu soit béni aussi pour cela, car recevoir autant d’amour pour la misérable Brebis que je suis est un véritablement encouragement de la part du Seigneur a persévérer dans cette voie qui est la mienne de vouloir toujours et encore plus construire des ponts entre nous!
    Je suis si heureuse d’avoir fait la connaissance d’un couple de biens aimés également, avec qui nous avons fait quelques pas de digestion guidés sous l’inspiration du Saint-Esprit! Vos témoignages m’ont édifié, je ne cite pas vos prénoms pour respecter vos pseudos utilisés dans vos posts à chacun d’entre vous tous, mais vous vous reconnaitrez les uns, les autres en lisant.
    Recevez encore toutes et tous toute la reconnaissance de mon coeur pour tout ce que nos rencontres m’ont apportées d’édifiant, de fortifiant en Jésus! J’espère que vous avez eu autant de joie que moi au travers de nos partages, Dieu nous aime tant, Il nous en témoigne de tant de façons, quelle grâce infinie!
    Pendant ce périple de plusieurs jours, j’ai visité l’Alsace, plus particulièrement Strasbourg, Mulhouse et Munster, quelle jolie région! Que de belles âmes y trouvent-ont!
    Merci Seigneur d’avoir tout guidé du début à la fin de ce séjour! Merci pour toutes les graines semées qui vont croître de part et d’autres et donner les meilleurs fruits dont tu disposes pour nous tous dans l’édification commune!
    Ce temps de repos spirituel m’a permis de recevoir des délivrances également et de me conforter dans la suite à donner à ce fil par la création du forum dont je vous avez parlé dès le départ. Je sais que ce ne sera pas immédiatement, car j’ai des responsabilités familiales et professionnelles à assumer en priorité, mais Il disposera les temps proches et favorables pour ce faire, c’est certain!
    Merci à vous toutes biens aimées du Seigneur pour votre affection fraternelle, à vous tous Frères biens aimés que j’ai vu là-bas également, pour vos vies consacrées, pour tout ce que vous êtes que vous soyez debout ou encore affaibli(e)s, vous êtes les Filles et les Fils du Très Haut, n’en doutez jamais! Ne perdez jamais de vue l’espérance que vous avez reçue en LUI à un si grand prix, car IL vous a racheté pour la vie éternelle, alléluia! Demeurez fermes, mais paisibles surtout, car c’est dans la paix, le partage et la confiance que nous obtenons toutes les victoires, gloire à Dieu du plus Haut des cieux!
    Flo

  33. Soeur d'Alsace (1) dit :

    Amen Flo.
    J’espère que ton retour s’est bien passé, le week-end fut si béni en effet. Quelle joie de tous se rencontrer, ou se retrouver. L’enseignement d’Henri dimanche matin nous a exhortés à ne pas attendre de confirmations, pour mémoire. D. le Père est notre confiance, Toute notre Confiance. Amen, ta Soeur qui t’aime.

  34. Flo dit :

    Amen Soeur d’Alsace!
    Les confirmations de la part du Saint-Esprit quant-aux directions données dans nos vies sont nécessaires au vu de ce que la Parole vivante nous enseigne. Ceci afin de recevoir une pleine conviction dans nos coeurs de ce que l’on croit avoir entendu (compris) afin de pouvoir mettre ensuite en pratique dans nos vies leurs aspects sous les différentes formes qu’elles doivent prendre. Mais ce qui est certain, c’est que notre confiance c’est LUI qui l’est, car IL est le Véritable et le Juste! Il ne laissera rien ni personne nous ravir de SA main et c’est en LUI que nous devons placer toute notre confiance pour toutes choses que nous avons d’abord saisies par la foi, elles deviennent visibles ensuite dans nos vies, à plus ou moins long terme, pourvu que nous restions accrochés à LUI, amen! C’est aussi encore et toujours LUI qui se sert des membres qui veulent bien se rendre utiles dans Son Corps pour le servir dans les différents domaines qu’IL peut exploiter au travers de tous, selon les différents talents qu’ils ont reçus individuellement, à LUI SEUL toute la Gloire! Mais combien il est bon de pouvoir nous encourager, nous exhorter, et nous consoler les uns, les autres au travers de ce qu’Il nous donne en partage, alléluia! Sois bénie!
    Je t’aime aussi chère Soeur! Merci mon Dieu pour tout ce que TU fais pour nous et à travers nous, à chacun de nos pas! Flo

  35. Soeur d'Alsace (1) dit :

    (Je précise que je suis la Soeur Virginie, d’Alsace).
    Ma Soeur, je comprends bien ce que tu veux dire. Pour ma part, j’y ai très peu recours. Pour mieux le dire, je fonctionne plutôt en sens inverse : j’ai une confiance spontanée en ce que j’ai entendu ou perçu intérieurement, sur la base des promesses qui sont attachées à la consécration. Toutefois, si une poussière de doute demeure (cela arrive encore [heureusement]) je demande au Père de fermer les portes. J’ai alors pleinement confiance en ce qui se passera. Quoi que ce soit, ce sera pour progresser. AMEN ! AMEN ! Maranatha ! Dans tout l’amour de Christ, ta Soeur qui t’aime fort.

  36. Flo dit :

    Chère Virginie,
    Oui, tout n’est que grâce! Certains ont des vies paisibles, ils ont tout le loisir de méditer, de prendre le temps de peser le pour et le contre en toute sérénité. D’autres sont sans arrêt dans le tumulte et aspirent aux mêmes choses, mais doivent constamment tenir leur langue en bride et tout leur corps, car ils sont éprouvés par leur entourage proche en permanence et sont visibles aux yeux de tous ; pour eux les occasions de chute sont bien plus fréquentes que pour les premiers… Les membres de notre Corps ne sont pas tous positionnés de la même façon mais ils sont tous unis et utiles selon :

    (1 Corinthiens 12 de 12 à 20) « Car comme le corps n’est qu’un, et cependant il a plusieurs membres, mais tous les membres de ce corps, qui n’est qu’un, quoiqu’ils soient plusieurs, ne sont qu’un corps, il en est de même de Christ. Car nous avons tous été baptisés d’un même Esprit, pour être un même corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, nous avons tous, dis-je, été abreuvés d’un même Esprit. Car aussi le corps n’est pas un seul membre, mais plusieurs. Si le pied dit: parce que je ne suis pas la main, je ne suis point du corps; n’est-il pas pourtant du corps? Et si l’oreille dit: parce que je ne suis pas l’oeil, je ne suis point du corps; n’est-elle pas pourtant du corps? Si tout le corps est l’oeil, où sera l’ouïe? si tout est l’ouïe, où sera l’odorat? Mais maintenant Dieu a placé chaque membre dans le corps, comme il a voulu. Et si tous étaient un seul membre, où serait le corps? Mais maintenant il y a plusieurs membres, toutefois il n’y a qu’un seul corps. »

    Quand on est bien ancré en Christ, marchant dans la sanctification et la purification, les choses sont simples. On fait confiance à ce que nous comprenons parce que nous voyons et saisissons par la foi toutes les victoires, on se sait en « règle » devant Dieu, alors on avance sereinement. Quand on traverse certaines vallées et certains déserts spirituels, quand on a pris conscience qu’il y avait des domaines dans nos vies où le péché avait encore une puissance d’action que nous n’arrivons pas à annihiler par notre volonté propre, les remises en questions sont nécessaires et salutaires. Mais elles donnent l’occasion à l’ennemi de semer des graines de doutes qui prennent racine dans l’âme et agissent dans le coeur, sans qu’on puisse les voir venir à ce moment là, car on a besoin d’abord d’être réconfortés, fortifiés, relevés et renouvelés dans notre intelligence et cela passe par l’action commune. C’est aussi pour cela que nous devons prendre soin les uns des autres, certains de nos semblables sont bien plus éprouvés dans leurs vies que d’autres, et si nous essayons d’enlever la paille de leur oeil quand ils n’ont finalement besoin que de soutien et d’amour, notre poutre devient un péché bien plus terrible encore que le leur! Il faut prendre en considération tous les paramètres pour pouvoir comprendre l’utilité d’un autre membre de notre Corps en Christ Jésus qui ne fonctionne pas du tout de la même façon, vu qu’il n’a pas les mêmes fonctions, mais qui est non seulement tout autant utile, mais peut-être s’il est plus exposé, devons-nous en prendre encore plus soin pour lui épargner certaines souffrances que nous n’avons pas à endurer selon la position plus confortable que nous avons par exemple.

    (1 Corinthiens 21 à 25)  » Mais maintenant il y a plusieurs membres, toutefois il n’y a qu’un seul corps. Et l’oeil ne peut pas dire à la main: je n’ai que faire de toi; ni aussi la tête aux pieds: je n’ai que faire de vous. Et qui plus est, les membres du corps qui semblent être les plus faibles, sont beaucoup plus nécessaires. Et ceux que nous estimons être les moins honorables au corps, nous les ornons avec plus de soin, et les parties qui sont en nous les moins belles à voir, sont les plus parées. Car les parties qui sont belles en nous, n’en ont pas besoin; mais Dieu a apporté ce tempérament dans notre corps, qu’il a donné plus d’honneur à ce qui en manquait; Afin qu’il n’y ait point de division dans le corps, mais que les membres aient un soin mutuel les uns des autres. »

    Ce qui parait facile à mettre en pratique pour les uns, ne l’ai pas forcément pour les autres selon leur positionnement dans le Corps. L’oeuvre de purification et de sanctification qui en découle sera également plus rapide pour les premiers que pour les seconds. Dieu est-Il injuste ? Non! Il a placé les membres comme IL a voulu, mais pour que TOUS prennent conscience de l’importance des autres, afin de ne pas se glorifier eux-mêmes! Quand on ne comprend pas les difficultés des uns à mettre certaines choses en pratique dans leurs vies, c’est peut-être que nous ne sommes tout simplement pas confrontés aux mêmes épreuves. Lorsqu’un membre a besoin d’être entouré de plus d’honneur, quelqu’un d’autre se charge de fermer la porte derrière lui, car il ne pourrait même pas penser à demander à Dieu de le faire pour lui. Alors que lorsqu’un membre a moins besoin d’être entouré, il sait ouvrir et fermer les portes tout seul, tant qu’il reste honorable. Si demain il est moins bien « placé » dans le Corps, cela lui sera fort utile à son tour qu’un autre pense à refermer la porte derrière lui, et ainsi de suite!

    Quand on doit être purifiés et sanctifiés après la prise de connaissance d’un péché et d’une sincère repentance pour en être pardonné, on passe par le creuset, par le feu! C’est l’action de ce feu brûlant qui va tout nettoyer!
    Cela doit être éprouvé jusqu’au plus profond de soi pour que les fruits portent. La parole vivante confirmée au travers d’un ministère d’enseignement est d’une grande efficacité dans ce sens, car nous avons un Dieu d’ordre qui place les uns dans une position d’autorité, afin que les autres le soient dans une position de soumission.
    Ainsi, IL s’assure de pouvoir parler à travers la bouche des premiers, et d’avoir toute l’attention de la part des autres pour agir. Dieu veut être sûr que nous avons bien compris ce qu’Il attend de nous dans Son Plan parfait pour nos vies, alors Il nous parle toujours deux fois différemment autour du même sujet. Il est vivant, alléluia! Il nous parle, tantôt d’une manière, tantôt d’une autre, car IL connait nos épreuves et ce à quoi nos membres sont soumis avec plus ou moins de violence.

    Je suis convaincue qu’il y a une grande différence entre la responsabilité que les élus chargés d’un ministère ont reçu pour l’exercer, et celle des Brebis qui ont également une responsabilité de marche dans la purification et la sanctification, mais étant soumises à une autorité spirituelle chargée de les conduire dignement. Plus elles vont apprendre à se soumettre à la seule volonté de leur Berger, plus elles vont paître en paix. Mais si elles s’exposent trop près des clôtures, les loups pourront mieux s’en emparer, toutefois Dieu ira les chercher et les ramener et une fois revenues dans le troupeau, les anciennes plus sages, les aideront à rester au coeur de ce dernier car elles auront eu elles aussi peur d’être saisies par les loups pendant que le troupeau fut dispersé au moment de l’attaque. Les chiens sont des aides précieuses pour rassembler le troupeau et un bon Berger, veille toujours à avoir de bons chiens qui savent travailler avant de partir en transhumance!

    C’est biblique que de s’assurer de recevoir une pleine conviction dans son coeur selon les épreuves que nous traversons, c’est vraiment nécessaire pour ne pas être emportés à tout vent de doctrine et pour demeurer fermes dans les voies étroites, et justes.
    Quelle grâce merveilleuse qui nous prouve ainsi son regard omniprésent sur nos vies et Son Amour qui dépasse notre entendement! Notre confiance est en LUI, à travers LUI et par LUI. Ce qui veut dire que pour tous les semblabes, cela passe par l’attachement au Cep dont nous sommes les sarments, l’action que la sève qui en découle porte au coeur de nos membres et le fruit qui en est le produit servira à nourrir d’autres en mourant à lui-même afin que la graine qui meurt, portera de nouveaux fruits…
    Je t’aime aussi très fort Virginie, sois bénie et bien cachée en Jésus-Christ! Flo

  37. Soeur d'Alsace (1) dit :

    Oui, amen ma Soeur, j’acquiesce.
    Ce que tu écris est plein de sagesse. Sois bénie toi aussi ! Toutes et tous en Christ, AMEN !

  38. Flo dit :

    Chère Virginie,
    La sagesse et l’humilité sont de puissantes alliées pour nous garder sur ce chemin étroit. Plus nous allons les consulter et plus nous apprenons à rentrer et demeurer dans cette pleine confiance que Jésus nous a donnée :
    (Jean 14:27) Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix; je ne vous la donne point comme le monde la donne; que votre coeur ne soit point agité ni craintif.
    Cette paix qui dépasse notre intelligence est le résultat de cette pleine confiance en LUI quoique nous vivons, que nous soyons totalement debout ou plus ou moins courbés, à cause de la puissance de péché qui nous mène parfois la vie dure. C’est ainsi que nous participons aux souffrances de Christ et notre attitude de coeur à vouloir nous soumettre et obéir portera tôt ou plus tard, le bon fruit que la persévérance produit. Voilà pourquoi toute la parole de Dieu nous exhorte à ne pas regarder aux choses visibles, mais apprendre à éprouver les esprits pour connaître les intentions du coeur ; les nôtres et celles de nos semblables.
    C’est ainsi que nous produiront le meilleur fruit, et non pas parce qu’on va tergiverser sur ce que nous sommes « bien » ou « moins bien » placés dans le Corps au fur et à mesure que notre marche nous conduit à endurer les persécutions et tribulations salutaires à notre âme!
    Le corps charnel est nourri par la puissance de péché, l’âme est à l’écoute de ses propres convoitises et des émotions qu’elle engendre, mais l’Esprit est notre Pâque, puisqu’Il est régénéré en Jésus-Christ vivant en nous!
    C’est LUI qui enseigne à l’un comme à l’autre à se soumettre à la pleine volonté de Dieu. Au début le combat semble inéquitable, ils sont deux contre un! Mais ce UN c’est notre TOUT et c’est lui le vainqueur! Il nous suffit simplement de le croire et de lui faire confiance.
    Il brisera, arrachera, brûlera tout ce qui a besoin de l’être dans les deux autres parties de cet être tant qu’il le faudra, jusqu’à pouvoir l’investir totalement, et agir chaque fois plus puissamment dans cette unité qu’IL va lui-même créer en chacun de nous, quelle grâce!
    Quel mystère incompréhensible intellectuellement, et si simple à recevoir avec le coeur comme un enfant! Ayons confiance en Notre Papa, allons là où Il nous emmène que cela nous plaise ou pas, recevons peu à peu toutes les victoires que notre seule obéissance suffit à nous donner pour la Gloire de Son NOM! Notre vocation est bel et bien de devenir UN en Christ comme Christ est UN avec le Père, alors prenons toutes nos différences comme un terrain de jeu quand cela semble l’être, un chantier de construction quand nous recevons le matériel approprié pour bâtir, une aire de détente pour le repos qui est absolument indispensable pour prendre du recul et méditer en communion avec le Père sur tout ce dont nous avons déjà été nourris ; et continuons simplement à avancer avec foi, que nos vies soient visiblement bénies ou qu’elles semblent ne pas l’être! La victoire est de toutes façons au bout, tant que nos yeux restent fixés sur LUI, Alléluia! Gloire à Dieu! Je t’envoie tout mon Amour et mes meilleurs souvenirs, sois bénie dans toutes tes voies, à bientôt ma Soeur bien aimée du Seigneur! Flo

  39. Bernard et Nadine DHERBEY dit :

    Bonjour mes soeurs bien-aimées,
    Nous avons toutes un parcours de vie différent qui nous amène au même but. La richesse de celui-ci est qu’il est fondé sur le
    rocher de notre salut qui est en Jésus-Christ. Tout dépend de la fondation de notre maison et avec quels matériaux nous
    allons la construire ? Notre famille (de Dieu) est si cosmopolite avec ses différences culturelles, que nous pouvons beaucoup apprendre les unes des autres. Le St-Esprit de Dieu distribue les dons comme Il le veut et c’est merveilleux de voir cette harmonie !!!
    Restons unies dans l’amour de Notre Seigneur et Sauveur Jésus ! Nadine

  40. Flo dit :

    Bonjour Nadine,
    merci pour cette précieuse pensée inspirée qui fortifie! Je te béni, Flo

  41. Joy dit :

    Bonjour Flo,
    C’est super un espace pour les femmes basé sur la sagesse, l’humilité, la charité! Que nous puissions nous fortifier pour faire partie de ces femmes de bon sens de la Bible! Dommage, le temps me manque mais je viendrai de temps à autre! En Christ notre Seigneur. Joy

  42. Flo dit :

    Amen Joy!
    Je suis très heureuse de te revoir par ici! Nous avons toutes des vies qui nous accaparent de part et d’autre, je n’ai que peu de temps actuellement pour me poser également, alors quand je vois cette page qui prend vie, cela me réjouis et me donne envie d’en consacrer au moins un peu. Chaque fois que je vois un partage, un commentaire à modérer, c’est comme si je voyais une pierre nouvelle se poser pour construire cet édifice glorieux et cela me fortifie personnellement. Sois bénie pour ton désir de venir nous rejoindre selon la disponibilité que tu auras. Chacune le fait de la sorte d’ailleurs, il n’y ni consignes, ni contraintes, tout se fait et se fera dans la simplicité et la liberté de Christ, sois bénie, amitiés fraternelles, Flo

  43. Jorudati dit :

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ce blog, je suis contente qu’il y ait un blog du même type que celui d’Henri VM mais uniquement pour les femmes…
    J’ai découvert les enseignements d’Henri il y a environ 3 ans, j’en écoute régulièrement et ils me font beaucoup de bien.
    Je me sens un peu seule spirituellement, car mon mari n’a pas du tout la même vision des choses que moi, et nous allons à une église qui ne vit pas par l’Esprit – en ce moment ils font plein de rencontres dans le but d’améliorer les choses au sein de l’église, mais c’est fait d’une façon complètement charnelle (cette église rejette la pratique des dons de l’Esprit, le baptême de l’Esprit etc.).
    Bref. Je n’interviens pas aujourd’hui pour parler de ça, mais je voulais juste brosser un descriptif rapide de ma situation.
    J’ai été complètement transformée il y a trois ans par une expérience personnelle que j’ai vécue avec Dieu, où j’ai justement reçu le baptême de l’Esprit, avec le parler en langues. Mais j’ai beaucoup de mal avec mon mari, qui est quotidiennement sans cesse à me reprocher tout ce qui ne va pas chez moi.
    J’essaie de tout mon coeur de changer, de devenir la femme qu’il veut que je sois, mais le naturel revient sans cesse : je suis naturellement désorganisée, et lui ne supporte pas la moindre petite chose qui traîne, la moindre trace d’eau sur le sol, etc.
    Pour autant, ce n’est pas encore de ça que je veux parler. Je me rends compte depuis quelques temps que Dieu m’appelle à devenir une femme humble, à ne plus exprimer mon désaccord lorsque je ne pense pas comme mon mari, à vraiment accepter mon mari comme « mon Seigneur », comme le faisait Sara par rapport à Abraham. Mais c’est tellement dur au quotidien !
    Nous nous disputons très souvent, j’essaie d’apprendre à ne pas lui répondre mais il a une façon de faire qui me fait toujours bondir à un moment ou un autre… Et pourtant je n’arrête pas de prier dans ces moments-là…
    Il ramène sans cesse les choses du passé, tout ce que j’ai fait où je l’ai blessé, et pourtant il dit qu’il m’a pardonné mais dans ce cas ça ne devrait pas remonter à la surface !
    Je sais que c’est un homme très blessé par la vie et par les relations, mais je n’arrive pas à l’aimer comme Dieu le désire, et je crois que la raison principale est mon manque d’humilité. Je n’arrive pas à me positionner dans mon statut de femme soumise, douce, aimante, qui le considère comme au-dessus de moi. Mais c’est ce que je désire de tout mon coeur !
    Je dois apprendre à ne pas lui répondre, je n’y arrive pas parce que mon orgueil prend sans cesse le dessus !…
    Auriez-vous des conseils ? Une étude biblique à me suggérer par exemple, ou quelque chose sous l’inspiration de l’Esprit ?… Ou autres…
    Merci d’avance de votre aide.

  44. Flo dit :

    Chère Soeur Jorudati,
    bienvenue sur cette page consacrée à l’échange entre femmes chrétiennes, je te salue!
    Ce blog est ouvert à tout public, mais seulement cette page est réservée aux femmes pour un partage plus intime.
    Je pense qu’en effet, l’église que vous fréquentez ton époux et toi, ne se conforme pas à la vérité de l’évangile de Christ en rejetant sa doctrine, cela peut permettre à l’ennemi d’utiliser les failles de votre couple pour essayer de vous diviser, car si ton mari se satisfait d’une doctrine qui ne vient pas de Christ alors que tu y aspires de tout ton coeur, ce n’est pas étonnant qu’il y ait des conflits entre vous!
    Tu as avoué tes propres manquements dans ton rôle d’épouse, je ne connais pas la position du tien, pour savoir comment son coeur est réellement disposé envers toi. Mais je sais que les Brebis du Seigneur entendent toujours SA Voix et finissent à un moment ou à un autre, par l’écouter et le Suivre, elles savent que c’est LEUR Berger et que nul autre ne peut les conduire mieux que LUI vers de verts pâturages!
    Ce que tu recherches comme enseignement est clairement expliqué dans 1Pierre 3.1 à 6 :

    « Que les femmes aussi soient soumises à leurs maris, afin que même s’il y en a qui n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans la parole, par la conduite de leurs femmes; Lorsqu’ils auront vu la pureté de votre conduite, accompagnée de crainte. Et que leur ornement ne soit point celui de dehors, qui consiste dans la frisure des cheveux, dans une parure d’or, et dans la magnificence des habits; Mais que leur ornement consiste dans l’homme caché dans le coeur, c’est-à-dire dans l’incorruptibilité d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu; Car c’est ainsi que se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, et qui demeuraient soumises à leurs maris; Comme Sara, qui obéissait à Abraham, l’appelant son Seigneur; de laquelle vous êtes les filles en faisant bien, lors même que vous ne craignez rien de ce que vous pourriez avoir à craindre. »

    Mais Dieu nous a faite pour accompagner nos maris, il est écrit (Genèse 2.18 à 24) :

    « Or l’Eternel Dieu avait dit: Il n’est pas bon que l’homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui. Car l’Eternel Dieu avait formé de la terre toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux des cieux, puis il les avait fait venir vers Adam, afin qu’il vît comment il les nommerait, et afin que le nom qu’Adam donnerait à tout animal, fût son nom. Et Adam donna les noms à tout le bétail, et aux oiseaux des cieux, et à toutes les bêtes des champs, mais il ne se trouvait point d’aide pour Adam, qui fût semblable à lui. Et l’Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur Adam, et il s’endormit; et Dieu prit une de ses cotes, et resserra la chair dans la place de cette cote. Et l’Eternel Dieu fit une femme de la cote qu’il avait prise d’Adam, et la fit venir vers Adam. Alors Adam dit: A cette fois celle-ci est os de mes os, et chair de ma chair; on la nommera hommesse, parce qu’elle a été prise de l’homme. C’est pourquoi l’homme laissera son père et sa mère, et se joindra à sa femme, et ils seront une même chair. »

    Au verset 18, il est précisé qu' »il n’est pas bon que l’homme soit seul »…Pour finir au verset 24, par la conclusion en : « c’est pourquoi l’homme laissera son père et sa mère, et se joindra à sa femme, et ils seront une même chair »

    Tu dis : je suis « naturellement » désorganisée et lui ne supporte pas… Lorsque nous sommes nés de nouveau, Christ nous a fait passer par la mort en sa mort et par la résurrection en SA résurrection, que nous obtenons au moyen de la foi. Ce ne sont pas nos oeuvres qui nous justifient, mais notre foi. Ce qui est « naturellement » créé en nous, meurt à lui chaque jour que nous avançons sur ce chemin étroit qui est celui de la croix. Ce que nous ne « supportions pas » du temps de notre incrédulité, la charité de Dieu nous l’enseigne dans 1Corinthiens 13. Mais tous ces chemins, ces vallées et déserts par lesquels nous devons passer pour nous dévêtir de l’emprise de la chair de péché qui vit dans nos membres, et nous fait aspirer à des convoitises contraires à la volonté de Dieu pour nous, nos maris et tous ceux qui nous entourent; Nous apprenons à les crucifier en Christ, chaque jour selon ce que nous sommes prêts à lui concéder!
    C’est à chaque jour que suffit sa peine, tu ne peux pas te battre sur tous les fronts à la fois et en même temps t’épanouir en Jésus, tout cela parce que ce que j’entends de ta peine, c’est que tu essaies de le faire au moyen de tes propres armes.

    En Ephésiens 6 il y a un excellent enseignement sur celles que notre nouvelle création nous donne en Christ pour que notre combat soit efficace. Tu as reconnu que tu manquais d’humilité pour ton époux, alors sois en paix et bénie, car Dieu a entendu ta confession qui est aussi une prière. Comme IL regarde au coeur, et non à tes oeuvres, Il va changer le mal en bien pour toi et ton mari, car c’est SA Volonté que vous ne soyez plus qu’une seule chair! Il te faut seulement y croire et avoir confiance en Dieu pour le voir se réaliser dans vos vies, même si cela doit prendre un certain temps avant que tu puisses le voir dans le monde visible. Pour l’instant, saisis cette vérité par la foi et TOI, fais ce que la Parole et le Saint-Esprit t’enseignent comme étant d’une agréable odeur à Christ. Chaque fois que tu t’abaisseras pour essuyer la tâche sur le sol que tes yeux verront, Dieu verra ton obéissance à LUI et à sa Parole, et donc ton humilité et ton désir de soumission. C’est ainsi que ton époux le verra lui aussi peu à peu, et cela aura la vertu d’apaiser son coeur. Quand tu oublies et que le Saint-Esprit te le rappelle, alors repens-toi devant Dieu et si tu le peux et que tu y est inspirée, devant ton époux aussi, de ne pas avoir fait le bien que tu devais faire. La repentance, l’humilité et la charité couvrent une multitude de péchés, Dieu peut agir favorablement dans le coeur de ceux qui y sont confrontés. N’oublie pas que dans l’enseignement de 1Pierre 3, après le verset 6 il y a le 7 :

    « Maris, de même, conduisez-vous avec sagesse envers vos femmes, comme envers un être plus faible, en lui rendant honneur, puisqu’elles hériteront avec vous de la grâce de la vie; afin que vos prières ne soient point entravées. »

    Pour finir ce chapitre Dieu s’adresse à l’épouse comme au mari en ces termes (1Pierre 3.8 à 17) :

    « Enfin, soyez tous d’un même sentiment, compatissants, fraternels, miséricordieux, bienveillants; Ne rendant point le mal pour le mal, ni l’injure pour l’injure; bénissant, au contraire, sachant que c’est à cela que vous êtes appelés, afin que vous héritiez la bénédiction. En effet, que celui qui veut aimer la vie et voir des jours heureux, garde sa langue du mal, et ses lèvres de paroles trompeuses; Qu’il se détourne du mal, et fasse le bien; qu’il cherche la paix, et la poursuive. Car les yeux du Seigneur sont sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leur prière; mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal. Et qui est-ce qui vous fera du mal, si vous vous conformez au bien? Mais quand même vous souffririez pour la justice, vous seriez heureux. Ne craignez donc point ce qu’ils veulent vous faire craindre, et ne soyez point troublés; Mais sanctifiez dans vos coeurs le Seigneur Dieu. Et soyez toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect auprès de tous ceux qui vous demandent raison de l’espérance qui est en vous; Ayant une bonne conscience, afin que ceux qui blâment votre bonne conduite en Christ, soient confondus dans ce qu’ils disent contre vous, comme si vous étiez des malfaiteurs. Car il vaut mieux souffrir, si telle est la volonté de Dieu, en faisant le bien qu’en faisant le mal. »

    Tu sembles être une femme à fort « caractère » et dans le sens de la détermination que cela peut te donner pour accomplir la volonté de Dieu, ce n’est pas un mal en soi que d’en avoir. Mais ce caractère doit être recréé en celui de Jésus notre Pâque en nous, et cela se fait en une fois à notre conversion en saisissant cette vérité par la foi, mais ne se fait pas du jour au lendemain sur tous ces aspects âme, corps et esprit.

    Chaque fois que tu renonces à un aspect de celui de ton vieil homme crucifié en toi, qui essaie toujours de prendre une place qui n’est plus la sienne au travers de ton corps mortel, cela provoque un conflit entre la puissance de péché qui vit dans tes membres charnels et celle du Tout puissant qui vit dans ton Esprit régénéré en et par Jésus-Christ. C’est pour cela que tu trouves que c’est dur, c’est ce renoncement à toi qui l’est, mais pas ce que tu ressens dans ton coeur à ce moment-là. Tes sentiments et tes émotions seront éprouvés car jusque avant ta conversion tu te confiais en eux, en ton âme, et elle se sert de cela pour te répondre charnellement. Alors qu’à présent, tu te confies en LUI, en Son Esprit, tu saisis la différence ?
    Tu n’as pas, à mon avis, besoin d’enseignements différents que ceux que la Parole te donne déjà, elle est toute suffisante pour cela (2Timothée 3.16 et 17):

    « Toute l’Ecriture est divinement inspirée, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, et pour instruire selon la justice;
    Afin que l’homme de Dieu soit accompli, et parfaitement instruit pour toute bonne oeuvre. »

    D’ailleurs, tu as déjà exprimé au travers de ton témoignage toute la vérité qu’elle contient.
    J’entends une Soeur qui veut abandonner ses mauvaises voies, alors je me réjouis et je dis : alléluia! Car c’est tout ce que Dieu te demande, de vouloir, et LUI fera le pouvoir en toi ! Tu as confessé que ton orgueil prenait jusqu’à lors le dessus, à présent, puisque tu l’as confessé et que tu te repens sincèrement dans ton coeur de cela, crois que c’est fini! Dieu a crucifié cet orgueil sur la croix une bonne fois pour toutes, alléluia! Crois ma Soeur, ne laisse pas ton coeur se troubler à cause de ce que tu vois de « bien » ou de « pas bien », mais quand Dieu te donne de discerner l’un ou l’autre, obéis LUI en recevant une pleine conviction dans ton coeur de devoir le faire pour l’Amour de Son Nom et CROIS qu’Il le fait aussitôt, même si tu n’en vois pas encore les fruits immédiatement!

    Je peux t’assurer que Dieu nous relève de tout, parfaitement de TOUT, dès lors que nous sommes prêts à lui obéir simplement sans discuter. Sois puissamment fortifiée, que ton époux et toi devenaient cette seule et même chair que Dieu a créé en vous au travers de votre mariage, que la paix et la grâce du Tout puissant vous soit donnée et multipliée pour votre sérénité et la Gloire de Son Nom, amen!
    Flo

  45. jorudati dit :

    Merci, Flo, pour tous ces encouragements.
    Effectivement, j’ai du caractère, et mon mari aussi. Ça fait des années que je suis chrétienne, et j’ai en effet tendance à chercher à changer par moi-même, donc par la chair. Pourtant je sais bien que par la chair je ne pourrai rien faire !
    Mais le plus dur, c’est vraiment d’arriver effectivement à laisser l’Esprit vivre en moi lorsque mon mari me dit des choses dures (quel que soit le domaine – car c’est à longueur de temps et sur de nombreux sujets), pour que s’exprime en moi la douceur de Jésus, Son amour et Sa paix, face aux attaques incessantes. Si je décide de ne rien dire, il me reproche mon mutisme. Si je parle, ça crée une dispute. En ce moment je suis aussi particulièrement sensible émotionnellement, j’ai tendance à réagir très rapidement…
    J’essaie de passer du temps de qualité avec mon Seigneur pour qu’Il vive en moi à chaque instant, mais dans le concret je continue à réagir trop souvent de façon charnelle ! Je vais essayer effectivement de plus me concentrer sur les armes que Dieu nous donne comme tu me le conseilles, et aussi de continuer à garder la foi sur ce que Dieu va faire en moi et en mon mari pour nous transformer.
    Merci en tout cas d’avoir pris tout ce temps pour me répondre. En Christ.

  46. milliearuna dit :

    Bonjour Jorudati et bienvenue à toi parmi nous.
    Le problème qui se pose est celui de presque tout le monde, et tu l’as dit, c’est l’orgueil.
    J’ai pour ma part affaire à lui également de façon rédhibitoire. J’ai donc demandé au Seigneur comment je devais procéder dans la pratique face aux circonstances. Il m’a répondu en m’expliquant que nous sommes appelées au service. Service d’aide et de soutien, en premier auprès de notre mari. Notre mission est simple : le service. Nous sommes créées pour cette fonction. Les hommes ont aussi leur fonction propre qui est plus dans la responsabilité du couple et du foyer. Je lui ai donc demandé de me donner un coeur adéquat. Et IL transforme mon coeur pour qu’il soit capable d’aimer dans le service. C’est une fonction essentielle auprès des maris. Ils ont énormément besoin de soutien et d’aide. Ce qu’ils sont, leur caractère, leur tempérament, leurs faiblesses, etc…cela ne nous appartient pas. Nous n’avons pas à leur en tenir rigueur ; ils font avec ce qu’ils ont. Eux aussi avancent sur leur chemin. Prier pour eux est évidemment une bonne chose. Demandons à Dieu qu’IL les bénisse, pour qu’ils puissent entrer dans la mission qu’IL leur a confié sur terre.
    Je te soumets une adresse pour aller lire un texte qui me paraît intéressant :
    http://eglises-maison.com/uploads/14_Autorite.pdf
    Je t’envoie toute mon affection et mon soutien d’épouse qui a eu et a encore des progrès à faire auprès de son mari. Sois confiante, confie-toi au Seigneur, demande-lui comment faire, IL t’expliquera sûrement.
    Milliearuna

  47. Flo dit :

    Chère jorudati,
    Je ne sais pas si cela peut te rassurer, mais tout ce que tu exprimes correspond aux combats que tous les chrétiens et les chrétiennes endurent actuellement dans le Corps, chacun et chacune en fonction des domaines où ils sont le plus faillible. Ce matin encore je voyais ma faiblesse alors que hier je vivais chaque chose avec SA puissance et c’est très déstabilisant. Un jour on se voit debout et le lendemain on a l’impression d’être tellement faible que nous ne savons plus comment nous comporter, parler, penser même! Mais d’après les témoignages que je reçois et ceux que je partage avec mes semblables les plus proches, je vois bien que nous sommes tous et toutes « logés à la même enseigne »! La vie chrétienne n’est pas un long fleuve tranquille! On est dans cette barque et les flots s’agitent, le vent souffle et menace de la faire se renverser à chaque instant… Pourtant, pendant ce tumulte Jésus dormait. Je suis convaincue que Dieu veut nous apprendre à garder cette même sérénité en prenant exemple sur Lui pour nous montrer que la Foi qu’Il nous a donné doit devenir inébranlable face à toutes les tempêtes de nos vies.
    Il y a des épreuves visibles que nous traversons qui nous déstabilisent tellement qu’elles nous font douter de l’ampleur de l’Amour de Dieu pour nous parfois, elles nous font douter de celui de notre propre consécration, etc. Mais si notre piété et la mesure de notre foi peuvent être remises en question pour que nous puissions saisir toutes les armes de Dieu et apprendre à marcher par l’Esprit en allant toujours plus loin dans la purification et la sanctification, on ne peut jamais douter de Dieu et de Son Amour! Il a un plan parfait pour nous et Ses promesses sont véritables et justes, elles sont éternelles! Nous sommes dans les temps de la fin et comme le fermier retourne la terre avant de semer, la brûle même pour sécher jusqu’à la plus petite mauvaise herbe afin de la nettoyer pour recevoir la bonne semence qui portera le bon fruit, il en est de même pour nous. Dieu est Amour mais Il est aussi un feu dévorant et Il fait passer par les flammes tout ce qui a besoin d’être purifié dans nos vies, afin pouvoir semer LUI-MÊME les bonnes graines et les faire croître. Cette épreuve de feu fait mal, mais elle est nécessaire. C’est vraiment ce que je pense pour moi et pour nous tous qui sommes en Lui. Il est écrit dans :
    (Apocalypse 22:11) « Que celui qui est injuste, soit injuste encore; et que celui qui est souillé se souille encore; et que celui qui est juste, soit plus juste encore; et que celui qui est saint, soit sanctifie encore. »
    Dieu est juste et Il jugera en fonction de ce que nous sommes et pas de ce que nous montrons :
    (Matthieu 15:18) Mais les choses qui sortent de la bouche partent du coeur, et ces choses-là souillent l’homme.
    Parfois, nous avons les pensées les plus louables dans notre âme, mais elles ne sont pas descendues jusqu’au niveau de notre coeur en réalité, pas encore vraiment. C’est toute la différence entre le monde visible et le monde de l’Esprit.
    Dieu est Esprit, voilà pourquoi Il ne peut prendre plaisir dans nos offrandes, quelles qu’elles soient, même si elles ont apporté un don des plus charitables (voir 1Corinthiens 13:3) « Et quand je distribuerais tout mon bien pour la nourriture des pauvres, et que je livrerais mon corps pour être brûlé, si je n’ai pas la charité: cela ne me sert de rien. » Si nos oeuvres visibles servent à cacher une mauvaise disposition de coeur, les hommes, les semblables pourront être dupes, mais pas Dieu.
    C’est au travers de cette charité, cet Amour inconditionnel, cet Amour qui nous fait passer par le brisement, le renoncement de nous-mêmes, qui dépasse notre intelligence, que Dieu va pouvoir prendre plaisir dans nos actions qui deviennent des oeuvres de foi ensuite. Ce n’est que par ce chemin qu’Il peut nous voir et prendre plaisir en nous puisque ce chemin c’est Jésus lui-même!
    Tant que nous ferons des parodies de ce que la parole nous inspire, nous serons limités et peu affermis. Au début de nos premiers pas de foi c’est ainsi que nous agissons, nous « copions ». Cela est agréable aux yeux de Dieu qui nous exhorte à le faire au travers des nombreuses lettres de l’Apôtre Paul. Celui-ci nous dit : (1Corinthiens 11.1) « soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » il nous faut un exemple, et nous l’avons en Jésus-Christ, alors nous aspirons à lui ressembler.
    Mais plus nous apprenons à reconnaître la voix de notre Berger et nous décidons de le Suivre, et plus IL nous fait entrer en LUI, afin qu’IL demeure en nous. Voilà pourquoi nous devons le laisser brûler en nous tout ce qu’il reste d’impur afin qu’IL puisse prendre toute la place dans nos vies et nous transformer à Son Image.
    (Marc 7:15) Il n’y a rien de ce qui est hors de l’homme, qui entrant au-dedans de lui, puisse le souiller; mais les choses qui sortent de lui, ce sont celles qui souillent l’homme.
    Laissons notre potier modeler cette pâte, cette terre que nous sommes afin qu’Il la travaille tant de fois qu’il le faudra pour la rendre si malléable qu’Il pourra faire de somptueux vases ensuite pour décorer SA Maison, amen ?
    Sois bénie et fortifiée, Flo

  48. jorudati dit :

    Merci beaucoup, Flo, et merci Milliearuna.
    Oui, je vais continuer à prier, en tout cas ça m’aide de me dire que finalement, beaucoup d’épouses ont le même genre de luttes ! Ce n’est donc pas quelque chose d’anormal me concernant, et effectivement, comme tu le dis Flo, c’est la purification nécessaire dont j’ai besoin pour me sanctifier chaque jour davantage afin de ressembler toujours plus à notre Seigneur.

    Merci pour le lien, Milliearuna, j’irai le voir.
    Et c’est vrai que je me rends compte que j’ai tendance à penser que j’ai mon rôle dans le fait d’aider mon mari à changer… Ce que tu as dit me touche : mon seul rôle est d’aider, donc servir, et Dieu se chargera du reste.

    Je ne dois pas me préoccuper de son état spirituel… À part en priant pour lui. Merci ! Bon courage à toutes les deux aussi, et à toutes celles qui liront ce message…

  49. Nadine Dh. dit :

    Jorudati,
    je viens te soutenir à travers cette situation que tu vis avec ton époux bien-aimé et t’exhorte avec tout l’amour du Seigneur Jésus à
    étudier dans Ephésiens 5 du verset 22 au verset 33. Le mariage a été institué par Dieu et est comparé à la relation de l’Eglise avec Jésus-Christ. Nous devons nous, les épouses, bien comprendre ces paroles pour pouvoir les mettre ensuite en pratique dans nos propres vies. Oui, Père Céleste, je te prie à l’instant même qu’elles nous soient personnellement révélées à chacune d’entre nous dans le Beau Nom de Ton Fils Bien-Aimé et pour la gloire de Ton Saint Nom, amen.

    Le verset et son contexte (Flo) :
    Ephésiens 5.22 Femmes soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur. Car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise, et il est aussi le Sauveur de son Corps. Comme donc l’Eglise est soumise à Christ, que les femmes le soient de même à leurs maris, en toutes choses. Et vous maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est donné lui-même pour elle.

  50. JosianeT dit :

    Chère Flo,
    Je viens de prendre connaissance des commentaires que je n’ai pas eu la possibilité de lire ces derniers jours car j’avais pris quelques jours de congé avec mon époux et nos enfants. Nous avons eu de bons moments en famille et avons pris le temps chaque jour pour prier ensemble sur notre lieu de vacances, comme nous le faisons habituellement à notre domicile. En dépit de cela, j’ai ressenti un grand manque : mes temps de lecture biblique, de prières, de louanges, … se sont amoindris car je souhaitais passer du temps avec les miens. J’avais hâte de retrouver mon quotidien et surtout de me ressourcer auprès de Dieu. Je renoue avec bonheur et une grande joie avec mes temps devant le Trône. Je bénis le Seigneur pour la place qu’il prend chaque jour dans ma vie, dans mon coeur. Quelle grâce! Je voulais juste partager avec vous, ma joie de retrouver le Père, de vous retrouver aussi. Bonne fin d’après-midi. Que Dieu vous bénisse et vous fortifie en Lui. Josiane

  51. Virginie dit :

    Chère Flo,
    j’espère que tu vas bien. Un petit mot pour te dire que j’avais revu ce soir Sylvain et Thérèse, nos bien-aimés Frère et Soeur rencontrés au Tabor. J’ai rejoint pour la première fois ce soir leur bon et très fervent petit groupe de Mulhouse. Cela m’a donné envie d’aller au culte dimanche, j’irai. Thérèse m’a chargée de te saluer, dont acte ! Nous te saluons tous de tout coeur. En outre, je te fais savoir que j’ai demandé au Père un mari, dans la prière, et j’ai la ferme assurance que je vais le rencontrer, cette année probablement ; un mari Chrétien chéri, celui de la côte duquel j’ai été tirée par D. :)
    Je t’embrasse de tout mon coeur, ta Soeur qui t’aime.

  52. Flo dit :

    Chère Josiane,
    Merci pour ton partage. Je suis émue en te lisant, car je suis également près des miens dans la chair actuellement et cela ne me permet pas d’avoir (ou de prendre) le temps si nécessaire devant le Trône. Je vis cela en communion très privée et intime avec Dieu actuellement, alors quand je lis un message comme le tien, qui exprime tout ce que je ressens également, je m’en sens fortifiée et édifiée.
    Je vois au travers de tes soupirs ce que le Saint-Esprit nous donne comme réconfort et soutien, les unes au travers des autres, nous gardant ainsi unies en Lui, même si nous nous sentons moins « consacrées ». Je reçois personnellement ceci comme un encouragement de Notre Père qui nous connait parfaitement, qui sait par quoi nous passons et qui nous fortifie pour nous garder, malgré les apparences, toujours bien cachées en LUI! Alléluia! Gloire à Dieu! Que Son Saint Nom soit béni! Je t’embrasse bien fraternellement, bonne soirée, sois fortifiée également. Flo

  53. Flo dit :

    Chère Virginie,
    Oh comme je suis heureuse de lire de si bonnes nouvelles, alléluia!
    Tu ne seras plus isolée ma bien aimée, Gloire à Dieu! Embrasse bien chaleureusement nos Frères et Soeurs que je salue également dans le Nom précieux de Jésus! Je reçois ton message comme une réponse à ma prière pour toi, tu es une créature merveilleuse (comme nous le sommes tous et toutes dans le Seigneur) et tu as tellement à partager, à donner… Mais aussi à recevoir! Il est temps pour toi de goûter à ces nouvelles grâces que Dieu te fait. Il connait ton coeur, Il a vu ce que tu as fais quand j’étais près de toi, et IL est si heureux pour cette obéissance, cette charité et magnanimité qu’IL attend de nous tous, qu’Il te béni aujourd’hui à travers cette nouvelle direction! Ô Eternel, comme je me réjouis pour ma Soeur, tu es bon Père, Abba!
    Si tu as cette conviction dans ton coeur pour ta rencontre avec celui qui doit être tien et dont tu seras sienne, alors mes prières t’accompagnent pour que tu puisses le voir prochainement se réaliser. Je t’embrasse également de tout mon coeur chère Virginie, je t’aime aussi! Flo

  54. Virginie dit :

    Je les embrasserai de ta part ma Soeur. Je t’aime fort, nous t’aimons tous très fort, et nous pensons à toi. Dans tout l’amour de Jésus, ta sainte famille qui te porte sur son coeur. :)

  55. Flo dit :

    Merci Virginie,
    Votre amour fraternel me va droit au coeur! Soyez bénis dans le puissant Nom de Jésus! Flo

  56. Flo dit :

    Chères biens aimées,
    le mot qui revient beaucoup en ce moment dans ma vie, dans la vôtre, dans ces combats que nous menons pour garder l’espérance qui est en nous… C’est la SOUFFRANCE!
    Voici les versets que je voulais vous partager aujourd’hui à ce propos :

    Epître de Paul aux Romains 8:18

    Car tout bien compté, j’estime que les souffrances du temps présent ne sont point comparables à la gloire à venir qui doit être révélée en nous.

    Seconde Epître de Paul aux Corinthiens 1:5

    Car comme les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde aussi par Christ.

    Epître aux Hébreux 10:32

    Or rappelez dans votre mémoire les jours précédents, durant lesquels après avoir été illuminés, vous avez soutenu un grand combat de souffrances;

    Première épître de Pierre 4:13

    Mais en ce que vous participez aux souffrances de Christ, réjouissez vous; afin qu’aussi à la révélation de sa gloire, vous vous réjouissiez avec allégresse.

    Première épître de Pierre 5:9

    Résistez-lui donc en demeurant fermes dans la foi, sachant que les mêmes souffrances s’accomplissent en la compagnie de vos frères, qui sont dans le monde.

    Mes Soeurs, sentez-vous libres de venir partager vos pensées, vos témoignages, tout ce que vous trouverez utile pour l’édification commune. Que je poste moi-même ou pas, cette page est à la disposition de toutes, n’hésitez pas à vous en servir librement.
    Que Dieu vous garde et vous bénisse!
    Bien fraternellement en Jésus, Flo

  57. JosianeT dit :

    Chère Flo,
    La souffrance est en effet le mot qui revient bien souvent dans nos vies, dans notre quotidien. Je bénis le nom du Seigneur car maintenant qu’il m’a fait grâce de Le connaître, de me consacrer totalement à Lui,… j’aborde la souffrance comme jamais je ne l’avais abordé. Elle ne me paralyse plus comme elle le faisant avant (quand je n’avais pas la foi), je me saisis d’elle par la foi pour la déposer au pied de la croix de Jésus. Je me décharge sur Lui comme il m’y invite dans sa Parole de Vie et de Vérité. A chaque épreuve, difficulté, souffrance, je prie encore et encore, afin qu’elle ne soit pas une occasion de chute mais bien au contraire, que ce soit un moment qui me permette par mon abandon à Dieu, par ma confiance totale, de grandir dans ma foi. Je n’hésite pas quand j’en ressens le besoin, à faire part aux frère et soeur en Christ que le Seigneur a mis sur mon chemin, de ces moments de difficulté, afin d’être soutenue dans la prière. Au moment où j’écris ces mots, l’Esprit me met à coeur de vous demander votre soutien dans la prière pour le cas de ma soeur aînée. Elle a perdu toute joie de vivre depuis le décès de notre père (il y a dix sept mois). Nous étions très proches l’une de l’autre, nous avions une très belle relation que tous nos amis (es), notre famille, nous enviait. On nous prenait souvent pour des soeurs jumelles. Un mur, une distance, se dresse maintenant entre nous… (elle me tient à l’écart de sa vie, elle ne m’appelle presque plus, nous nous voyons de moins en moins…). Je continue à prendre de ses nouvelles malgré la distance qu’elle s’emploie à mettre entre nous. Son attitude attriste beaucoup notre mère et nos frères. Tous se tournent vers moi dans l’espoir que je réussisse à trouver les mots qui sauront la toucher car je suis la seule à avoir eu une relation aussi proche avec elle. Je dis à ma famille que Seul le Seigneur pourra la toucher et j’en profite pour témoigner de sa grandeur auprès de mes proches (ils ne sont pas croyants). Ma soeur non plus n’est pas croyante. Laissez vous conduire par l’Esprit de Dieu qui vous mettra à coeur ou pas, de prier pour ma soeur. Que Dieu vous bénisse. Fraternellement en Lui. Josiane

  58. etonde-tronche dit :

    Amen !! Soeur flo,
    je loue notre seigneur pour ce partage qui est pour moi comme de bras chaleureux qui m’enlacent pour me donner de la force,de l’amour et une oreille attentive qui m’écoute , il y a quelques temps j’ai lu le passage de 1 pierre5,9 et j’ai compris avec étonnement que les frères et Soeurs traversent les mêmes doutes ,les mêmes souffrances ,les questionnement plus ou moins semblables,bref que nos vies même si elles sont particulières parce que nous sommes unique ,elles se ressemblent aussi énormément.on a des moments ou on est au fond du fond et on se dit que le seigneur ne voudra pas d’un faible comme moi, d’une pècheresse comme moi; même si on a lu un millier de fois qu’il suffit de demander pardon sincèrement et notre seigneur nous fera grâce car il est mort pour ces péchés la!quand on se sens seul et que le seigneur au travers d’une Soeur/Frère vous dit que vous n’êtes pas seul! que nous partageons tout de notre seigneur::son amour,ses grâces,sa fidélité,sa gloire mais pas que:ses souffrances aussi…je repars plus légère méditer sa parole que notre seigneur vous bénisse toutes et que son amour continue a nous donner la force quand nous nous sentons faibles et seules.
    Merci Soeur Flo pour ce partage car je sais que mon seigneur m’aime et il ne veut pas que je baisse les bras,je prends ce message comme un encouragement de sa part a persévérer! Sois bénie ainsi que ta famille!

  59. etonde-tronche dit :

    je viens de lire ce passage et je le partage avec vous
    Esaïe 57.7-15 :
    « Quelques instants je t’avais abandonnée, mais avec une grande affection je t’accueillerai dans un instant de colère, je t’avais un moment dérobé ma face, mais avec un amour éternel j’aurai compassion de toi; dit ton rédempteur l’Eternel. Il en sera pour moi comme des eaux de Noé: j’avais juré que les eaux de Noé ne se répandraient plus sur la terre; je jure de même de ne plus m’irriter contre toi et de ne plus te menacer. Quand les montagnes s’éloigneraient, quand les collines chancelleraient, mon amour ne s’éloignera point de toi, et mon alliance de paix ne chancellera point dit l’Eternel qui a compassion de toi. Malheureuse, battue de la tempête et que nul ne console! Voici je garnirai tes pierres d’antimoine, et je te donnerai des fondements de saphir; je ferai tes créneaux de rubis, tes portes d’escarboucles et toute ton enceinte de pierres précieuses.Tous tes fils seront disciples de l’Eternel, et grande sera la prospérité de tes fils.Tu seras affermie par la justice; bannis l’inquiétude, car tu n’as rien à craindre, et la frayeur, car elle n’approchera pas de toi. Si l’on forme des complots, cela ne viendra pas de moi; quiconque se liguera contre toi tombera sous ton pouvoir. » Amen!

  60. Flo dit :

    Chère JosianeT,
    merci pour ton partage rempli d’amour et de simplicité de coeur.
    Je suis touchée par ce que tu vis avec ta soeur et oui je veux prier pour vous car je discerne au travers de ce périple un combat spirituel que Jésus a gagné sur le bois pour Sa Gloire! Le nôtre se tient justement dans la foi et la prière fervente pour ce genre d’épreuve! Ta soeur est et demeurera sur ton coeur, alors oui vous allez vous rapprocher à nouveau, mais cela ne sera plus jamais comme avant car lorsque ce sera le cas, ce sera parce qu’elle sera prête à accepter la vérité. Je ne sais combien de temps cela prendra, c’est entre les mains de Dieu. Mais je suis convaincue d’une chose, c’est qu’Il t’utilise pour la gagner à lui ainsi que ta famille au travers de ta propre consécration. Alors oui je prie pour que tu sois fortifiée dans cette voie, que ta chair ne parle pas à la place de ton esprit régénéré, sois confiante comme tu l’es et Dieu vous montrera SA Gloire, alléluia!

    Je suis bien plus docile face à la souffrance de mon côté aussi et je loue Dieu pour cela!
    En ce moment je vis beaucoup d’épreuves, récemment les enfants du village se sont mis à plusieurs pour battre les miens et le grand qui a tendance à mettre tout le monde à bout aurait pu « mériter » ces coups (si toutefois on peut le dire ainsi, ce n’est qu’une image car bien entendu rien ne permet ce genre de violence) mais mon petit dernier qui est aimé de tous en a reçu aussi, simplement parce qu’il a fait ce qui était juste en s’opposant à l’agression des autres sur son grand frère, et je l’ai félicité pour cela!
    Mais dans le coeur d’une maman c’est douloureux… Très douloureux…
    Pourtant, face à cette épreuve ce que Dieu attendait de moi c’était ma réaction envers les enfants et la responsabilité de leurs parents. Le Saint-Esprit, après que je fus ébranlée émotionnellement quelques minutes à la découverte de ce méfait, m’a consolé en me rassurant sur le fait que si je faisais à mon tour ce que je pensais être juste en les réunissant tous et en essayant de tirer de ce mal du bien pour la Gloire de Dieu, alors je n’aurais pas à m’inquiéter et mes mots seraient les bons. Ce fut le cas, entre le moment où j’ai séché mes larmes et où j’ai été prête à les recevoir pour dialoguer, une paix incommensurable s’est emparée de moi! J’ai dis tout mon amour à ces enfants détracteurs afin qu’ils ne craignent pas mon courroux et je leur ai montré par ce témoignage que même dans les situations les plus pénibles, quand on y fait face courageusement et humblement, tout peut se résoudre! Tout le monde s’est pardonné, parents et enfants sont repartis soulagés et j’ose le penser, édifiés aussi.
    J’ai ressenti tout l’Amour de Dieu dans mon coeur pour eux et les miens, je crois avoir eu les bonnes paroles et la bonne attitude de coeur pour l’Amour de Dieu! Cela m’a profité, car je suis actuellement bien faible pour des tas de raisons et de domaines dans ma vie personnelle et je pourrais me laisser aller au découragement si je ne voyais qu’au monde visible. Mais grâce à Dieu, ma foi est là, même si elle a besoin d’être renouvelée et Dieu me l’a confirmé ce jour là, je lui suis très reconnaissante pour cette épreuve, merci Seigneur!

    Je vois que mes membres sont faibles, mais mon coeur est meilleur que ce qu’il ne l’a jamais été, alléluia! Pour le reste, s’il me faut encore des épreuves comme celle-ci pour finir de brûler tout ce qui a besoin de l’être en moi de mauvais pour devenir comme le Père le veut, alors qu’il en soit ainsi. Je ne suis plus la rebelle d’autrefois, je me soumets avec joie et à défaut d’en avoir d’autres, ce sont mes victoires du moment, je trouve que c’est une grâce merveilleuse! Dieu est bon, grand, le Tout Puissant et nul n’est comme lui!
    Je te bénie Soeur Josiane, que Dieu te garde et te porte dans tes épreuves et tes pas de foi, amen!
    Flo

  61. Flo dit :

    Amen Soeur etonde-tronche!
    Je prends ces paroles pour moi aussi aujourd’hui, elles me réconfortent et m’encouragent, Gloire à Dieu! Flo

  62. etonde-tronche dit :

    je viens de lire ton temoignage ,il fait aussi monter les larmes aux yeux de la maman que je suis,mais c’est la soeur qui t’encourage et rend grace a notre Seigneur car par ta reaction tu lui as donné gloire .que la paix de notre Seigneur demeure sur toi et les tiens,avec tout mon amour.

  63. Flo dit :

    Amen chère Soeur!
    Merci pour ton affection fraternelle. Sois bénie! Flo

  64. JosianeT dit :

    Chère Flo,
    je ne vois que ce matin les échanges des trois derniers jours car il y a deux jours une grande tristesse s’est abattue sur moi et mon coeur a tant pleuré à cause de ce mur qui se dresse dorénavant entre ma soeur et moi. J’ai beaucoup pleuré puis suis tombée à genoux pour offrir ces larmes au Seigneur et ai prié. Hier, le Seigneur a permis que je prie pour cette situation avec deux de mes soeurs en Christ et là au cours de cette prière, j’ai ressenti sa Présence qui m’enveloppait tendrement. Merci Seigneur pour ton Amour Infini. Aujourd’hui c’est l’anniversaire de mariage de ma soeur, je lui ai envoyé un message à elle et à son époux pour l’occasion. Ma soeur et moi n’avons qu’un an et demi de différence, nous étions vraiment très proches. Nous avons fait les mêmes études, nous avons les mêmes goûts, …Il nous était déjà arrivé par le passé, de nous vêtir de la même façon, alors même que nous nous trouvions dans des villes séparées. Je ressens le besoin de prier encore et encore, pour me fortifier par la Parole pour toutes les difficultés qui se dressent sur ma route. Je sais que je ne suis pas seule et que le Seigneur me donnera la force nécessaire pour surmonter toutes ces situations. Je trouve magnifique la réaction que tu as eue face à ce qui s’est passé avec tes enfants. L’amour, la paix,… face à la violence. Merci Seigneur d’avoir mis cette réaction de paix et d’amour dans le coeur de ma soeur à ce moment là, afin que la violence soit brisée par l’amour. Gloire à Dieu au plus haut des cieux. Sois bénie chère flo.
    Je vous souhaite à toutes une belle journée, soyons portées par l’Amour de notre Père. Josiane

  65. Flo dit :

    Merci JosianeT,
    pour ton affection fraternelle et ton partage. Je comprends ta peine et je crois que tu trouveras également la paix face à cette situation en faisant confiance au Seigneur qui travaille les coeurs et qui répond à nos prières. Dieu sait changer le mal en bien, même si on ne sait pas, ne comprend pas… C’est simplement la vérité et il nous faut le croire pour laisser son action agir en nous efficacement. Voilà pourquoi il nous faut demeurer fermes dans notre foi, même si on ne voit pas de résultats visibles, le Saint-Esprit nous console pendant ces temps et ces épreuves endurent notre patience et notre persévérance qui sont essentielles pour la suite. Sois bénie également, bonne journée ! Flo

  66. JosianeT dit :

    Chère Soeur Flo,
    Je vais beaucoup mieux depuis quelques jours et rends grâce à Dieu pour Tous ses bienfaits.
    L’Esprit de Dieu me guide, me console, m’apaise et m’a fait comprendre que les fardeaux déposés au pied de la croix de Jésus, ne doivent plus être portés par moi. J’attends dans la patience, dans la confiance, dans la foi, que le temps vienne pour notre Seigneur d’exaucer mes prières.
    Et surtout, dans cette attente, je ne regarde plus aux circonstances mais je veille à porter mon regard sur Jésus et j’imagine Tout ce qu’Il a déjà fait pour moi. Merci Seigneur pour Ton amour, Ta lumière dans ma vie. Josiane

  67. Flo dit :

    Chère Soeur JosianeT,
    Alléluia! Je fais la même chose de mon côté… Tout n’est que grâce ma Soeur… Tout! Gloire à Dieu! Lui sait le chemin, nos coeurs et ce qu’il y a à changer, c’est lui qui façonne et qui donne la Foi, le courage, la persévérance… Par Son Esprit. Nous pouvons tout par celui qui nous fortifie… Alors laissons-le nous fortifier jusqu’à obtenir toutes les victoires qu’IL nous a déjà acquises au bois et que nous ne voyons pas encore dans nos vies, mais que nous avons saisies par la Foi, la révélation de la vérité en Jésus-Christ, amen! Bonne semaine Josiane. Flo

  68. Béréenne attitude dit :

    Bonjour et beaucoup de bénédictions à toutes !
    Je vous ai lues avec attention. Je me réjouis de partager avec vous. Nous avons de nombreux points en commun. Que ces partages puissent chacune nous exhorter à demeurer en Jésus.

  69. Flo dit :

    Bénédictions à toi aussi !
    Nous avons Jésus en commun et Son Esprit qui vit en nous, alors oui, nous pouvons nous apporter de nombreuses édifications, exhortations, réconforts et tout le Fruit de Notre Maître pour diffuser sa douce lumière et chaleur qui nous tient bien cachées en Lui, à bientôt chère Soeur! Flo

  70. JosianeT dit :

    Bonjour à toutes,
    Je souhaite avoir vos partages, témoignages, avis,… sur la contraception. J’ai quatre enfants de 14 à 4 ans et je ne souhaite plus en avoir sauf si mon souhait n’est pas en adéquation avec la volonté de Dieu. Je vais dans les prochains jours, me faire enlever le moyen de contraception que j’ai (stérilet Mirena) qui m’a fait prendre une dizaine de kilos en un an et demi et j’envisage de le remplacer par une contraception sous cutanée (pose d’un implant). J’en parlais hier avec une soeur en Christ avec qui je partage beaucoup, et elle m’a alors exhortée à ne plus mettre ou prendre de contraceptions car cela n’est pas conforme à la volonté de Dieu, mais à confier cela à Dieu en toute confiance. Je vous remercie à l’avance de vos retours sur un sujet aussi intime et vous souhaite un bon week-end. Soyez bénies. Josiane

  71. Flo dit :

    Bonjour JosianeT,
    Il faut avoir une conviction profonde directement du Saint-Esprit pour ce genre de décision, c’est quelque chose de très intime et personnel qui implique une vraie compréhension, tout aussi intime (communion) et personnelle avec Dieu!

    Je peux te donner mon témoignage :
    Il y a quelques années je portais également un stérilet. Un soir, alors que j’étais sortie depuis de longs mois des enceintes de dénominations chrétiennes et que je marchais seule avec mon Roi, guidée par Sa Parole et Son Esprit, je suis tombée sur un partage sur le site d’Henri au sujet de la vie… D’un coup, j’ai été saisie d’une conviction profonde de devoir me renseigner précisément sur le principe du stérilet et des moyens de contraceptions en général. J’ai alors découvert que celui-ci comme beaucoup était une méthode abortive, j’ai été terriblement attristée de comprendre que j’avais écarté la pilule pour les mêmes raisons, sans savoir que je faisais pareil avec ce principe!
    Ce qui est stupéfiant, c’est que je ne me suis jamais sentie à l’aise avec ce procédé, ni avec le précédent, et c’est au fur de mon avancement spirituel que j’en ai enfin compris les raisons. En ce qui concerne l’implant, j’ai cessé mes recherches dès que j’ai vu que cette méthode était également un risque de prise de poids comme le stérilet aux hormones (le dernier que j’avais utilisé), j’ai su que cela n’était pas fait pour moi non plus. J’ai reçu une autre direction pour me protéger efficacement sans passer par des méthodes invasives pour mon corps. Pour ma part, j’ai choisi le préservatif. J’ai expliqué à mon mari qui n’est pas croyant que j’avais reçu la conviction profonde de ne plus rien intégrer dans mon corps car celui-ci rejette tout en bloc (c’est vrai, je n’ai jamais été bien chaque fois que j’ai utilisé une contraception, sans pouvoir définir ce qui n’allait pas du temps de mon ignorance, mais en ayant une certitude c’est que cela ne me convenait pas et c’est réellement le cas, maintenant que je sais pourquoi!). J’ai demandé conseil à un ancien dans le Seigneur à qui j’ai fais part de mon intention première de me faire sectionner les trompes, mais il a su me montrer la douleur de cet acte irréversible tant pour mon corps que pour mon esprit, et ainsi me faire prendre conscience que ce n’était peut-être pas utile de lui infliger une telle souffrance!
    En effet, la discussion que j’appréhendais alors avec mon époux sur le sujet a été bien plus simple que je le pensais et nous avons immédiatement trouvé la solution en décidant de tester ce moyen pendant quelques temps, pour voir s’ils nous convenait mutuellement.
    J’ai prié après avoir reçu ma conviction de devoir cesser tout moyen de contraception traditionnel, car même lorsqu’ils sont décrits comme empêchant l’ovulation, pour la plupart à plus de 90% des cas, sont quand même abortifs! La médecine banalise ce phénomène de plus en plus, pensant que tant que l’embryon n’a pas atteint plusieurs semaines d’aménorrhées, il n’est pas viable. Mais j’ai reçu une conviction différente pour ma part! Mon mari m’a dit qu’il comprenait que je ne veuille pas passer par des moyens plus radicaux non plus, il m’aime assez pour me respecter dans mes choix intimes et a bien voulu essayer cette méthode qui était plus gênante pour lui que pour moi finalement. J’ai vraiment vu que Dieu avait tout conduit, dès que je me suis repentie de mes temps d’ignorance et que j’ai décidé de faire ce qui était juste selon Sa Volonté. Il a répondu à ma prière et je n’ai pas eu à lutter, le Saint-Esprit a mis dans le coeur de mon mari des pensées justes qui ont béni notre conversation et le choix qui en a découlé. Merci Seigneur! Nous nous n’avons aucun problème avec ce choix depuis plus de 5 ans que nous opté pour cette solution. Je trouve même cela plutôt hygiénique.

    J’ai accepté de te donner ce témoignage publiquement car même si d’autres n’osent pas en parler, je sais que bon nombre de femmes se posent ce genre de questions et on besoin de comprendre qu’elles sont tout à fait légitimes.
    Mais j’insiste sur le fait que la conviction doit te venir à toi comme aux autres, directement du Saint-Esprit, c’est essentiel surtout dans un domaine aussi intime et personnel! Mon mari n’est pas converti mais c’est un homme très compréhensif et extrêmement prévenant à mon encontre. S’il était différent, je ne sais pas si cette solution aurait pu fonctionner. J’invite chaque femme qui se sent concernée par ce sujet à se mettre au trône de la grâce du Père pour demander de recevoir une véritable révélation et conviction au sujet de ce qu’elle doit faire pour être conforme à la volonté de Dieu, mais surtout prenez la mesure de vos choix en toute sagesse et discernement concernant vos partenaires, car c’est une décision qui doit être prise communément pour qu’elle puisse être à la gloire de Dieu et porter le fruit de paix et de justice qui va de pair!

    Je te béni ainsi que les biens aimées du blog, passez une bonne semaine dans le Seigneur! Flo

  72. JosianeT dit :

    Bonjour Flo,
    Je te remercie pour ce partage qui a demandé que tu offres en public un pan de ta vie intime. J’ai abordé cette question dans un souci de partage, je n’ai pas voulu céder au malin qui voulait que je cache cet aspect parce que trop personnel, je l’ai fait par envie d’offrir mes interrogations, et me suis dit que je n’étais certainement pas la seule femme à me poser ces questions. Je continuerai à prier afin d’avoir une conviction profonde directement du St Esprit, sur ce sujet et sur tous les autres qui me viendront à coeur. Reçois encore mes remerciements! A l’avance, je remercie celles qui voudront bien échanger sur ce sujet si délicat car si intime…A toutes, je souhaite une bonne journée. Soyez bénies. Josiane

  73. Flo dit :

    Chère JosianeT,
    De rien, j’ai accepté de le publier ici pour les raisons que j’ai évoquées, car je pense que cela peut vraiment être utile à beaucoup, je n’ai pas de problèmes personnellement à dire ce qu’il en est pour moi, mes convictions sont ancrées sur ce point. Tout comme toi, le soucis des autres m’a donné la conviction de pouvoir partager ce pan intime pour les aider à se poser les bonnes questions dans ce domaine personnel, tout comme tu as partagé tes interrogations qui sont justifiées.
    Mais j’invite celles qui ont à coeur de te répondre plus intimement sur ce sujet, à me faire part de leur désir d’être mises en relation en privé avec toi pour la suite à donner à ce partage, ceci afin de préserver une certaine pudeur qui me semble être à propos dans ce cas. Je suis là pour faire le médiateur entre vous, tout particulièrement sur cette page, alors n’hésitez pas à me faire savoir vos attentes, je reste à votre service pour les besoins d’édification commune. Soyez toutes bénies chères Soeurs bien aimées du Seigneur!

  74. Béréenne attitude dit :

    Bonjour Josiane,
    Il y a plusieurs avis changent au sujet de la contraception. Plusieurs disent avoir été convaincus, mais pas de la même chose que d’autres, en fonction de la situation de chacun la plupart du temps. Chaque situation est unique, chaque couple est unique … et chaque vie de famille, l’importance donnée aux ‘choses’ diffère d’un couple à l’autre. Qu’en pense ton mari ? Pour faire un enfant il faut être deux, et pour ne pas en faire un aussi. Pour un couple qui a déjà plusieurs enfants, le plus simple, le plus vite fait, le moins cher, et le moins dangereux pour la santé est une vasectomie de l’homme. La pilule, par contre, ne devrait pas être prise sur de nombreuses années …

  75. JosianeT dit :

    Bonsoir Béréenne attitude,
    je te remercie pour ton message. En effet, chaque situation est différente, chaque couple est unique. Mon mari est comblé par les enfants que nous avons et ne souhaite plus en avoir. Sur la contraception, il me laisse toute liberté de choix et comme il aime à me dire « je te suivrai dans tous tes choix ». Comme pour tous les aspects de ma vie, je continuerai à consulter le Seigneur et n’avancerai dans un sens ou dans un autre, que lorsque j’aurai reçu la conviction du St Esprit. Bonne soirée et excellent week-end. Josiane

  76. Béréenne attitude dit :

    Bonjour Josiane,
    Si je résume, ton mari ne souhaite plus d’enfant mais il ne souhaite pas s’impliquer pour ne plus en avoir ! :)
    Plusieurs hommes laissent ‘toute la liberté à leur épouse’, pourvu qu’on ne leur demande rien à eux ! :)
    Il dit te suivre dans tous tes choix, si tu lui disais : j’ai choisi, le mieux c’est que tu subisses une vasectomie, je ne suis pas certaine, qu’il te suivrait réellement dans tous tes choix ! :) Soit bénie et très bonne semaine et Jésus.

  77. Flo dit :

    Bonsoir Béréenne attitude,
    Tu sais, la vasectomie tout comme la rupture des trompes sont des opérations invasives et surtout définitives.
    Je ne suis pas sûre que ce soit aussi simple que ce soit dans la tête d’un homme, comme dans celle d’une femme de passer à un acte aussi brutal et irrévocable que cela! Il y a tellement de choses qui peuvent changer dans une vie, à commencer par nos choix, nos désirs… Certains hommes aiment assez leur épouse pour accepter cela, car ils sont certains de ne jamais regretter leur geste, mais ils sont peu nombreux à avoir cette vision. Quand bien même ils l’ont, combien peuvent prétendre que ce serait toujours le cas si leurs propres enfants venaient à décéder et leur survivre, une fois qu’un tel acte définitif les empêcheraient de donner la vie à nouveau ?
    Il me semble que c’est un sujet extrêmement délicat et intime, dont on ne peut juger pour personne des tenants et aboutissants compte tenu de ce caractère intimiste. Je te souhaite une bonne semaine également ainsi qu’aux biens aimé(e)s du blog, Flo

  78. JosianeT dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    J’ai une pensée ce jour pour toutes les familles. Je me mets devant le Trône de grâce pour les confier à Dieu.
    Seigneur, pose ton regard bienveillant sur les familles et garde les sous tes ailes protectrices. Je vous souhaite une excellente journée dans la paix du Seigneur. Josiane

  79. Flo dit :

    Amen JosianeT! Pensée partagée… Excellente journée à toi aussi! Flo

  80. jorudati dit :

    Bonjour
    Je viens à vous, car je ne sais plus que faire.
    Depuis quelques temps, mon mari me dit qu’il pense que mon parler en langues vient du diable (il pense que c’est le cas d’ailleurs de la plupart des parlers en langues qu’on peut entendre dans les églises dites « charismatiques »).
    Il m’a dit hier qu’il ne veut pas que je prie en langues dans la maison, et il voulait me faire lui promettre aujourd’hui que je ne prierai plus jamais en langues dans la maison (sachant que je ne prie jamais de la sorte de manière visible devant lui) : il dit que si je ne lui promets pas cela, il sera obligé de quitter la maison car il dit qu’il ne peut pas rester dans une maison où il y a un parler en langues venant du diable.
    Mais je prie comme ça de manière naturelle, de temps en temps et surtout lorsque j’ai des émotions (toujours soit seule et pas fort, soit même s’il est là, en sorte qu’il n’entende rien donc il n’est pas au courant que je prie). Dois-je arrêter de prier en langues alors que c’est Dieu qui me l’a donné, un jour il y a 3 ans, alors que, seule, je le lui demandais, suite à la lecture d’un livre sur le sujet du parler en langues, à un moment où mon cœur était pur devant Dieu ?
    La bible nous dit d’obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. Mais mon mari me demande de lui promettre d’arrêter de prier d’une manière qui m’a été offerte par Dieu, et qui m’a transformée depuis !!
    En plus, il m’a dit qu’il a l’intention d’écrire un mail à ma mère (psychiatre retraitée, elle n’est pas croyante) pour lui dire que je suis psychologiquement faible, et même complètement déstabilisée émotionnellement et spirituellement (je reprends ses mots – je me demande s’il n’a pas également utilisé le mot « détraquée », je ne suis pas sûre), parce que je crois au parler en langues, et aussi que je crois à la prophétie et au baptême de l’esprit. Il veut dire également à ma mère que je suis influençable, pour ces mêmes raisons (parce que je crois ce que certains mouvements disent : pour lui, je me suis laissé influencer par ces personnes).
    Pourquoi mêler ma mère, non croyante, à toutes ces choses, alors qu’elle n’est au courant de rien de tout ce que je vis spirituellement ? (Elle sait juste que je suis chrétienne, rien de plus, car nous n’avons pas une relation très proche…)
    Je ne sais pas quoi faire… Je prie Dieu qu’Il change mon mari, et je m’accroche à une prophétie qu’un frère a faite sur mon mari début janvier, où Dieu a dit qu’il allait, « dans un avenir très proche », changer mon mari, le transformer en le remplissant vraiment de Son Esprit, que mon mari allait devenir un autre homme, que l’on verrait Jésus vivre en lui etc.
    Mais pour l’instant ce n’est pas encore le cas.
    Cependant le frère qui a eu cette prophétie pense que mon mari a déjà changé (je peux certifier que ce n’est pas le cas, le voyant au quotidien !) et m’a dit par mail il y a deux semaines que je dois me dire que TOUT ce que dit mon mari est vrai.
    Or je ne le peux pas, surtout quand mon mari me dit que mon parler en langues vient du diable et que je dois arrêter de prier en langues à la maison !! (Alors même qu’à deux reprises, j’ai été comme réveillée par l’Esprit vers 3h30-4h et poussée à prier en langues sans m’arrêter, ce que j’avais fait jusqu’à mon départ au travail, priant ainsi durant 3h sans interruption… C’étaient des jours où il s’est passé des choses un peu fortes émotionnellement dans la/les journées qui ont suivi !)
    Si vous pouvez avoir une petite pensée pour moi dans la prière, et si certaines reçoivent des choses de Dieu à ce sujet, n’hésitez pas à me le transmettre.
    En Christ, Jorudati (je garde mon anonymat du fait que je parle de choses personnelles…)

  81. Flo dit :

    Chère Soeur Jorudati,
    Tout d’abord, est-ce que ton mari est converti, né de nouveau ? Ou est-ce qu’il rejette la parole et son Esprit?
    On ne peut et ne doit pas agir de la même façon avec un époux/frère qu’avec un époux non converti!
    Il faut commencer par demander au Seigneur le discernement et la sagesse avant d’agir de façon « biblique » dans ton foyer, car la Parole nous met en garde sur nos attitudes envers nos époux (lis 1 Pierre 3).
    Ensuite, je crois que tu t’inquiète inutilement car « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu » et, parce que nous aurons des tribulations dans le Corps, des persécutions… Dieu sait par quoi nous passons et comment nous en sortir lui-même!
    Confesses tes péchés qui ont pu laisser une porte ouverte sans même que tu t’en rendes compte et le sang de Jésus viendra te purifier et purifier ton foyer aussi simplement qu’IL le dit dans toute Sa Parole. Si tu demeures confiante et humble dans tes attitudes envers ton époux, je suis convaincue que l’action du Saint-Esprit va agir puissamment en lui et changer le mal en bien. Mais s’il n’est pas converti ou né de nouveau, cela risque de se faire en passant par différentes étapes et épreuves, voilà pourquoi tu dois rester sereine de ton côté.
    C’est toujours fortifiant de recevoir des paroles de la part d’un semblable, mais de mon côté j’ai appris à rester prudente envers ce que l’on me donne « de la part du Seigneur » et même envers ce que je reçois pour les autres. Les signes visibles ne sont pas le fondements de la Foi, ils doivent être considérés comme un « plus » et non comme un aboutissement selon moi. Alors ne t’attends pas trop à voir le changement qui a été prophétisé car tu risquerais de languir dans cette attente et tu ne connais le temps de Dieu pour cela. Mais reçois toi-même la conviction dans ton coeur que le Saint-Esprit est à l’oeuvre en ton époux simplement parce que Dieu te le dis dans Sa Parole… Si tu crois!
    Tu dis à plusieurs reprises au début de ton message que tu ne pries jamais devant lui, mais plus loin, tu précises que cela t’arrive de le faire discrètement. Tu vois, ce que l’Esprit me révèle en lisant cette contradiction, c’est que tu penses peut-être que ton mari ne te vois pas et ne t’entends pas, mais rien ne te dis que c’est vraiment le cas. Donc si cela l’est et que tu l’ignores par manque de discernement, vois-tu, si tu agis à l’encontre de sa volonté alors que rien ni personne et encore moins Dieu ne t’oblige à le faire en sa présence, ne s’agirait-il pas d’un désir contrôlé d’avantage par la chair à ce moment-là que par l’Esprit ?
    Pose la question au Seigneur dans ta prière et le Saint-Esprit te confirmera s’il n’y a pas un tout petit quelque chose à changer dans ton comportement en attendant de voir comment LUI il va changer celui de ton époux. Il se peut que tout ce qui t’effraie aujourd’hui disparaisse demain, rien que parce que tu auras fais la part des choses entre l’obéissance que tu consacres à Dieu et la soumission que tu te dois d’avoir vis-à-vis de ton époux. Tout n’est que grâce et tout est une question d’équilibre. Nous ne l’avons pas toujours immédiatement, mais Dieu est avec nous pour nous guider et nous affermir dans ces voies afin qu’Il soit glorifié dans nos vies d’épouses. Sois en paix !
    Je te réponds un plus en privé pour conclure… Sois bénie, Flo

  82. milliearuna dit :

    Chère soeur,

    Je suis extrêmement touchée par ce que tu vis en ce moment. C’est très troublant certainement pour toi de se dire : « A qui dois-je obéir, à mon mari ou au Seigneur ? »
    Jorudati, je ne veux pas m’impliquer plus que cela dans ta vie spirituelle, et je suis certaine que si tu demandes au Seigneur : pourquoi mon mari me demande cela ? Expliques-moi ? Fais-moi comprendre quelle est ma priorité ? Eh bien je suis sure que si tu es attentive à sa réponse, IL va te la donner. Il peut te la donner de maintes manières : par une lecture, par un chant, par un partage avec un frère ou une soeur, etc.. C’est pourquoi, je me permets de te partager ce que je comprends :

    Dans un passage biblique, il est dit : 1 Corinthiens 11.3 : « Mais je veux que vous sachiez que le Chef de tout homme, c’est Christ; et que le Chef de la femme, c’est l’homme; et que le Chef de Christ, c’est Dieu ».
    Le chef de TOUT homme (c’est-à-dire chaque homme sur terre) a un chef qui est le CHRIST (en direct).
    Le chef de la femme, c’est l’homme. Cela se comprend pour toi dans le cadre du mariage. Pour Christ, ton chef c’est ton mari (ce n’est pas CHRIST en direct comme pour lui). Ce qui veut dire que tu dois te soumettre à ton mari en premier.
    Donc si cette hiérarchie est ainsi mise en place par le Seigneur, c’est qu’il a un sérieuse raison. On ne discute pas les raisons du Seigneur (là, je suis sure que tu es d’accord).
    Si tu entres donc dans cette volonté du Seigneur pour toi, d’être sous l’autorité de ton mari, et de lui obéir, tu en recevras des bénédictions dans ton couple. Sois-en sure !
    Ne cherche pas à « discutailler », c’est peine perdue, et c’est le monde des ténèbres qui en sera gagnant. Notre couple, le Seigneur veut le bénir, mais il faut que nous nous mettions sous sa décision, sa volonté, ses directives, ses principes, si nous voulons que ses bénédictions surviennent, même si nous ne comprenons pas sur le moment pourquoi nous devons obéir.

    Dis-toi aussi une chose, c’est que, pour Christ, c’est ton mari le responsable de votre foyer. Ce n’est pas toi. Ton mari sera donc jugé plus sévèrement que toi quant à la direction de votre famille. Toi, ta responsabilité se tient dans l’obéissance à ce que ton mari décide. Le Seigneur sait toute chose. Capitule devant la volonté de ton mari. Tu n’as pas reçu l’autorité de la direction de ton foyer, c’est ton mari qui l’a vis à vis du Seigneur. Obéis à ton mari, et tu seras bénie, et ton mari aussi. Ne regarde pas aux circonstances, tiens-toi seulement sur le principe divin de la marche du couple, et tu verras, le Seigneur agira dans le coeur de ton mari, et dans le tien.
    Je te prie de m’excuser Jorudati pour mon exhortation. Mon intention n’est certainement pas de t’attrister ni de te faire mal. Je désire plutôt te faire du bien et surtout que tu ne me prennes pas pour une donneuse de leçons. Je suis passée par là, et c’est pourquoi je te partage ma compréhension.
    Je t’envoie mon amitié sincère et fraternelle ainsi que mes encouragements à persévérer dans toute la vérité.
    milliearuna

  83. Nadine DHERBEY dit :

    Chères soeurs,
    Après avoir lu vos commentaires, je m’aperçois que nous vivons plus ou moins la même chose mais dans des situations
    différentes. Nous, les femmes, avons la responsabilité que Dieu, Notre Père, nous a donné lorsqu’Il a façonné Eve de la
    côte d’Adam : d’être une aide c’est-à-dire un appui, un secours, une assistance pour l’homme. Que ce soit en tant qu’épouse ou non. L’exemple que nous allons refléter au travers de Notre Nouvelle Créature aura automatiquement son effet dans notre foyer et autour de nous (dans le monde, dans le corps de Christ). Apprenons l’obéissance par les souffrances que nous pouvons vivre au quotidien comme Christ, dans Son Humilité, l’a apprise.
    L’amour de Dieu me presse pour vous dire ces choses. Bonne journée à vous toutes !

  84. Flo dit :

    Chères Soeurs milliearuna et Jorudati,
    Je suis tout à fait en accord avec l’exhortation de milliearuna pour toi chère Jorudati. Je ne pense d’ailleurs pas qu’il soit nécessaire de t’en excuser car tout ce que tu as écris pour elle est rempli d’amour et de vérité, je suis certaine que l’Esprit le lui confirmera! C’est aussi cela l’Amour de Dieu en nous et nous en LUI, nous avons parfois le devoir de dire des vérités qui pourraient sembler dérangeantes pour une personne du monde, mais qui sont des graines d’amour et d’édifications pour nous qui sommes hors du monde. Sinon, à quoi cela nous servirait-il d’être unies en LUI ? Par ma propre expérience j’ai aussi compris l’importance d’obéir à mon mari car en le faisant j’obéis d’abord au Seigneur selon ce que milliearuna a précisé à juste titre. C’est un encouragement supplémentaire que je te donne Jorudati, car je connais le coeur de notre Soeur bien aimée qui vient de te parler sous la conduite du Saint-Esprit pour l’Amour de Son Nom et pour celui qu’elle t’envoie comme je t’envoie le mien, afin que tu sois fortifiée dans toutes tes voies, sois bénie! Flo

  85. Flo dit :

    Amen Nadine!
    Sois bénie toi et ta famille, avec tout mon Amour dans le Seigneur! Flo

  86. jorudati dit :

    Bonjour à toutes, et merci pour tous vos commentaires.
    Flo, pour répondre à ton interrogation concernant le fait que je prie en présence de mon mari, lorsque je le fais c’est presque sans y penser, de manière naturelle, comme si je respirais : ma bouche n’est ouverte que d’un millimètre et c’est essentiellement ma langue qui bouge à l’intérieur (par l’inspiration de l’Esprit) : aucun son ne sort, il n’est pas du tout possible que mon mari s’en rende compte.
    D’ailleurs, s’il s’en rendait compte il me demanderait tout de suite d’arrêter sur-le-champ !!
    Sinon, il est effectivement chrétien. Mais simplement, pour l’instant il rejette tout ce qui touche aux dons spirituels, même s’il croit que Dieu peut donner certains de ces dons à quelques personnes : pour lui c’est un cas extrêmement rare, c’est pourquoi il pense que toutes les églises qui parlent de ça sont dans l’erreur, et que ça vient de l’ennemi. Et notamment, que le mien vient directement du diable.
    Je suis d’accord sur le fait d’apprendre à m’en remettre aux décisions de mon mari même lorsqu’elles ne me paraissent pas justes, mais là il s’agit de prière, et d’une forme de prière qui me permet de me rapprocher de Dieu, au travers de laquelle je sais que Dieu agit.
    C’est aussi une prière qui sort naturellement de ma bouche notamment lorsque je suis émotionnellement touchée… et au travers de laquelle je peux recevoir la consolation de Dieu.
    La bible nous dit d’ailleurs de toutes parts que nous devons prier par l’Esprit… Et Dieu m’a donné cette façon-là de le faire.
    Je crois aussi que les prières par l’Esprit sont une arme puissante de Dieu, et que l’ennemi n’aime pas que nous le fassions, ce qui pourrait expliquer qu’il pousse mon mari à penser que ça ne vient pas de Dieu !
    C’est pourquoi finalement je crois, pour l’instant, que Dieu m’appelle à ne pas arrêter de prier de cette manière, tout en essayant de faire en sorte que, si jamais mon mari revenait sur le sujet, je puisse arriver à détourner sa pensée pour ne pas avoir à parler de cela avec lui (ce qui sera une tâche difficile !).Je vais continuer à prier pour demander que Dieu me révèle si c’est vraiment Sa volonté, sachant qu’effectivement je suis appelée à me soumettre en tout à mon mari… Et je demande à Dieu de m’aider à aimer mon mari de Son amour, et pas du mien qui est très imparfait. En tout cas encore merci pour tous vos commentaires.
    Jorudati

  87. Flo dit :

    Chère Jorudati,
    Si ton mari pense ces choses là, c’est qu’il a besoin de recevoir une pleine conviction quant-aux choses bibliques, notamment en ce qui concerne les dons. C’est son chemin à lui et toi tu as le tien. Celui de parler en langues est biblique, le rejeter vient forcément d’une attaque ennemie. C’est donc tout à fait normal que tu veuilles continuer, et je ne vois dans aucune réponse que ce soit la mienne ou celle d’une autre Soeur quelqu’un qui puisse avoir insinuer le contraire.
    Mais ce n’est pas parce que nous recevons un don, que la façon dont nous l’utilisons est toujours faite à propos.
    Voilà pourquoi je t’ai posé ces questions, afin de mieux discerner ta situation pour pouvoir mieux intercéder pour elle.
    Si tu es convaincue que ton mari ne puisse pas s’être rendu compte que tu priais en sa présence, alors tant mieux, cela aura évité une source de conflit sur ce sujet délicat entre vous. Que tu veuilles continuer à le faire, cela me semble être la bonne part puisque c’est ainsi que Dieu veut que tu sois dans la communion intime que tu entretiens avec LUI et pour TA propre édification. Je ne peux que t’encourager à le faire pour ces raisons. Mais mon conseil était et demeure de t’exhorter à demeurer humble et discrète pour ne pas que cela devienne une pierre d’achoppement dans ton couple et c’est aussi ce que j’ai retenu de l’exhortation de milliearuna pour toi.
    Tu n’es pas obligée de prier en langues devant lui ni de lui promettre de ne plus le faire, puisque Dieu t’a convaincue du contraire. Mais rien ne t’oblige non plus à le proclamer! La sagesse et le discernement aident à trouver l’équilibre en toutes choses.
    D’une manière générale, que ce soit pour ce don ou un autre, ou quoique ce soit de notre vie chrétienne, nous devons faire les choses selon les convictions que la Parole et l’Esprit nous confirment, mais sans tomber dans le légalisme! C’est pour cela que nous portons notre croix, car cet équilibre est une quête individuelle de chaque jour qui nous garde sur le sentier étroit et toujours plus près de notre Dieu sans qui nous avons vite fait de faire un faux pas. A LUI toute la Gloire!
    Sois bénie chère Soeur, ne crains rien et crois seulement, et tu verras la Gloire de Dieu pour vous deux. Dans l’amour de Jésus, Flo

  88. Claire L dit :

    Bonjour a toutes mes chères Soeurs,
    J’aime ta franchise et ton exhortation milliearuna ! J ai une question qui en résulte.
    Qui est le chef du foyer quand la femme est convertie et le mari non ?
    Pour mon mari par exemple son chef n’est pas Christ et il me dit que je dois lui obéir !
    Le hic c est qu il vit dans le monde avec ses règles a lui quoi ! Il n accepte pas le sacrifice parfait de Christ pour lui et j’en souffre beaucoup ! Idem pour l’éducation de nos enfants ! Que dois je faire ? Je ne peux pas obéir par exemple si mon mari me demande de mentir je refuse…Je pense a l’enlèvement à venir ! J’en ai parle a mon mari ! Il écoute mais il me dit que ça ne le touche pas.
    Bisous a toutes et merci encore chère Flo pour ce magnifique partage via ce blog. Soyez bénies. Claire

  89. Flo dit :

    De rien chère Claire,
    A Dieu la Gloire de nous unir, nous réunir de toutes les façons qu’Il met à notre disposition, afin que nous demeurions fortifiées en Son Corps!
    Sois bénie chère Soeur! Flo

  90. Nadine DHERBEY dit :

    Chère Claire,
    Ton mari est inconverti et il te dit que tu dois lui obéir. Je pense que la sagesse de Dieu est que tu sois un exemple sans paroles, ma soeur bien-aimée, comme le dit l’apôtre Pierre dans son épître. Quand il verra que tu ne réponds pas à toutes ces paroles et que tu es décidée à obéir à Jésus-Christ en premier, il finira par se poser des questions sur toi-même, et puis sur lui-même.
    Tu dois lui être soumise sauf s’il t’entraîne vers le contraire de ce que la Parole de Dieu nous enseigne c’est-à-dire lui parler avec l’amour de Dieu et lui dire que là, tu ne peux pas lui obéir car autrement tu désobéis à Dieu.
    Je prie, Claire, pour toute cette situation qui va être un témoignage pour ton foyer. Amen

  91. milliearuna dit :

    Bonjour Claire, je vais essayer de te répondre.
    Selon 1 Cor 11.3, notre Seigneur dit : « Mais je veux que vous sachiez que le Chef de TOUT homme, c’est Christ…
    Nous pouvons donc conclure que Christ est bien le chef de TOUT homme : ceux qui l’ont choisi comme Sauveur, comme ceux qui ne l’ont pas accepté. Ceci est un principe d’ordre dans la création divine. Christ est donc l’Autorité pour chaque homme sur terre, et de ton mari en particulier, même s’il n’en est pas convaincu. Aux yeux du Seigneur, c’est l’homme, en tant que chef de sa famille qui est responsable de la bonne marche de son foyer. Il devra rendre compte devant Dieu.
    Toi, tu sais que ton mari n’est pas soumis à Christ, donc qu’il n’est pas capable de suivre ses directives puisque pas converti. Tu reconnais même ses « égarements » en face de ce que tu lis toi dans la Parole. Donc, je pense que ta mission, comme celle de chaque chrétienne, ayant un mari converti ou pas, est celle d’être un modèle, selon la volonté du Seigneur. C’est-à-dire une épouse soumise à son mari, dans la douceur et la compassion, pardonnant jusqu’à 70 fois 7 fois, amenant ainsi ton mari à changer de mentalité. Ce que je t’écris est peut-être difficile, mais c’est la mission de chacune de nous, convertie, et étant appelée à obéir aux directives de notre Maître. IL connaît le genre masculin et sait comment son coeur peut être touché par le comportement de sa femme. C’est pourquoi, la bénédiction du couple ne peut pas passer autrement que par l’obéissance de celui qui est converti, toi en premier, toi qui est convertie.Le Seigneur est toujours prêt à nous répondre, à nous expliquer comment faire dans telle ou telle circonstance. Ne crois pas que c’est plus difficile pour toi parce que ton mari est inconverti ; les convertis ne sont pas non plus des hommes parfaits.
    Je prends l’exemple d’un bateau. Pour le faire arriver à bon port, il lui faut un capitaine. C’est le commandant de bord, et c’est lui le responsable de tout ce qui peut arriver à bord. Mais à bord, il faut aussi le second, car sans lui, les directives du capitaine ne peuvent être mises en place. Le capitaine a BESOIN d’un second, son lieutenant (son épouse). Si le capitaine a des défaillances, le second est là pour suppléer. La bonne entente est un gage de paix et d’ordre. Si les deux ne sont pas en accord, il s’en suit du désordre et le bateau marche mal, sans parler qu’il peut aller à la dérive, et s’échouer ou couler.
    J’espère, chère Claire, que je n’ai pas été trop tranchante dans mon discours. Il faut savoir mettre des bases scripturaires, et c’est quelquefois agressif. Mais la Parole est une épée à double tranchant, tu connais !
    Le Seigneur connait tes difficultés, et il est Celui qui vient à notre aide dans les moments difficiles. N’hésite pas à lui ouvrir ton coeur à chaque fois qu’une situation particulière t’embarrasse. Demande-lui comment faire, Demande-lui de t’expliquer comment faire, et IL LE FERA ASSUREMENT.
    Je crois sincèrement que la mission que le Seigneur a donné à l’épouse est grande et importante. Il n’y a qu’à lire
    Une femme de valeur (Proverbes 31,10-31)
    Chère Claire, saches que tu n’es pas seule sur cette voie de la sanctification, nous sommes toutes et tous en chemin (même les inconvertis). Mais il n’y en a qu’un qui connait TES solutions, c’est Jésus !
    Je t’envoie à toi aussi mon amitié sincère et fraternelle ainsi que mes encouragements à persévérer dans toute la vérité.
    milliearuna

  92. Sophie M. dit :

    Bonjour chères soeurs en Christ ! Voici plusieurs mois, depuis l’ouverture de cette page, que je lis vos témoignages, vos épreuves, vos encouragements mutuels, et que je souhaite m’inscrire dans cette édification mutuelle et cet enrichissement spirituel. Enfin, je vous écris aussi…
    Je me retrouve dans bon nombre de vos témoignages, de vos interrogations, de vos combats…moi aussi, je m’interrogeais sur ma contraception…je « sentais » que je ne voulais plus rien prendre d’étranger qui influe sur mon corps, mais comment dire à mon mari inconverti que je ne voulais plus de contraception ? Je m’en faisais une montagne, et en en discutant simplement, il a accepté que j’arrête la pilule prochainement, et nous avons trouvé un autre moyen de contraception naturel, après « essai » alors que j’étais encore sous pilule : le coït interrompu (pardonnez mon langage « cru », qui touche à des choses si intimes, mais là aussi je le fais très humblement, pour témoigner à vous toutes). Je ne lui ai pas précisé que c’était Dieu qui m’avait amenée, au fil des années, à refuser peu à peu le stérilet, et maintenant la pilule ; j’ai seulement mis en avant dans la discussion mon envie de ne plus subir des traitements chimiques qui influe surement sur mes humeurs, ma santé, et peut-être même sur ma libido !! Mais Dieu a guidé malgré tout, simplement, et ce qui me paraissait insoluble il y a encore qq mois est en train de se solutionner par la grâce de Dieu !
    Née de nouveau depuis quelques année, mariée à un non-converti même plutôt farouchement athée, j’ai eu la joie de voir ma fille de 10 ans (à l’époque) venir à Christ et être baptisée, puis mon fils de 13 ans l’an dernier ! Ce qui n’a pas été vous l’imaginez sans créer de vives tensions dans mon couple, mon mari m’accusant de les avoir influencés, et me disant que je ne n’avais pas respecté mon engagement de ne pas leur parler de Jésus. Le seigneur me change depuis ma nouvelle naissance, lorsque mon mari m’apostrophe sur ma foi, parfois agressivement, je « subis » et me soumets, mon coeur empli de tristesse de le voir si loin de Dieu et rejetant si brutalement Jésus, mais je redouble alors de prières pour lui, et m’accroche aux prières de Notre Seigneur pour les familles et le salut des nôtres ! Je m’en veux parfois de ne pas avoir les mots justes et « inspirés » pour lui répondre, pour le toucher, mais je sais que le Seigneur le touchera au moment opportun. Cela me déçoit d’avoir trahi sa confiance, et d’avoir élevé nos enfants en leur parlant de Jésus, en priant avec eux lorsqu’ils avaient un souci etc, mais je sais que j’ai bien fait en mettant Jésus au-dessus de l’entente avec mon mari. Quelles larmes de joie j’ai versées le jour où j’ai baptisé ma fille, puis mon fils deux ans après, dans notre baignoire !!! Ils sont sauvés !!! Cela vaut bien l’agressivité ponctuelle de mon mari par rapport à ma foi… mais je souffre qu’il considère que je l’ai trahi en élevant nos enfants dans ma foi…alors que nous nous aimons tant et que tout le reste dans notre vie commune nous comble tous les deux ! J’ai l’impression d’avoir perdu une partie de son estime. Dieu saura réparer tout cela, je le sais, et Il bénit déjà ma famille en continuant à oeuvrer avant son retour proche ! Là où le péché abonde, la grâce va surabonder !
    Un doux et fraternel baiser à toutes, je n’attendrai plus six mois pour partager à nouveau :o)
    Sophie

  93. Flo dit :

    Bonjour chère Sophie.M,
    Quelle joie de te lire et de te trouver si épanouie, alléluia!
    Ce que tu viens de nous livrer m’a évoqué différentes choses, parmi celles que j’ai vécu et vis encore avec mon propre époux non converti.
    Vois-tu, j’ai eu droit à sa fureur lorsque je lui ai dis que j’élèverai mes enfants selon ma foi à ma conversion.
    Je savais que je devais me positionner et je pensais que par Amour pour mon Dieu, je devais faire comprendre très clairement à mon époux que Dieu passerait toujours avant tout dans ma vie désormais.
    Avais-je raison ou tort ?
    Le constat, des années plus tard est que je n’avais aucunement besoin de le lui proclamer avec la verve que j’ai utilisé à l’époque, comme pour me convaincre moi-même que je devais le faire.
    Aujourd’hui, le Seigneur, par Son Saint-Esprit et sa parole vivante en moi, m’a enseigné mon manque de foi de l’époque et ma maladresse dans mes attitudes et mes propos. Il m’a fait savoir que du moment où je me suis convertie à LUI en mon âme et conscience, ayant accepté ma situation de pécheresse repentie et de nouvelle enfant en LUI, je n’avais plus à me battre avec mes mots, puisque tout était entre SES mains, ma vie familiale y compris.
    La non piété de mon époux actuelle pourra changer demain et je ne serais peut-être plus là pour le voir. Mais si ce n’était pas le cas, il en serait de même. Il est purifié et sanctifié par ma propre foi, ainsi, le Seigneur s’occupe parfaitement de lui, sans avoir besoin de moi!
    Mais mon mari, lui, a besoin de moi chaque jour dans l’amour, la paix et la douceur.

    Je ne parle plus de Jésus-Christ dans mon foyer, sauf si mes enfants ou moi même faisons quelque chose que je sais pouvoir attrister le Seigneur et dont le dialogue pourrait les aider à se situer par rapport à LUI. Mais je vis ma vie en LUI, en Christ bien plus fort qu’à ma conversion en n’étant plus une femme rebelle, orgueilleuse et autoritaire.
    Là encore je n’y suis pour rien. C’est Dieu qui me transforme de jour en jour, et à chaque jour suffit sa peine!
    Il me reste de nombreuses choses à régler devant LUI et devant les hommes, j’en suis consciente.
    Mais je n’en souffre plus et j’ai envoyé au Diable une bonne fois pour toutes les culpabilités issues de ce que ma chair pourrait encore laisser manifester bien malgré moi, comme c’est le cas pour nous tous!
    Je suis aussi heureuse et épanouie, car je ne suis plus tenue à aucun dogme, à aucune religiosité de quelque forme qu’elle soit. Mais je suis avec délice chaque jour plus heureuse d’être non l’esclave de Christ, mais son amie, son enfant, celle qui lui rend grâce pour Son sacrifice et qui sait au plus profond de mon être que c’est EN LUI, PAR LUI et POUR LUI que je vis.

    Je te béni Sophie et t’embrasse avec une profonde tendresse, Flo.

  94. Nadine DHERBEY dit :

    Bonsoir mes soeurs bien-aimées,

    Après un certain temps de silence, je reviens sur cette page
    pour vous partager ce qu’une soeur a envoyé à ma mère
    hier. L’article « Christ, notre chef » de Edward DENNETT nous
    rappelle ce qu’est l’Eglise de Jésus-Christ avec à sa tête Christ
    et nous-mêmes comme ses membres.
    Nous sommes une grande famille et nous devons prendre soin
    les unes des autres. Il est vrai que nous sommes dispersées
    et cela est difficile de se voir mais nous pouvons communiquer
    par le biais de ce blog et ainsi, apprendre à mieux nous connaître
    également.
    Je vous aime toutes ! Nadine

  95. Flo dit :

    Amen Nadine!
    C’est exactement dans ce but que j’avais créé cette page!… J’étais au début d’une longue traversée du désert, dont le Seigneur me fait sortir peu à peu, parce que je voyais que ma chair prenant le dessus sur mon Esprit, je ne pouvais plus continuer pendant ce temps de repos nécessaire poster des articles comme je le faisais autrefois avec toute la puissance du Saint-Esprit et la force des convictions profondes qu’IL me donnait… J’aurai eu besoin de mon côté, de me sentir édifiée également au travers de vos partages. Le fait de ne plus en voir d’aucune sorte n’a fait que renforcer mon découragement. Au fur et à mesure que j’ai appris à me faire une raison de tout cela, j’ai compris combien de Soeurs pouvaient vivre au quotidien ce même sentiment, ce même isolement tant physique que spirituel, et j’ai été profondément triste pour toutes ces âmes pour lesquelles j’ai toujours eu beaucoup de compassion quand j’ai pu les identifier, mais dont j’ignorais alors le nombre bien plus grand que ce que je pouvais l’imaginer!… Ce constat m’a témoigné de la puissance de cette apostasie bien installée depuis des années, et qui se renforce chaque jour d’avantage. J’ai pris conscience que c’était au moment le plus critique pour nous tous, puisque ce sont les signes manifestent (parmi tant d’autres) du retour plus imminent que jamais de Jésus-Christ notre Sauveur ! … Tu te rends compte que c’est au moment où nous aurions le plus besoin d’être ensemble, fortifiés dans un même Esprit, que la majorité des chrétiens sincères se retrouvent seuls, incompris, rejetés, humiliés… Bref, c’est donner raison à l’ennemi au lieu de se saisir des armes spirituelles que Dieu nous a donné pour devenir enfin plus que vainqueurs en LUI ?… Ce qui m’a ramené à ce verset « Trouverai-je encore la foi ? » quand Jésus viendra chercher Son Epouse.
    Sache que j’ai ouvert le lien pour en prendre connaissance aujourd’hui, mais je n’ai pu m’y consacrer, car je devais traiter en priorité des affaires qui concernent ma belle-soeur handicapée et la personne qui s’occupe d’elle. Je fus bénie, car Dieu m’a permis de boucler des années de compta et autres qui devaient être mis à jour pour planifier au mieux 2015 dans leur intérêts et celui de mon foyer. J’ai vu Sa Main et j’ai compris qu’IL portait à nouveau un regard attendrissant, compatissant, miséricordieux sur ma vie et celle des miens, loué soit Son Nom !
    Il a ravivé la flamme de ma foi depuis les événements du début Janvier, et j’entends à nouveau SA Voix un peu plus distincte chaque jour, je retrouve l’espoir !… Tes messages, ainsi que ceux plus discrets mais très présents de Stephy et mes deux fidèles Soeurs de coeur et de proximité m’ont vraiment édifié et fortifiée.
    Merci pour votre amour fraternel, continuez à vous laisser remplir par cette charité si chère au coeur de notre Dieu pour la Gloire de Son Nom, vous serez bénies éternellement pour cela, je le crois ! Alléluia! …
    Amitiés, Flo

  96. Nadine DHERBEY dit :

    Merci Père Céleste pour ma petite soeur Flo, pour cette sincérité
    de coeur à exprimer librement son désespoir, ses peines, ses joies,
    continue cette oeuvre merveilleuse que tu as commencé en elle
    pour qu’elle soit un témoignage puissant à ta gloire ! amen et amen. Nadine

  97. Flo dit :

    Merci Nadine,
    Je ne cache rien car je suis authentique et consciente de l’omniscience et l’omniprésence de Dieu.
    De toutes façons tout sera révélé, alors autant s’y mettre tout de suite ;-) Si on ne témoigne et proclame la Parole que lorsque nous nous sentons forts dans la foi, cela veut dire que nous avons déjà un jugement sur ceux que nous voyons comme plus faibles. Dieu ne nous a pas interdit de voir et de discerner la maturité spirituelle, mais Il nous a demandé d’entourer avec plus d’honneur encore les membres les plus faibles, quand nous sommes en mesure de juger spirituellement, qu’à ce moment-là, nous sommes un membre plus fort.
    Mais il n’y a ni grand ni petit au Royaume de notre Père, il n’y a que des pécheurs repentis, des adorateurs qui avancent ensemble sur un même chemin, chacun au rythme qui est le sien. Celui qui est debout un jour peut être à terre demain et le bras de Dieu le relèvera aussi au travers de la main tendue d’un semblable… De la même façon que celui qui a chuté et qui se repends, peut devenir bien plus fort ensuite, car il aura gagner en humilité et en charité! Que notre charité croisse toujours plus, pour que Dieu puisse trouver des vases vides disponibles, et que notre égo meurt à chaque fois que la première grandit d’avantage encore!
    Je te béni chère Soeur! Flo

  98. Nadine DHERBEY dit :

    Bonjour mes soeurs bien-aimées,

    N’ayant aucune nouvelle de votre part depuis des mois, je viens
    en prendre car je vous aime de tout mon coeur.

    Nous revenons d’un court séjour de 8 jours en Israël et nous
    étions fatigués car nous marchions beaucoup et il a fait très
    chaud mais très heureux d’avoir pu découvrir ce merveilleux
    pays, terre des patriarches, des rois, des apôtres, de Notre
    Sauveur et Seigneur Jésus-Christ !

    Cet été, les 15 et 16 août, nous nous réunissons pour une
    rencontre franco-africaine chez nous. Si quelques-unes sont
    intéressées à venir, le dire à Flo qui vous transmettra notre
    adresse-mail pour nous contacter.

    Que la grâce et la paix de Dieu soient toujours avec vous. Nadine

Laisser un commentaire pour l'édification commune.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :